La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mouton/cuivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corsair
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Mouton/cuivre   Mer 28 Mar - 11:02

Texte posté dans la section documentation et produit par Raven2278

J'ai discuté du sujet avec un vétérinaire ce matin pendant une vingtaine de minutes. Tout les faits que je vais écrire sont tirés de cette conversation et non de mon chapeau!!! Sauf mention du contraire.

Pour le mouton la toxicité du cuivre est un fait réel et peut entraîner des conséquences très graves. Il y a 2 types de cas:

1. Une consommation élevée de cuivre (par exemple une moulée contaminée ou une poignée de poudre de cuivre!!!): la mortalité peut survenir dans les 3 jrs suivant la consommation. L'animal est tué par l'effet irritant sur les muqueuses intestinales. Tellement de cuivre qu'il n'y a pas d'accumulation, l'animal est tué disons presque sur le coup, comme un empoisonnement.

2. Une accumulation de cuivre anormale dans le foie de l'animal. Contrairement à d'autres espèces, les ovins n'ont pas la capacité d'augmenter l'excrétion du cuivre par l'entremise du foie. Donc, suite à un stress (mise bas, déplacement, manipulation, etc), le cuivre est libéré dans les tissus de l'animal en quantité anormalement élevée (si il y a des qte anormale d'accumulé bien évidemment). Les signes cliniques sont une jaunisse des muqueuses (ictère) (yeux, bouche même la peau où il n'y a pas de laine et si on pratique une autopsie dans les gras). C'est en réalité une destruction des globules rouges qui se produit et ce que l'on observe est l'augmentation et l'accumulation des déchets de la destruction des globules rouges. Suit des problèmes d'insufisances et l'animal meurt d'état de choc dans les 3 à 5 jours suivant l'apparition des signes cliniques.

Les cas d'intoxications relevés sont surtout reliés à des niveaux d'accumulation anormale haut. Il faut faire très attention au fourrage et il est particulièrement recommandé aux éleveurs de moutons de faire analyser leurs fourrages en conséquences (par exemple si vous changer de fournisseur). Le cuivre peut se retrouver dans la plante consommée par les moutons. Si le pacage ou le foin recoit des épandages de fumier de porc le niveau de cuivre est probablement anormalement élevé (pour les moutons). En effet, les porc recoivent des surplus de cuivre dans leurs rations et donc leur excréments en contiennent des taux très élevés. (c'est bon à savoir car j'ai une ferme porcine voisine de chez nous et ils étendent dans mes champs...à modifier dans mon cas). Les autres sources potentiels sont: un réseau d'aqueduc en cuivre et surtout une erreur dans la recettes de votre moulée à la meunerie et donner des aliments destinés à d'autres espèces (surtout le porc et les veaux, les chevaux) aux moutons.

Dans le fond, les ovins ont quand même besoin de cuivre mais il faut vraiment faire attention de ne pas dépasser le niveau quotidien recommender (8 à 10 mg/jr mais là le vet n'était pas certain des chiffres et s'est à vérifier).

En ses mots: 'Ce n'est pas un sujet à prendre à la légère'!!!

Cela peut avoir des répercussions des années après avoir trouver la source du problème. Par exemple, vos brebis adultes en soufre et vous trouver la source du problème et vous l'éliminer (la source du problème pas la brebis, bien qu'elle risque d'en avoir succomber...bref). Par contre, vos agnelles qui vont mettre bas l'année suivante elles n'ont pas encore démontré de signes car elles n'ont pas vécu le stress de la mise bas. Elles ont été exposé au problème à l'origine et sont probablement 'intoxiqué' et peuvent démontré des signes cliniques à leur première mise bas. Le cuivre n'est pas transmis de la mère au foetus (le vet en est certain) mais suivant la mise bas, ce stress provoque une libération du cuivre dans l'organisme de la brebis donc dans son lait et probablement qu'une intoxication de l'agneau pourrait avoir lieu. Donc, répercussions à long terme...

Moi je vais faire plus attention à mes fourrages dorénavant et je fais très attention à ce que je leur donne (moulée, grains, minéraux, sel, etc).

Désolé c'était long mais je crois que ça en valait la peine.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mouton/cuivre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mouton / cuivre
» Mouton/cuivre
» le cuivre et les ovins
» cuivre
» Pierre et granulé dangereux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Dossiers - Documentation :: Moutons, Chevres-
Sauter vers: