La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 TDAH chez l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Florence
Yodel-la-Ï-Ou !
avatar

Nombre de messages : 4712
Age : 37
Localisation : Suisse romande
Date d'inscription : 17/10/2011

MessageSujet: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 7:37

Me voilà surprise non pas par la cause (...) mais par la solution proposée par l'institution scolaire !

Nathan avait depuis environ une année, quelques difficultés dans la motricité fine (découpage, bricolage, précision etc). Le voilà donc poussé par la maîtresse vers une psychomotricienne une fois par semaine.

Arrivé au bout des séances, elle me dit ne plus savoir quoi faire avec lui, les progrès étant assez visibles, mais qu'il y a autre chose et qu elle souhaiterait qu il voie la psychologue scolaire. Une chose en amenant une autre voilà mon petit bout en train de faire des mémory et toute une série de test de QI etc, chez la psy scolaire...

Après les 4 séances, elle me convoque vendredi pour le Bilan.

Madame, votre fils est diagnostiqué TDAH soit avec des "troubles déficitaires de l'attention avec hyperactivité - impulsivité". La solution pour le soigner serait de lui donner de la Ritaline !

Alors là, pour moi c'est le choc

Un enfant présentant ce trouble, qui en fait à mon sens n'en est pas un... a de la peine à rester tranquille, bougillonne, touche à tout, parle beaucoup a de la peine à maîtriser ses impulsions. On lui demande à l'école de rester tranquille, attentif, assis sans bouger pendant des heures et dans son cerveau, rien ne marche comme ça... c'est un enfant !

La solution avec la Ritaline le calme, l'aide à se concentrer, à être attentif. Mais mon dieu il n'a pas 9 ans encore ! et il n'est pas ingérable du tout!
Et les effets secondaires ? il y en a des pages et des pages !

Je cite un tout petit bout d'info :

La Ritaline est le nom de marque donné au méthylphénidate, classé comme drogue au tableau II par la FDA (agence américaine d’autorisation de mise sur le marché des denrées alimentaires et des médicaments) — tout comme la cocaïne, la morphine et les amphétamines.1 Elle est utilisée comme une drogue par les adolescents pour ses effets stimulants.

Même lorsque la Ritaline est ingérée en raison d’une prescription médicale, elle peut provoquer de graves effets secondaires, comme une nervosité excessive, des insomnies, de l’anorexie (troubles de l’alimentation), un dérèglement du rythme cardiaque, des problèmes cardiaques et une perte de poids. Selon le fabricant, il s’agit d’un médicament susceptible d’entraîner une dépendance.

En juin 2005, la FDA (organisme américain de contrôle pharmaceutique et alimentaire) a publié une série d’avertissements publics à propos de la Ritaline et de ses dérivés mentionnant qu’ils pouvaient provoquer des hallucinations visuelles, des pensées suicidaires et un comportement psychotique, agressif ou violent.

Un écrivain décrit ainsi la Ritaline : « On ne dit jamais aux parents : “Oh, à propos, un enfant meurt de temps en temps en prenant le médicament qui lui a été prescrit”, ou “les enfants qui prennent des médicaments psychotropes ont deux fois plus de risques de devenir dépendants aux drogues”, ou encore, “un tiers des enfants à qui l’on a prescrit ces psychotropes développent un comportement obsessionnel compulsif dès la première année”. »

Je suis choquée qu au moindre petit souci, on puisse prescrire cela a des petits bouts de choux, qui n ont rien demandé et que l'école se facilite la tâche ainsi. Hop Ritaline, et le problème est classé. L'enfant ne perturbera plus la classe, aura moins de retard, sera attentif.

Quand Nathan est dehors, joue, court, se dépense, vit tout simplement sans être astreint à se concentrer pendant des heures, il n'a aucun souci. Il ne rentre pas dans le "moule" de notre société actuelle, c'est tout....

Merci de m'avoir lue, ça me soulage, j'en suis toute retournée... chagrin
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 10:38

Bonjour Florence,

je comprends ton choc ; d'autant que l'annonce est assez brutale.
On sait qu'il y a eu beaucoup de dérives aux usa avec la ritaline
Le TDA avec ou sans hyperactivité est connu depuis longtemps et s'il a pu subir une inflation de dagnostics, comme "à la mode", elle est à distinguer de l'explosion du nombre de maladies "découvertes" ou répertoriées en psy américaine.

C'est bien sûr à toi d'évaluer, de prendre le temps d'étudier l'information. Je suis un peu étonnée on a l'impression que c'est l'instit elle même qui a servi de relais pour te communique l'information. Cela donne l'impression que l'école peut être est le prescripteur.  En aucun cas l'école n'est le diagnosticien ni le prescripteur : le diagnostic devient du psychologue, la prescription d'un médecin.
Je cros que c'est important qeu tu te donnes le temps de prendre du recul par rapport à eux, en trouvant des spécialistes indépendants du circuit scolaire d'une part, et d'autre part, ta prudence sur les médicaments et sur l'évaluation des besoins de ton fils est parfaitemetn légitime : je pense que dans un tout premier temps tu pourrais trouver une information utilie et "à tête reposée" sur les sites de personnes adultes concernées par le TDA. Il y a des sites fait par des adultes TDA avec ou sans H (hyperactivité) et des forums.

J'avais abordé son sujet l'été dernier il me semble en discutant avec Poulinette, avec des liens de cet ordre, mais c'était au détour d'une conversation  je ne sais plus dans quel fil c'était. je me souviens que comme la dyslexie, c'est structurel du cerveau. Cependant à la différence de la dyslexie (identifiée) cela peut contribuer à influer la façon dont une personne est perçue par son entourage, diagnostic ou pas, ce qui est bien moins le cas avec la dyslexie. Je vais essayer de retrouver le site, je crois que ça pourrait t'apporter pas mal de regards alternatifs, les nombreux aspects positifs associés, et aussi, te permettre de prendre le sujet de façon rassérénée.

Il y a en effet différents regards sur la médication, d'autant qu'on sait que l'"industrie psychologique" à l'américaine s'emballe allègrement, et que certaines maladies sont "à la mode" comme certains médicaments l'industrie américaine essaie actuellement de médicaliser un tas de choses (gêne menstruelle, rongeage d'ongles, goût pour le marathon...) donc évaluer le rapport bénéfice risque est important.

Je trouve malheureux qu'on ai chargé l'institution scolaire de relayer une prescription qui relève du médical. C'est au moins rassurant que ton instit par son comportement précédent se soit assurée de ne pas être dans une position de jugement sur le comportement mais de recherche de compréhension en se tournant vers un psychomotricien ; en effet aucun gamin n'est fait pour rester assis en silence 6 h par jours, et pour certains c'est encore plus dur...je ne suis pas non plus bien convaincue qu'un adulte soit fait pour rester assis 8 h par jour ni pour faire la même chose toute la journée, mais il semble qu'on doive vivre avec ça aussi...
Pour les médicaments, même si c'est un médecin qui prescrit, la décision est aux parents : même si l'enfant et l'élève sont deux visages souvent différents, c'est à toi de décider d'après ce que tu connais de l'enfant.

Pour ce qui est de la gestion de ce "câblage" particulier, je pense que le recul d'adultes concernés, sur leur propre vie, pourra t'être précieux et permettre d'aborder la question tranquillement. Je vais tâcher de retrouver ce site que j'avais trouvé si éclairant.

smack smack smack
Revenir en haut Aller en bas
Florence
Yodel-la-Ï-Ou !
avatar

Nombre de messages : 4712
Age : 37
Localisation : Suisse romande
Date d'inscription : 17/10/2011

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 14:07

Merci Kess, pour ta participation et ton soutien.
En effet, j'imagine qu'il existe un débat qui pourrait être très actif entre ceux qui considèrent le méthylphénidate comme un médicament utile pour corriger un handicap scolaire ou social lié à une immaturité cérébrale (ou un problème de neurotransmetteurs qui ne sont pas tout à fait branchés la où il faudrait, si je peux me permettre l"expression"), et ceux qui pensent qu'il est anormal de devoir modifier chimiquement le caractère des enfants remuants pour qu'ils se plient à l'école et aux contraintes sociales.
Je penche pour le second avis.
Pourtant j'aimerais pouvoir l'aider car je constate bien qu il ne tient pas en place et est concerné par plusieurs points, je pourrais relever pour son cas, clairement ceux-ci :

Difficulté à sélectionner l’information pertinente;
Difficulté à rester longtemps attentif sur un travail;
Mémoire immédiate souvent déficitaire;
Pertes et oublis fréquents de matériel;
Difficulté à écouter quand on lui parle;
Difficulté à suivre les consignes;
Difficulté majeure à se mettre à la tâche;
Difficulté à répartir son attention entre deux tâches simultanées (écouter et prendre des notes);
Désorganisation générale (matériel, effets personnels, sac d’école, etc.).
Tendance à bouger constamment (pieds, mains, se tortille sur sa chaise);
Difficulté à rester assis;
Se lève fréquemment en classe;
Tendance à jouer avec les objets qui l’entourent (par exemple, matériel sur son pupitre).

Je vois la psychologue mardi matin. Je dois lui rendre une réponse quant à la décision de commencere un traitement de ritaline ou non (par le biais du pédiatre) ainsi que lui rendre une feuille à remplir pour juger de mes ambivalences... Ne connaissant pas d'autre médic plus "doux" je me penche également sur l'alternative des fleurs de bach ou des huiles essentielles, il faut que je me renseigne...

Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17181
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 14:24

Mon Dieu! Tu le sais Flo, j'ai été prof. J'ai eu beaucoup de cas difficiles dans mes classes. TDAH, syndrome d'alcoolisme fœtal, en veux-tu, en voilà.
J'ai également été famille d'accueil, étant famille de remplacement pour des enfants retirés de leur milieu par les services sociaux. Ces enfants pour la plupart étaient profondément perturbés, certains pétaient les plombs solidement à l'occasion. L'une d'elles avait été confiée à une autre famille d'accueil mais nous la gardions régulièrement lorsque l'autre famille avait besoin. Je connaissais très bien l'autre famille qui était TRÈS directive et pas encline aux compromis. Pour cette autre famille, un enfant est fait pour être ''DRESSÉ''! Or, la petite était rétive et pas coopérative dans son ''dressage''.
Jamais, dans toutes les fois que nous avons eu à la garder, nous n'avons eu le moindre problème avec elle. C'était une enfant adorable et nous l'adorions.
Or, elle s'est vraiment mise à prendre les méthode drastiques de l'autre famille en grippe et elle a commencé à sérieusement péter les plombs en réaction. Elle a défoncé des murs, lancé des pierres sur la voiture neuve, bref....elle résistait comme elle pouvait.
Cette famille a donc exigé une consultation d'un psy qui a prescrit des drogues sérieuses. J'étais en total désaccord avec ça et je le lui ai dit. Je l'ai également informée que si nous avions à garder l'enfant, je refuserais de lui donner cette médication.
Les pétages de coche de la petite n'ont pas cessés malgré la médication et elle a fini par venir à bout de la patience de cette autre famille qui a décidé de la retourner aux services sociaux afin qu'ils la placent ailleurs. C'est nous qui l'avons prise.
Les jours suivant son arrivée chez-nous, la petite a tenté un peu la même violence contre les murs. J'ai mis un pied à terre et lui ai un peu brassé sa cage verbalement une seule et unique fois. Ce fut fini.....n...i....ni! Plus jamais il n'y a eu de pétage de coche, terminé. Plus jamais il n'y a eu de médication inutile.
Bref......je suis contre ces médications facilitant la vie des AUTRES!
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17181
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 14:44

Oupsssss....j'écrivais pendant que tu postais cette info additionnelle, je n'avais pas vu avant de poster ma réponse.
Ton ajout me rend plus timoré au niveau de cette réponse. J'y vois que ce ne serait possiblement pas que facilitant la vie des autres mais peut-être également la sienne. Là....c'est un pensez-y bien! Pas facile une décision pareille!
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17181
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 14:51

Mais.....j'ai tellement de réticences face à tout ce qui est psy! TELLEMENT! Je trouve que tous ceux qui se dirigent vers la psychanalyse sont eux-mêmes perturbés au départ. Ils cherchent à comprendre...sauf qu'en fait, personne ne comprend vraiment. Ils procèdent énormément par tâtonnement car la science du cerveau n'est PAS une science exacte. Tu en consultes deux, tu as deux avis différents, quatre.....c'est 4 avis.
Bref......je suis sans doute très mauvais juge car je n'y crois pas et n'y croirai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Florence
Yodel-la-Ï-Ou !
avatar

Nombre de messages : 4712
Age : 37
Localisation : Suisse romande
Date d'inscription : 17/10/2011

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 16:00

Merci Pierre pour ton témoignage. C est touchant. C est la preuve que le problème ne vient pas forcément de l enfant lui-même mais bien de ses contraintes et obligations, notre société et ses devoirs, le moule dans lequel chaque enfant DOIT rentrer sinon... Ritaline voyons!
De toute façon, bien que ça puisse peut être l aider je ne le mettrai pas sous médicaments. Et m y tiendrai même si ça ne plait pas a la psy scolaire ou aux enseignants! Qu un enfant bouge mon dieu mais c est normal!! Et bien qu il soit bougillon, facilement déconcentré etc, c est de loin pas ingérable ! La toxicité de la ritaline me paraît bien plus grave!
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 19:00

Coucou Flo,

la neutralité que tu as sentie dans ma réponse n'est pas un avis qui n'ose pas se dire , mais vise à ne pas t'influencer surtout en réservant mon point du vue afin de respecter ton "déroulement" intérieur ; cela dit, je trouve que c'est trop à chaud et qu'on te presse de prendre une décision dès mardi... en somme il me semble plus facile de prendre le temps de lire et de te documenter et qu'il sera toujours temps d'ici une semaine ou deux ou le temps qu'il te faudra.

Je suis d'accord avec toi sur l'adaptation au monde qui est parfois difficile, j'ai retrouvé le usjet
http://coop-la-basse-cour.forumactif.com/t18091p45-le-fil-de-poulinette-vos-passions-c-est-ici
et j'évoquais plus largement la queston de "la conformité" ; je pense quant à moi que ce qu'on voit comme des problèmes dans la vie moderne devait souvent avoir une fonction il y a longtemps et qu'en effet c'est plus une spécificité qu'un "défaut" : ex : le cerveau n'est pas fait pour lire à la base, et avant qu'on parle de dyslexie, et qu'on invnet el'écirture, avoir des individus capables de savoir reconnaitre une chose dans le désordre devait être utile au groupe ; avoir des hyper actifs pour prospecter, des hypoactifs pour veiller sur le camp, des couche-tot et des oiseaux de nuit pour optimiser la sécurité du groupe.... mais c’est sûr que de nos jours il vaut mieux être matinal quoi qu'il arrive, relativement hyperactif, etc, bref tous coulés dans la même norme...... je pense qu'un "TDA" devait être un super vigile... 'fin bon ça c'est mes petites élucubrations perso, et en effet on doit faire chacun avec son époque. L'important est qu'on ne le juge pas sur des traits de caractères qui sembleraient attribués à son manque d'efforts (et aussi à l'inverse,qu'il ne tombe pas dans la tentation de s'en servir d'excuse pour ne pas s'outiller). Le savoir permettra surtout de ne pas le culpabiliser.

Ca reste uen bonne chose l'attitude de l'instit, un ou une plus borné/e aurait pu simplement se cantonner à "il fait pas d'efforts" voire à le prendre en grippe sans comprendre ou chercher à comprendre ; ça reste à faire savoir aux prochains enseignants.

Ca nous ramène a ce que dit Pierre, la seule question est de faciliter sa vie à lui. Je te dirais peut être plus tard mes simples opinions, mais pour l'instant je ne veux pas peser dans ta balance, sinon pour te dire, qu'à mon avis il est souhaitable de prendre le temps de lire, voire d'échanger sur des forums concernés.


Bref, le site que je te conseillais je ne l'ai pas repéré à propos de médication, même si je me souviens avoir lu ici ou ailleurs des commentaires d'adultes ayant choisi de consommer ou ne pas consommer ce produit, mais parce qu'il présente aussi les bons côtés de la chose ; car, oui, il y en a (et qu'il est fait par des personnes avec TDA/H).

http://www.tdah-adulte.org/

Revenir en haut Aller en bas
Venant
Procrastinator véloce poussinou
avatar

Nombre de messages : 314
Age : 49
Localisation : Entre deux quenouilles
Date d'inscription : 03/02/2016

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Dim 6 Mar - 22:17

J'avais lu beaucoup sur ce site quand kes l'avait mis en liens l'été passé ...j'ai des proches qui sont conçernés et qui sont dans le milieux de l'enseignement. Et bien c'est une petite mine d'or qui aide autant les gens TDAH que leurs compagnons à comprendre.

Bon courage Flo et prend le temps... des fleurs bisou
Revenir en haut Aller en bas
Florence
Yodel-la-Ï-Ou !
avatar

Nombre de messages : 4712
Age : 37
Localisation : Suisse romande
Date d'inscription : 17/10/2011

MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   Lun 7 Mar - 15:43

Merci Venant...
merci Kess, sacré lien à lire, très très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TDAH chez l'enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
TDAH chez l'enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'univers design chez l' enfant
» L'hyperactivité chez l'enfant
» [Bureau] Lock chez HABITAT
» Inquiète... Battement de coeur très fort chez ma ratte.
» L' univers design chez l' enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: A coup de plumes-
Sauter vers: