La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 On motoneige!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
bastidien
Langue pendue


Nombre de messages : 330
Age : 73
Localisation : la bastide l'évèque - 12200
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mer 27 Déc - 3:22

il semble effectivement que ça se ressemble un peu par certain coté la pêche blanche et ma péche... sauf que pour pas trop me déranger je pose un "telephone" sur le bout de la cane comme ça si ça "touche" ça sonne pratique car tu te déplace pas pour rien...
aprés bon ! chaleur mis a part ça doit faire un peu pareil je veut dire la bièrre, le "sauce", la tranche de jambon cru, la terrine de paté, la baguette de pain, le thermos de café et enfin le pousse café... tout ça entre amis c'est du bon temps...
et le poisson dans tout ça ??? bof c'est l'accésoire ça mord ou ça mord pas.... on a passé une bonne journée et ya que ça qui compte....

ptin... jme relis, c'est vrai que je devient un peu feignasse !!! (sauf pour casser la croute et boire un coup)

allez bonne pèche lacstjean... te caille pas trop !!! ;neige18
Revenir en haut Aller en bas
Ti-Noël
Langue pendue


Nombre de messages : 4147
Age : 54
Localisation : Québec,
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mer 27 Déc - 5:23

j'adore la pèche blanche mais certaine journée de pèche que ca ne mordais pas tournait vite en journée bien arrosée..................... :chut: , alors maintenant, l'association chasse et pèche de mon village organise deux fois par année des journées de pèche blanche à a peine 1,5 km de chez moi sur un petit lac privé qui leur appartient, la cé le top.................. on débarque du véhicule, on achète les vers, les trous sont percés,on instale les brinballes et on regarde attentivement les lignes........ si le poisson se fais attendre, on va au ptit bar a 2 minute de la, et on jette un coup d,oeuil par les fenètres..................... , des bénévoles nous arrangent mème nos truites en filets.....................
ils ne nous reste juste a nous sacrifier pour les manger.............. vive moi


mais moi j'aimerais bien ca voir Pierre qui tire sur un poisson trop gros pour le trou................... car ca ne risque pas de se produire sur notre petit lac................... ce sont des truites ensemencer................mais cé quand mème mieux que de manger dla sardine en boite non????
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mer 27 Déc - 23:39

Quelle formidable journée aujourd'hui! Un soleil d'enfer, une température tropicale donc! On va motoneiger ben sur! Mais d'abord, un ptit dej qui soutien son bonhomme. Pain doré au sirop d'érable et à la crème. Ben oui Ti-Noel...t'as jamais pensé de diluer ton sirop d'arabe hors de pris dans plein de bonne crème fraiche produite par les bonnes vaches Québecoises (enfin, doivent être rares par ici, mais les anglaises réussissent aussi à produire de la crème, plus dégueu, mais mangeable tout de même! ;ooops; ). Pain doré, vous connaissez? C'est ce pain que vous trempez jusqu'à parfaite absorbsion dans un liquide bourré d'oeufs, de crème, de lait, d'un peu de cassonade et un poil de vanille. Pis opp....au poêlon jusqu'à dorure! On s'en enfile trois chacun, la troisième de Fabi finissant dans le système digestif de Cassy, m'enfin, qu'on noie dans le sirop d'érable et crème. Le tour de l'assiette est lui garni d'une foultitude de morceaux de fruits ou de fruits entiers. Mangues, cerises de... Belgique...ben non, de France mais en fait des USA, oranges, ananas. Faut se doter de calories à dépenser.
Suis la séance d'habillage! Faut y tenir à son tour de motoneige pour endurer ce calvaire! Ça n'en fini plus d'ajouter des couches avant l'habit de motoneige lui-même. Car le secret, c'est le nombre de pelures! Plus y en a, plus l'isolation se dirige vers la perfection. Faut cependant cesser d'ajouter avant l'immobilité totale.
Heureusement, fait super beau aujourd'hui, alors nous optons pour la modération. J'enfile un t-shirt et par-dessus, un polar, chandail à manches longues et au col qui remonte jusque sous le menton, et mon jeans avant d'enfiler ma combinaison d'astronaute.
On part. Ahhhhh, sois dit en passant, on se rend partout dans le village en motoneige ici. Même si c'est soit disant illégal de fréquenter les rues avec ce véhicule, tout le monde s'en fout ici, incluant la force constabulaire que j'ai croisé plusieurs fois pour simplement recevoir leur salutation. Donc, première étape, le bureau de poste. On a du courrier, même une carte de Noel de Recife. Retour au bercail voir ça puis redépart sérieux. Bon, on va ou? Il nous reste quelques coins que nous avons entrevu mais non explorés, on règle une partie de ça? Bingo, c'est par là qu'on va. On se dirige vers le Tempo, un restaurant sur la nationale, dans sa cour arrière démarre une piste forestière conduisant soi-disant à English River puis à Upsala, à 110 ou 120 kilomêtres d'ici. J'ignore si celle-ci fut entretenue dans le passé, mais ce n'est plus le cas.
Bref, c'est par là qu'on part. Au début, c'est aisé, on n'a qu'à suivre des pistes déjà tracées. Puis, plus on roule, plus les traces se font rares, jusqu'à disparaître complètement. C'est ici à nous d'ouvrir la voie. On ouvre tant et plus. Quelques dixaines de kilomêtres d'ouverture. Ma machine se comporte merveilleusement. Bien sûr, la neige n'est pas très épaisse, mais je crois que sa chenille longue lui rend aisée la progression en neige folle. Quel plaisir de battre la piste, d'être le premier à imprimer ma trace dans ces flocons fous. Quelle douceur de roulement, tous chocs absorbés par ce coussin de ouate. On s'en donne a coeur joie. Les pistes d'animaux sur lesquelles on tombe, incroyable. Quelques kilomêtres d'une fréquentation intensive par la faune. Plus besoin de battre, c'est déjà fait! Pas un centimêtre sans que maître renard soit déjà passé à je ne sais combien de reprise. Par contre, je comprend sa recherche. Pratiquement pas de traces de lièvres. La famille a sans doute été trop gloutonne et a dégarni son territoire de chasse. Vaut mieux jeuner un peu quand on est renard parfois! On parcours un sacré bout de chemin comme ça, puis, on se heurte à la forêt vierge. Un mur, infranchissable. Rien à faire, pas moyen d'aller plus loin. Pffffffff.....OK! Retour! Comme on repasse dans la cour arrière du Tempo, pourquoi ne pas en profiter pour un café, poutine! Aussitôt songée, cette délicieuse pensée est réalisée! Lorsqu'on ressort du resto, je suggère à Fabi d'aller voir le lac de pêche blanche ou nous savons qu'il se prend bien du doré. Il est vraiment tout près du village. Une route pour automobiles bien entretenue y conduit tout droit. Nous l'empruntons. C'est à tombeau ouvert (donc, prêt à recevoir nos cadavres) que nous nous dirigeons vers ce lac. À notre arrivée, nous constatons que 7 pick up (camionnettes 4X4) sont stationnées le long du chemin ou carrément dans le chemin d'accès. La plupart ont une remorque à motoneige vide au cul. Bon...tu vois Fabiana, rien à craindre du lac, les gens y circulent déjà à motoneige. On emprunte la piste. Aussitôt sur le lac, surprise! Ce ne sont pas que des motoneiges qui y circulent, mais plusieurs camionnettes 4X4 sont stationnées près de cabanes à pèche. Youppiiiiiiiii.....on y va! Je fonce vers le premier pêcheur dans ma ligne de tir. Sacré chance, un francophone que je connais. On s'arrête et on jase. Il a sa cabane installée là, juste à côté de son pick up. Un simple abris de polyètylène sur patins, pas de fond, super léger, il met la main dessus et la déplace pour me montrer. Il me dit avoir fait une super pêche avant Noel, mais que depuis, c'est plus calme. Pendant qu'il dit ça, un mec à 100 mêtres sort un doré. Son équipement me laisse les yeux ronds. Une branche au bout de laquelle la ligne s'enfonce dans un trou dans la glace. Au bout un méné sur un ameçon. C'est tout! Ben dis-donc, se cassent pas la tête question inventions de dernier cri ici! Le mec au doré parle un peu français, on va le voir. Lorsque nous arrivons, le vla en lutte contre un nouveau poisson. Second doré, nettement plus conséquent que le premier. Ben dis donc....commencent à me titiller le pêcheur endormi ces mecs! Entre notre premier gugus francophone et le second preneur de poissons, y a un vieil anglais unilingue que nous avons salué au passage. 82 ans qu'il résiste à tous les assauts mortels le bonhomme! Vla soudain l'ancêtre qui s'agite! Je le vois s'arc-bouter, tirer, ahanner, s'épuiser, faiblir, risquer de passer dans son trou, mais....plus fort qu'il n'y parait, il évite la noyade et réussi finalement à extraire un gros brochet de son trou! On se précipite sur pipitte! On le congratule, délicatement pasque la moindre brise l'emporterait! On l'abreuve d'anglicisme, tous ceuse dont on se remémore! Pepère à pas l'air de comprendre l'anglais! Jusqu'à ce que, voyant nos lévres vermeilles s'agiter, il retire sa protèse auditive de sa grande oreille couperosée, ouvre le compartiment pile, éjecte l'inutile (sur laquelle Fabiana s'est d'ailleurs empressée de plonger, habituée à venir en aide aux personnes agées) sort du neuf de son sac de pêche et remplace la décédée. (TEXTUEL) Pepére a pris un sacré beau pike comme on appelle le brochet ici! Faudrait pas qu'y grossisent, sinon, c'est la mort de pepére!
Bref, (comme je suis toujours, en toutes circonstances) l'ami francophones du début fini par nous aviser qu'il part en voyage et ne sera pas là en janvier. Si vous voulez vous servir de mes trous à pèche et de ma cabane pendant mon absence, vous êtes les bienvenus! Ben tiens....c'est pas toi Bastidien qui parlait de farniente??????? Pis tu connais le spécialiste?????? ange
Sais-tu le plus chian......? J'avais l'appareil photo de l'école dans ma tite poche zintérieure tout ce temps....pis j'y ai jamais pensé! Le MIEN? Je l'ai scrappé en voulant lui nettoyer la lentille! C'est fragile en pas pour rire ces foutues lentilles! Elle s'est enfoncée aussitôt que j'ai mis mon ptit doigt de fée dessus et depuis, elle reste en retrait définitif! :*jackot*:
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mer 27 Déc - 23:52

À l'arrivée? Un ptit spaghetti aux fruits de mer, quelques kilos seulement, accompagné d'un reisling allemand fruité à souhait. Pas suffisamment ivre, j'opte pour une continuation au Porto. Malheureusement, Fabi s'en mêle! Manque de porto, je dois me rabattre sur le rhum brésilien. Ma foi, il est conséquent avec sa réputation! Je commence à bien aller côté colonne!
Revenir en haut Aller en bas
bastidien
Langue pendue


Nombre de messages : 330
Age : 73
Localisation : la bastide l'évèque - 12200
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Jeu 28 Déc - 3:19

avec la cabane et tout, ça va etre super, ça c'est de la pèche !!! parce-qu'un pécheur qui peut pas se caler l'estomac dans de bonne condition, il pêche pas bien et surtout pas longtemps... j'avoue regretter les photos !!!

va falloir investir dans un autre appareil j'ai bien peur que celui qu'a la lentille enfoncée soit super fragile ces petites chose ;quoi?;
Revenir en haut Aller en bas
isa
Langue pendue


Nombre de messages : 2241
Age : 51
Localisation : AVEYRON
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Jeu 28 Déc - 15:09

feignasses....


































































et ivrognes!

Qu'est ce que le mal au dos ne justifierait pas!

pfffffffffffffffffffffffff!

Finiront mal ces québécois...

T'as raison, Tranquillou, défoules-toi sur tes bûches, ça vaut mieux! :roll:
Revenir en haut Aller en bas
http://zounetterecettes.canalblog.com/
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mar 2 Jan - 0:53

Ça y est, on a essayé la pêche blanche. Pis elle porte bien son nom! On dit ici qu'on a fait un voyage blanc, lorsque infructueux! Mais quand même, comme on a eu le temps de se faire des copains pêcheurs, zont eu pitié! L'un nous a remis ses deux prises, merci beaucoup msieur Baudet qui ne parles plus que 5, 6 mots français!
Par contre le voyage n'est pas blanc de photos s'coup-ci!
Notre organisation à nous, plutôt broche à foin (à la va comme je te pousse, pas très pro quoi)! En fait, c'est un copain francophone, absent pour visite familiale qui nous a offert de nous servir de ses trous et de son petit abris fort rudimentaire en son absence. Je me suis acheté une petite hache, croyant que ça suffirait. Or les trous du copain étaient regelés dur comme fer. Heureusement, un voisin équipé d'une tarrière à moteur à essence est venu nous repercer ça en deux coups de cuillères à pot! Ici, Fabi, bien emmitoufflée dans ses fourrures surveille sa canne, la mienne est installée dans le trou à l'intérieur de la cabane.


Soit ici.


Une meilleure organisation, celle de M. Baudet. Il roule directement à la porte de sa cabane avec son camion dans la boite duquel est sa motoneige. La rouge sur la glace est celle d'un autre copain, celui qui a aimablement creusé nos trous. Sa cabane comporte un petit poêle à bois sur lequel il cuisine ses repas. Il peut donc s'y réchauffer à volonté ou y prendre un ptit boire agréable. Il a de plus les cannes à pêche ad-hoc, ce qui est mieux sans être nécessaire.


L'outil fait pour!


Succès limité pour eux aussi aujourd'hui. Une perchaude.


Dernière édition par le Mar 2 Jan - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mar 2 Jan - 1:11

Notre installation temporaire, le temps que le copain revienne.


Mais...je n'ai pas changé d'opinion au sujet de ce passe-temps. Je n'ai définitivement pas la patience pour ce truc là. Peut-être que si j'étais organisé comme M. Baudet, avec un fauteuil confortable, à la chaleur,un bon livre sur les genoux. Mais, attendre les fesses dans la neige la congélation complète...pffffffff!
Quoi qu'il en soit, voici le travail des autres que nous dégusterons bientôt! Ils avaient l'air passablement congelés à notre départ du lac, or, Oh surprise! Ça décongèle en reprenant vie ces trucs là! Deux dorés.



Revenir en haut Aller en bas
isa
Langue pendue


Nombre de messages : 2241
Age : 51
Localisation : AVEYRON
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mar 2 Jan - 5:43

ben déjà que la pêche m'emmerde....

sauf à papoter avec mon frérot sur son bateau mais pas plus de deux heures....

alors là, dans le tout blanc, tout froid, tout plat....

avec vue sur les chiottes....:zut:

pfffffffff :ylaisserlapeau
Revenir en haut Aller en bas
http://zounetterecettes.canalblog.com/
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mar 2 Jan - 12:52

Suis d'accord! Pis on ne s'était pas même apporté un ptit rhum, que de l'eau! BIARKKKK!
Revenir en haut Aller en bas
bastidien
Langue pendue


Nombre de messages : 330
Age : 73
Localisation : la bastide l'évèque - 12200
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mer 3 Jan - 11:40

je vient de voir le reportage sur la pêche, a part le froid, ça a l'air sympa... il fait qu'elle température environt ???
j'ai ete surpris par la canne a pèche "spéciale trou dans la glace" ça a l'air pratique !!!
les photos sont superbe, le seul truc qu'on puisse reprocher c'est de n'ètre parti qu'avec de l'eau dans un coin ou il gèle a pierre fendre...
mais bon, c'est un choix...
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mer 3 Jan - 15:28

Fait pas très froid depuis le début des fêtes. On a un fantastique soleil, presque chaque jour, qui tiens ça chaud. Je ne sais pas trop quelle température il peut faire, je n'ai pas de thermomêtre ici car...je m'en fout un peu de la froidure mesurée en degrés. Celle que je sens est plus importante. À l'oeil je dirais que.....ça dépend des jours! Bon....autour de -10 à -20, dans ces valeurs. Lorsque le soleil est présent, tu ne sens pas ça. Par contre, ça baisse drastiquement lorsque le ciel rosit, comme au moment ou les photos ont été prises, c'est à dire entre chien et loup. Nous disons aussi, à la brunante. Meilleurs moments pour la pèche au doré qui déteste la lumière, mais moments frigorifiants pour la vie animale dont je fais partie. C'est à ce moment que l'on se met à geler.
Pour l'alcool, en fait, le froid et l'alcool ne font pas bon ménage du tout. Contrairement à la croyance populaire, un bon rhum ne te réchauffe nullement. Oui, il te donne l'illusion de te chauffer l'estomac, mais il est beaucoup plus efficace pour t'ennivrer, te privant dès lors du mécanisme naturel de défense contre le froid qu'est le frisson et les tremblements. L'alcool est l'outil idéal pour te mettre en situation d'hypothermie sans que tu t'en aperçoives! Évidemment, avec modération, pas de problème, mais généralement, peu optent pour la modération. ange
Revenir en haut Aller en bas
vlaotchoz
Langue pendue


Nombre de messages : 1581
Localisation : sud ouest de la France
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Dim 7 Jan - 16:24

Ah bien avec l'alcool aussi tu peux avoir le tremblement...
Moi j'aime beaucoup, la canne à pèche coudé et le fil dans le trou.
Tu poses ça et tu te casses voir s'il fait plus chaud ailleurs... quand tu reviens, y'a plus de trou
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Dim 7 Jan - 21:45

Exact, pis t'es dans la merde pour sortir le fil gélé en plein milieu de ton trou! Par contre, ça, t'as pas le droit. Te casser en laissant ta ligne s'amuser seule, ç'est très très mauvais pour ton portefeuille. Les anglais rigolent pas avec ça! Si t'as la malchance de recevoir la visite d'un agent de la faune lors de ton absence, crois-moi, il attendra ton retour...avec une facture méchamment salée! Les amendes tournent toutes autour des 2, 3, 4000$ ici, alors, je préfère nettement demeurer sur place.
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 1:35

Week end glacial artique. Dans les moins 25, certainement autour des moins 30 le matin. Mais...soleil tropical, ça aide la stimulation motoneigeuse! Comme on s'est débarrassés de la corvée emplettes, épicerie, vendredi soir après l'école en nous rendant à Dryden (fait alors tellement froid que le chauffage de ma bagnole n'a jamais réussi à prendre le dessus. Ce fut un voyage avec vitres frimassées et passagers tremblottants!) on a du temps libre samedi matin.
On part donc en motoneige. Fabiana qui gelait un peu des pieds les autres fois ne prend pas de risques. Je lui ai acheté un lot de petits sachets de bidules chauffants (des pochettes contenant du fer et un autre élément qui exposé à l'air entame l'oxidation de ce fer en dégageant une douce chaleur régulière pendant 6 à 8 heures), elle en sort deux de leurs pochettes isolantes, les secoue violemment afin d'activer la production de chaleur et les insére sous ses orteils, au fond de ses bottes. C'est parti. Cette semaine, j'ai reçu un appel téléphonique du club local de motoneige me demandant d'aller leur donner un coup de main dans le déblayement de la nouvelle piste qu'ils ont tracé afin de se rendre à White Otter Castel. White Otter Castel est une très vielle bâtisse, construite par un écossais amoureux d'une belle qui lui aurait affirmé, suite à une demande en mariage de sa part, qu'elle ne marierais qu'un propriétaire de château. Le pauvre fou lui bâtissait ça, en bois rond, à 26 miles au coeur de la forêt. Il se serait noyé vers la fin de la construction, certains disent suicidé suite au refus de la belle. Son fantôme serait toujours là, y parait!
Je décide donc de filer en cette direction après m'être informé de l'endroit ou démarre cette piste. Je trouve. Il nous est tombé une magnifique neige d'un pied jeudi et vendredi, splendide poudreuse douce et moelleuse comme un gâteau maison. Pratiquement personne ne l'a encore touchée, j'adore cette virginité. Sans doute des membres du club sont déjà en route pour la nouvelle piste car c'est un des rares coins ou plusieurs traces la marquent. Je n'ai plus qu'à suivre. La première partie me décourage presque de continuer. La piste démarre dans un fond marécageux qu'ont sans doute déjà fréquenté les grosses machines forestières, y laissant à perpétuité leurs traces entremêlées et profondément encastrées dans le sol gelé. Le beau pied de neige est d'une efficacité très douteuse question d'aplanir cette surface. On se fait méchamment brasser la cage malgré ma retenue considérable côté accélérateur. C'est du décélérateur dont je me sert le plus. Mais....ces quelques kilomêtres pénibles avalés, voilà les collines et la pleine forêt. Là, ça devient magnifique. Par contre, le nombre de motoneigistes qui sont déjà passés avant nous vient de se rétrécir comme peau de chagrin. Je n'ai plus qu'une seule trace devant moi. Il n'y a pas eu de coupe forestière ici, excepté le dégagement de cette nouvelle piste. (Je dis nouvelle parce qu'il y en a une autre, l'ancienne. Mais cette vieille piste utilisait la route autochtone de jadis, soit les lacs en foultitude suivis de courts portages entre eux. Mais le club a perdu sa machine d'entretien des sentiers l'an dernier justement sur cette ancienne piste. Elle est passée au travers de la glace sur l'un des lacs pour couler sans laisser de traces. Le club s'est rééquipé mais les assureurs ont exigé la réalisation d'une nouvelle piste, terrestre.) Plus on roule, plus c'est beau. Mais la piste est incroyablement accidentée. Il n'y a pas de montagnes à proprement parler, mais toute une suite de collines extrêmement abruptes à escalader, comme à descendre d'ailleurs. J'entend frissonner Fabiana derrière moi. Mais ma machine travaille avec une efficacité rare. Je peux me premettre l'escalade en douceur puisque lorsque je manquerais d'adhérence pour poursuivre, je n'ai, d'un petit coup de pouce discret, qu'à libérer les chevaux pour que dans un rugissement de décibels le bolide rue pour se précipiter au sommet. J'adore, j'adore, j'adore. Je peux rouler lentement, comme j'aime, tout en laissant errer mon regard, à la recherche d'une piste animale, d'un arbre gigantesque. Mais quand même, faut pas errer trop longtemps car la piste est truffée de pièges, pierres, troncs à contourner. Faut faire gaffe, la neige n'est pas assez abondante pour tout niveler. Soudain, vla la motoneige qui nous a précédé. Stationnée en bordure de piste, seule, semblant abandonnée. Peut-être en panne. Je vois des traces de pas s'en éloigner dans la dirction d'ou l'on vient. Étrange, pas vu personne en venant. Bon...nous on continue. Encore plusieurs kilomêtres. Mais, plus on avance, plus la piste est affreuse. Tout le sous-bois est encore présent. C'est donc sur un lit d'aulnes et de petits conifères que je roule dorénavant. Tout ça nous cingle plutôt fortement au passage. Bien sûr, on ne sent rien du tout avec les épaisseurs de vêtements qui nous protègent, mais, en forêt, je déteste conserver ma visière baissée, celle-ci nuisant à ma vision. Elle est donc relevée et je commence à craindre un sérieux coup de fouet au visage sinon dans l'oeil. Pis....ça m'emmerde d'égratigner autant mon capot de motoneige. Je ne suis pas particulièrement maniaque de machines rutilantes, mais je trouve que ça fait beaucoup en ce moment. Pis...la machine abandonnée m'a donné à réfléchir. Je me remémore les montées descentes, ou je me demandais si la machine ne nous capoterais pas sur le dos, renversée par la force de la gravité. À pieds, j'aimerais ça beaucoup refaire tous ces kilomêtres! C'est assez, on reviendra lorsqu'il aura suffisamment neigé. Retour à la civilisation.
En arrivant à Ignace, nous nous dirigeons au resto, question de se caféiner de la chaleur à l'intérieur pour tomber nez à nez avec le mari de ma copine enseignante avec moi. Il me fait signe, j'arrête. Hééééé....vous faites de la motoneige par ce froid de canard? Ouais msieur, pis c'est le fun à mort! Attendez-nous, je passe à la maison m'habiller, prendre Julie et on vous rejoint! Yesssssss sir! On sera au Tempo en train de prendre un café.
Ils nous y retrouvent et on redécolle! L'agréable avec René, c'est qu'il est né ici. Alors pas une piste qu'il ne connait pas. Il veut me montrer la boucle machin. Une vingtaine de kilomêtres qui s'éloigne d'Ignace d'un côté pour y revenir de l'autre. On part. Au début, plusieurs traces nous précèdent, même si la neige est à ce point poudreuse qu'elles ne sont pas parvenues à vraiment battre la piste, reste que c'est moins agréable que la vraie vierge. Je laisse René nous précéder, mais le brouillard de neige qu'il soulève m'aveugle complètement. Il n'y a pas de vent, donc ça stagne un certain temps avant de dégager. Je prend du champ, pas intéressé à finir la course empalé dans son cul, ni même a passer sur le dos de Julie si celle-ci à le malheur d'être éjectée. Car......il roule le René! Puis, pas très loin, il bifurque et sort de piste pour prendre une nouvelle direction, vierge de toute trace. C'est dans cette ouate belle et douce comme une peau de femme que nous continuerons la balade. Nous empruntons de magnifique petits sentiers tortueux à souhaits, bordés de conifères énormes. C'est splendide, féérique. Les arbres ont conservé ce couvert de neige sur leurs branches qui ploient sous le poids, wouawww! Soudain, nous longeons un petit lac, encastré profondément dans un cirque, nous le dominons de haut. Vachement joli coup d'oeil! René s'arrête, j'imite. Petit relax sur notre sommet, vue plongeante. Une affiche donne le nom du lac et mentionne que c'est un lac à truite...tiens donc, j'aime bien la truite moi! À deux pas d'Ignace, c'est tout bon ça! René m'informe que la pêche blanche y est autorisé....GNA GNA GNA!
Le temps de quelques exercises d'assouplissement et on repart. Pour sortir pile sur le terrain de golf d'Ignace. Wouawwwwww, quel endroit magnifique pour mettre toute la gomme, nous gommons donc à qui mieux mieux! On jurerais qu'une tornade sévit tant la poudrerie devient intense! René me conduit pile sur une ex sablière démesurée. La pente mes aieux, la pente! On a un mur de 200 pieds de haut devant les yeux, VERTICAL! René s'arrête, fait descendre Julie puis enclenche les gaz à fond! Y va pas faire ça l'animal.....!!!!!! Mais si, à l'abordage sacré nom d'un ptit bonhomme! Ben sait ciel d'Afrique et pattes de gazelles.....y a beau! S'il veut foutre sa machine en l'air, libre à lui......moi, je démissionne! Le fou se rend au sommet gériboire, j'aurais pas cru! Pis juste avant de le sauter, il se retourne en pleine pente à 90 degrés et entreprend la descente comme si de rien n'était! Comment ce foutu bonhomme réussi-t-il à coller à un mur comme une mouche???? Mystère! Pis c'est pas moi qui vais chercher la solution! Non merci!
Puis, retour au resto se chauffer la couenne avec un délicieux chocolat chaud! Quelle merveilleuse journée!
Revenir en haut Aller en bas
bastidien
Langue pendue


Nombre de messages : 330
Age : 73
Localisation : la bastide l'évèque - 12200
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 3:23

quel merveilleux petit moment de lecture et de rèverie !!! merci...
Revenir en haut Aller en bas
Tranquille
Langue pendue


Nombre de messages : 2499
Age : 53
Localisation : Aveyron - France
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 3:50

Merci beaucoup pour ce récit.
Revenir en haut Aller en bas
http://yvespuech.spaces.live.com/default.aspx
isa
Langue pendue


Nombre de messages : 2241
Age : 51
Localisation : AVEYRON
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 4:15

Pierrrrrrrre!!
ça faisait si longtemps!

La vache!
J'ai bien cru que j'y arriverai pas mais j'ai même pas eu le temps de boire mon thé : hypnotisée complet! ;quoi?;

J'adore l'anecdote du fantôme! :ylaisserlapeau

puis la sensibilité (voire la sensualité :moi?: ) de ton récit!
un véritable petit moment de bonheur et de douceur!

J'espère que tu gardes ça quelque part en sécurité sur Word et sur CD!
Pour quand tu seras bien vieux, le soir, au coin du feu dans ton chateau de rondins!

faudra que tu mettes tous ces récits en forme......rien que pour Fabi, Maxime et Julie et tes petits-enfants!

Pas le droit de les priver de ça!

merci tout plein ;smaak;
Revenir en haut Aller en bas
http://zounetterecettes.canalblog.com/
Hellcat
Langue pendue


Nombre de messages : 2699
Localisation : Stoke (Québec)
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 7:32

Revenir en haut Aller en bas
http://www.poulaillerdeville.net
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 11:00


Non Isa, je n'ai jamais rien conservé du tout. Pas important. C'est du bla bla.
Revenir en haut Aller en bas
isa
Langue pendue


Nombre de messages : 2241
Age : 51
Localisation : AVEYRON
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 12:39

mais qu'ai-je donc pu faire au bon dieu pour avoir un ami pareil?

:roll: :énervé2: :colbleu:
Revenir en haut Aller en bas
http://zounetterecettes.canalblog.com/
Michel
Langue pendue


Nombre de messages : 3494
Localisation : Haute Laurentides Québec
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 17:22

Tu sous estime tes histoires et ton talent de raconteur Pierre.

T'aurais fais un merveilleux Capitaine Bonhomme. :thumright:
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.myspace.com/sansparole
Ti-Noël
Langue pendue


Nombre de messages : 4147
Age : 54
Localisation : Québec,
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Lun 15 Jan - 20:43

sauf que les histoires a Pierre sont crédibles............... :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16389
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mar 16 Jan - 1:30

Ouffff.......merci Ti-Noel....Mais.....pourquoi tu prend la gueule croche comme ça???????? HEIN?????
Ça, c'était samedi. Dimanche, le téléphone sonne. C'est René. Hééé...vous venez faire de la motoneige avec nous? Nous partons 4 copains, si vous voulez vous joindre à nous, vous êtes les bienvenus. Julie ne viendra pas cependant, elle est épuisée d'hier. Je regarde Fabi...pas question qu'elle me laisse m'amuser seul! OUI, on vient.
Nous les rejoignons. Ouffffff....y a que de la jeunesse folle là-dedans. Ça va rouler! On va ou? Direction White Otter Castle, mais par la vieille piste, celle des lacs. Parfait, on suit.
C'est parti. Effectivement, mes pressentiments se confirment. Les jeunes aiment les moteurs qui ronronnent. Mais.....je continue d'être étonné par mon machin, ils sont tous seuls sur leurs bolides alors qu'ils n'arrivent guère à nous semer. La nouvelle neige m'avantage peut-être étant donné ma chenille plus longue. Le fait est que j'arrive à suivre effectivement. Mais...ça roule à un train d'enfer. Naturellement, cette piste n'étant pratiquement constituée que d'une suite ininterrompue de lacs, leur surface plane se prête merveilleusement aux extravagances. Là ou ça se corse pour nous, c'est entre les lacs, dans les portages amérindiens étroits et surtout fort cahoteux. Ces jeunes énervés continuent à rouler fort. Ici, nos deux poids conjugués sont un désavantage. Ils malmènent la suspension, malgré ses étonnantes performances. Nos fesses doivent jouer quelque peu les amortisseurs. Nous croisons un autochtone au guidon d'une motoneige Bombardier, Toundra. LA machine à neige. Il revient de son territoire de trappe avec quelques prises, pas trop le temps de détailler de quoi il s'agit. De grands saluts et le voilà au large.
Nous avons parcouru un magnifique territoire. Incroyable la quantité de lacs dans le coin.
Je viens d'essayer un truc nouveau pour moi. J'ai tenté de vous copier le territoire parcouru dimanche en allant le chercher sur Google Earth. Puis, en le copiant sur Paint, je vous ai tracé en rouge notre trajet. Hâte de voir si maintenant, j'arriverai à vous le refiler. J'essaie.

Revenir en haut Aller en bas
bastidien
Langue pendue


Nombre de messages : 330
Age : 73
Localisation : la bastide l'évèque - 12200
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: On motoneige!   Mar 16 Jan - 3:25

ouiiiiiiiiiii !!! on voit impecable, c'est super, mais on voit aussi l'immensité, et la difficultée de trouver un chemin de retour autre que celui pris pour partir... ou alors apprendre a faire un igloo, dormir sur place, et partir en exploration le lendemain....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On motoneige!   Aujourd'hui à 0:35

Revenir en haut Aller en bas
 
On motoneige!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» On motoneige!
» Motoneige...tant qu'a faire!
» Un crocodile cause le crash de l'avion d'un pilote belge
» Difficultés pour le nordique
» Queues de castor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: Vingt Milles Lieux sur la Terre-
Sauter vers: