La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La débâcle

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Venant
Procrastinator véloce poussinou
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Entre deux quenouilles
Date d'inscription : 03/02/2016

MessageSujet: La débâcle   Ven 18 Mar - 18:30

C'est la débâcle...mais elle a eu un peu d'aide cette année !  

C'est l'aéroglisseur de la Garde-Côtière pour la prévention des inondation.


[url=https://servimg.com/view/19417202/15]p





Revenir en haut Aller en bas
jean-mi
7e dan de hen-do
avatar

Nombre de messages : 16579
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 4:41

Sacré engin , en tout cas ton chien n'a peur de rien .
Revenir en haut Aller en bas
Florence
Yodel-la-Ï-Ou !
avatar

Nombre de messages : 4712
Age : 38
Localisation : Suisse romande
Date d'inscription : 17/10/2011

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 15:07

Et ben! ça déménage !
Revenir en haut Aller en bas
Tranquille
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 55
Localisation : Aveyron - France
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 15:41

On le voit ici en vidéo



mais ... ça sert à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://yvespuech.fr
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17631
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 17:12

C'est un des meilleurs brise-glace Tranquille. Un bateau brise-glace ne peut aller là où l'eau n'est pas profonde, là où il peut y avoir des bancs de sable etc. L'aéroglisseur lui va partout. De plus comme c'est son poids qui brise la glace et non son étrave, il se fiche de la vitesse, il ne risque jamais de perforer sa coque. De plus, généralement, ça se déplace plus vite qu'un bateau donc après avoir déblayé un coin de fleuve, il peut rapidement passer à un coin de rivière ailleurs.
C'est Ti-Noël qui après une bonne saison des sucres devrait faire un cadeau à la Beauce en leur en achetant un car ils sont noyés tous les ans où presque sous les débordements de leur rivière, les Beaucerons!
Revenir en haut Aller en bas
Tranquille
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 55
Localisation : Aveyron - France
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 17:21

Oui, mais comment ça limite les inondations ?
Revenir en haut Aller en bas
http://yvespuech.fr
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17631
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 17:53

C'est que, lors de la débâcle, les glaces se mettent à descendre toutes en même temps. Sur leur parcours, il y a des zones plus étroites, par exemple un pont avec ses approches et ses piliers. Les glaces seront alors entravées dans leur descente, immobilisées. Mais les suivantes continuent leur course elles, jusqu'à atteindre les bloquées. Elles s'empilent alors. Oui les unes par-dessus les autres mais tout autant, les unes SOUS les autres. Conséquence, création d'un barrage hermétique. Tu vois ce qui va se produire derrière le barrage. L'eau monte.....et monte......et monte encore, haussant son niveau aussi bien que la glace qui recouvre cette eau. Lorsque le tout monte suffisamment, l'eau chargée des énormes blocs de glace se répand en ville. envahissant les sous-sol des résidences quand ce n'est pas aussi le premier étage. Par chance, la glace elle reste à l'extérieur, dorlottant les gazons, les arbustes et les garages ainsi que les murs extérieurs au passage.  C'est charmant ce spectacle.

Pour revenir à ta question, ils brisent les glaces en débutant par les sorties, à l'embouchure donc en remontant le courant. Ce faisant, ils libèrent en fragmentant le cours normal de ces rivières puisque les glaces de l'embouchure seront expulsées en mer en premier, faisant de la place aux suivantes et ainsi de suite. Également, étant fragmentée, ceci évite qu'un énorme bloc d'une pièce vienne buter sur un pilier de pont par exemple et bloque ce qui suit derrière. Tu vois?
Revenir en haut Aller en bas
Tranquille
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 55
Localisation : Aveyron - France
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 18:04

Merci, j'ai tout pigé. Je n'avais pas pensé aux freins que pouvait trouver le fleuve par endroit

Faut dire que mon ruisseau ne gèle pas souvent, et quand il vient inonder mon sous sol, c'est simplement à cause de la pluie en amont
Revenir en haut Aller en bas
http://yvespuech.fr
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17631
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 18:12

Ce que je trouve étonnant quant à moi, c'est qu'on tolère encore après des siècles la présence de résidences et d'habitants dans ces zones qu'on sait pertinemment inondables chaque année. Pis on paie, années après années pour les dommages causés. Argent foutu par les fenêtres puisque ce sera pareil dans un an! Faut être fou!
Revenir en haut Aller en bas
Venant
Procrastinator véloce poussinou
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Entre deux quenouilles
Date d'inscription : 03/02/2016

MessageSujet: Re: La débâcle   Sam 19 Mar - 23:18

Tu sais Pierre les insulaires dont je fais partis n'apprécie pas du tout les aéroglisseurs .Ils y as toujours eu des gens en zone inondables ,l'insulaire est équipé pour faire face aux inondations .Mon grand père a même déja monté ses vaches sur le grenier de l'étable avec la grande fourche.  

Les inondations était très importante dans la plaine du lac St-Pierre, L'orsque les rivières gonfle suite à un embâcle comme tu as expliqué, àprès 2 ou 3 jours la pression deviens tellement forte que l'embâcle cède. Là la rivière déboule comme disait les vieux des énormes morceau de glace descendes à grande vitesse et bascules les uns sur les autre.Ça fait tout un vacarme .

Or à l'embouchure des grandes rivières qui se jette dans le lac il y as des grand marais ( quand je dis grand une vingtaine... de kilomètres de long ). Ces marais étaient des fraières incroyable, véritables pouponnière à poisson.Ils se maitenaient car les glaces souslevées par la débâcle arrachait des joncs et de la terre à tous les printemps.

Ils sont tous en train de se refermer aujourd'hui, le lac St-Pierre lui même se referme et deviendras un gros marais à son tours. Car tu as parfaitement raison ils y a plein de citadins qui se sont construit sur les rives de façon inaproprié pour ensuite brailler aux autorités de faire quelque chose pour arrêter les inondation. Ces mêmes autorités qui les ont laissé se contruire en salivant avec la venu de tout ces villégiateur payeur de taxe.

Aujourd'hui le Lac se meurs , la pêche commercial est arrêter depuis 5 ans la pêche sportive à la perchaude aussi... et les stock ne remonte pas.

Les deux grands facteurs sont la pollution agricole  (pesticide ) et la destruction des fraières par le contrôle des rivières.

Si tu regarde comme il faut dans le documentaire que j"ai mis De Grâce et d'embarras, tu remarque que la maison de Mr Henri Letendre a trois étages! Ils y en avaient plusieurs comme cela dans les Iles , les remises étaient sur pilotis et une passerelle les relient au perrons du deuxième étage de la maison . Car le premier se retrouvaient sous l'eau à tous les printemps , quand l'eau baissait cétait la corvée de nettoyage d'ou le nom de l'Ile d'embarras d'ailleur!

Si tu savait comme je m'ennuis des grandes inondations. Mais il vas y en avoir encore ...avec les hivers de plus en plus doux il vas se produire des débâcles en plein hivers bientôt.

Allez je m'arrête car quand je pars à parler des Iles je pourrais m'étaler très longtemps  
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17631
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La débâcle   Dim 20 Mar - 1:07

Étales, étales. C'est intéressant d'apprendre ça!
Remarques, ne connaissant rien de rien aux particularités des Îles du Lac St-Pierre, mes commentaires se dirigeaient beaucoup plus vers la Beauce qu'on voit inondée tous les printemps mais sans aucun des ajustement architecturaux que tu mentionnes.
Ce que tu mentionnes me fait penser aux habitants de l'Amazonie. Ceux-ci savent pertinemment où ils habitent et en connaissent les conséquences. L'Amazone ayant une période de crue importante chaque année, les habitants vivent donc sur pilotis. L'inondation passe donc SOUS eux sans déranger le moins du monde leur petite vie. Eux ne comptent donc pas sur le portefeuille de leurs concitoyens pour leurs petites réparations. Pas du tout la même affaire avec les villégiateurs comme tu le mentionnes.
Que ceux-ci soient expulsés et que la nature reprenne ses droits, tout simplement.

J'ajouterais que.......dans mon commentaire, je songe tout autant aux quelques résidents du Saguenay/Lac St-Jean qui ont faits pareil. S'installer dans de beaux coins, sur les rives de rivières inondables. Par exemple à Hébertville, Chicoutimi (La petite maison blanche), la Baie.
Revenir en haut Aller en bas
Tranquille
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 55
Localisation : Aveyron - France
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: La débâcle   Dim 20 Mar - 3:21

On a pareil ici ... à LA FAUTE SUR MER ... La faute ???

http://www.lafautesurmer.net/category/polemiques/
Revenir en haut Aller en bas
http://yvespuech.fr
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La débâcle   Dim 20 Mar - 10:53

Je suis en silence votre conversation enrichissante depuis le début. C'est très intéressant, très bien expliqué tant les détails de Pierre qeu les arguments de Venant montrent comme il est facile de perturber un écosystème et d'endiguer leurs propres conséquences à grand renfort de pétrole. Du vrai travail de géographe les gars, ça me rappelle mes cours lointains sur le problèmes des digues et bétonnages qui dérèglent les transports de sables par les eaux, d'où les érosions de plage/de côtes/des ensablemetns/ d'importantes modifications de profils côtiers, de profil de plage (en hauteurs), des modifications de biotopes.... ; d'où par exemples ces laids enrochements de blocs de béton en France ou au Japon pour essayer de corriger la correction...

c'est ainsi qu'on a décidé de supprimer la route qui menait au Mont-st-Michel...mais ce n'est pas toujours aussi "facile"* de corriger une mauvaise option, une fois les habitants et habitudes installées.

*une idée de la "facilité":
 

les 6-7 premières lignes de la page source donnent un bon aperçu de leur problématique :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Saint-Michel
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17631
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La débâcle   Dim 20 Mar - 14:31

Les conneries, c'est notre spécialité à nous ça!
Pile dans le mille Kes! Au Brésil, ils ont décidé de construire un grand port de mer dans un tout petit village nommé Suape à quelques kilomètres de Recife, ville de plusieurs millions d'habitants d'où est originaire Fabiana. Ce port est situé à l'embouchure d'une importante rivière d'eau douce. Naturellement, le port a modifié quelque peu l'environnement mais en plus, sa présence a attiré de nombreuses entreprises industrielles qui y ont élu domicile. La plupart de ces industries se sont construites directement sur les rives de la grosse rivière.

Recife, cette belle grosse ville bénéficie depuis toujours d'un privilège exceptionnel. Son centre ville donne directement sur une plage splendide, totalement sécuritaire puisqu'en plus, un véritable mur de récifs coralliens érigé depuis des millénaires ferme tout accès au large, coupant vagues et courants et qui est l'endroit de détente de prédilection de ses millions d'habitants. Tous les enfants de Recife dont Fabiana y ont appris à nager. C'est aussi un endroit où nous allons nous-mêmes nous prélasser à chacun de nos voyages.

Or....depuis quelques années, voilà qu'un nouvel agrément surprise s'est ajouté aux joies de la baignade dans ces eaux parfaites. Ça met du piquant qui n'existait pas dans la vie des baigneurs. En fait, ça a commencé par les surfeurs. L'un d'entre eux se faisait dévorer par un requin de temps en temps. Évidemment, ça a surpris tout le monde mais la population s'est vite rassurée puisqu'un tel évènement ne s'était jamais produit de toute l'histoire de la ville près de leur gigantesque plage. D'ailleurs....impossible de ce côté-ci de la barrière de corail, le mur nous protège des requins. Jusqu'à ce qu'un enfant se fasse dévorer à deux pas de la plage, dans deux pieds d'eau. Ben voyons donc...quelle est cette histoire de fous?

Bon.....un cas isolé qui ne se reproduira sans doute jamais. On retourne faire trempette.....et à se faire arracher un membre par-ci, par-là, et la vie entière à l'occasion. Brrrrrrrrrr! Pas bon pour Recife ce truc là! Faute de s'être servi de sa tête avant, on décide de commencer à s'en servir après. Des spécialistes sont chargés d'élucider le mystère.

Première constatation, ce sont des requins Bulldogs qui se chargent d'éliminer les bouts de viande qui traînent dans les eaux Recifiennes. Mais.......pourquoi font-ils ça MAINTENANT et pas avant? Et pourquoi le mur corallien auquel les habitants prêtaient une telle capacité de protection n'agit-il plus?
La seconde réponse est plus facile à déterminer. Le mur de récifs n'a JAMAIS constitué la moindre protection. Son inspection a permis de découvrir que ce mur n'a jamais été étanche. Des quantités de ''tunnels'' le parsèment tout partout. En fait, la mer y a toujours circulée librement, tant à marée haute qu'à marée basse.

Ceci rend donc la première question encore plus ardue. Là, il faut vraiment chercher. Jusqu'à ce qu'on trouve. Une particularité des requins Bulldogs du coin est que (ici, c'est ma mémoire qui flanche, voilà pourquoi je suis obligé de mettre un soit ceci, soit cela) soit ils se reproduisent, soit ils donnent naissance.....en eau douce. Leur rivière pour ceci...ou cela...ÉTAIT la grosse rivière de Suape. Ahhhhh! Tiens donc! Les travaux du port, les constructions d'usines sur ses rives ont complètement chamboulé l'environnement de cette rivière. Les Bulldogs n'en veulent plus.

Quelle est donc l'alternative la plus proche? Recife est aussi appelée la Venise de l'Amérique du sud dû à ses nombreux canaux et rivières qui la coupent de toute part. Ben VOILÀAAAAA! Ça fait parfaitement l'affaire de nos ptits requins ça!

Alors qu'on avait jamais vu un aileron de requin à Recife, j'ai maintenant sur face de bouc régulièrement des vidéos pris par des citoyens de la ville qui nous montrent de véritables bancs de requins directement sur la plage. On les voit à la poursuite de menu fretin, dans si peu d'eau qu'ils ont la moitié du dos à l'extérieur. Terminé le paradis Reciféen, ne reste que l'enfer. Quel con laisserait désormais son enfant apprendre à nager à cet endroit? Je m'y baignais joyeusement, ça ne m'arrivera plus, crois-moi! Or, aucun blâme à donner aux requins n'est-ce-pas? Par contre...le port et les usines resteront où elles se trouvent! Des millions d'habitants affectés par la bêtise humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Venant
Procrastinator véloce poussinou
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Entre deux quenouilles
Date d'inscription : 03/02/2016

MessageSujet: Re: La débâcle   Dim 20 Mar - 23:09

J'ai pas beaucoup de temps je vous mets une photo d'une maison à 3 étages. Je reviens dans pas long m'étaler un peut plus
poucebleu


Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17631
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La débâcle   Lun 21 Mar - 0:24

Wouawwww superbe! On voit bien la remise sur pilotis. Assez original merci pour chez-nous ça! La passerelle qui part du deuxième. Je n'avais jamais vu ça!
Revenir en haut Aller en bas
sierra
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3882
Age : 51
Localisation : Laurentides
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: La débâcle   Mar 22 Mar - 16:46

Elle est magnifique cette maison    
Il y a cependant une question qui me démange.  Comment les gens font-ils pour conserver leur maison en bon état si le premier étage est inondé chaque printemps et que l'on sait les dégâts que l'eau peut provoquer (pourriture, moisissures, champignons) ? Y a t'il des trucs de construction?
Revenir en haut Aller en bas
Venant
Procrastinator véloce poussinou
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Entre deux quenouilles
Date d'inscription : 03/02/2016

MessageSujet: Re: La débâcle   Mer 23 Mar - 0:41

Allo Sierra ! Bien sur qu'il y as des trucs    
Nos ancien s'adaptait à la nature et n'essayait pas de la corriger.
Les maisons de l'époque étaient en pièce sur pièce avec un revêtement de planche sur le mur extérieur et planche et crépi à l'intérieur l'espace entre les deux était remplis de bran de scie qui isolait.

Les maison à trois étage étaient construite pour être inondés. Donc il n'y avait pas de bran de scie au premier. En haut de l'escalier il y avait une porte trappe qu'on soulevait avec notre tête en montant . Le printemps on vivait au deuxième .Il y avait deux poèle le poèle du premier est pratiquement la seule chôse qui restait sous l'eau.

Les chantiers étaient en pierre des champs comme les autres maisons mais plus large pour s'assoir sur un sol mou. Le premier étage était en pruche comme les granges qui résiste à la pourriture. Quand l'eau se retirait le premier servait de pièce de travail le temps que toute l'humidité sorte des murs.

On y plumait les rats d'eau et les poisson et chauffait le poèle en fou en laissant les fenêtres ouvertes

Depuis 1954 la voie maritime du St-Laurent est ouverte l'hivers par des brise glace alors il n'y as plus  d'inondation à tous les printemps, dépendamment des secteurs. Tu achète une de ces maison sur centris en été et tu peut être heureux 2 ou 3 ans puis ...oups un matin 2 pieds d'eau dans la cuisine .

Il n'y as plus de grosse inondations à tous les printemps dépendamment des secteurs des fois 4-5 ans presque riens puis ...oups une petite ,mais pour les nouveaux propriétaires c'est la fin du monde  
Pancarte à vendre .Puis .., une foi des nouveaux propriétaires au lieux de vendre s'informe .Qu'est-ce qui se passe ??... Et souvent ces gens la, sous le charmes, comprennent et deviennent des insulaires à leurs tours !!

Certaines de ces maison ont plus de deux cent ans et pas de pourriture . Car elle respire, lorsque l'on chauffe beaucoup avec les fenêtres entrouvertes le bois de pruche sèche et se contracte il se fait des craques qui laisse circuler l'air.

J'espère t'avoir éclairer un peu !  des fleurs bisou
Revenir en haut Aller en bas
sierra
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3882
Age : 51
Localisation : Laurentides
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: La débâcle   Mer 23 Mar - 8:02

Merci Venant des fleurs bisou
C'est vraiment très intéressant. Les gens étaient vraiment bien adaptés et débrouillards. Malheureusement, c'est des connaissances qui se perdent aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
shetann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4142
Localisation : Laurentides,Qué.
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: La débâcle   Mer 23 Mar - 13:57

J'ai adoré lire tes explications Venant, on en apprend vraiment à chaque jour! Un gros merci!
Revenir en haut Aller en bas
Venant
Procrastinator véloce poussinou
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Entre deux quenouilles
Date d'inscription : 03/02/2016

MessageSujet: Re: La débâcle   Mar 5 Avr - 1:02

Je vous en mets 2 autres une maison à deux étage en zone plus élevé un printemps ou l'eau a monté plus que d'habitude. Et une maison à trois étages au printemps normal.



Revenir en haut Aller en bas
Allton
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1445
Age : 74
Localisation : Ste-Marie de Beauce, Québec
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: La débâcle   Mar 5 Avr - 3:19

Belles photos Venant, ici en Beauce c'est un peu semblable. Pour en savoir plus il faut visiter la maison Pierre Lacroix situé sur la rue Notre-Dame nord à Ste-Marie pour des photos d'inondations historiques comme dans le temps de la drave et de la "pitoune" ras le bol de répare pourClem

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
jean-mi
7e dan de hen-do
avatar

Nombre de messages : 16579
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: La débâcle   Mar 5 Avr - 3:57

Très belles constructions , fameux les inondations chez vous .
Revenir en haut Aller en bas
Venant
Procrastinator véloce poussinou
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 50
Localisation : Entre deux quenouilles
Date d'inscription : 03/02/2016

MessageSujet: Re: La débâcle   Mar 5 Avr - 10:37

Il y as eu de la drave sur la rivière Chaudière Alton ? Probablement sur beaucoup de rivière quand on y pense .Bien que c'est la Saint-Maurice qui est l'emblème de la drave.

Bonne journée à toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Allton
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1445
Age : 74
Localisation : Ste-Marie de Beauce, Québec
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: La débâcle   Mar 5 Avr - 10:49

Oui de la drave... et c'est à Ste-Marie qu'on retenais la pitoune pour l'embarquer sur le train et l'expédier.

Visitez la maison Pierre Lacroix... la seule maison de pierre en Beauce de près de 200 ans.
C'est à voir...

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La débâcle   

Revenir en haut Aller en bas
 
La débâcle
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: Album Photos-
Sauter vers: