La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Petite journée intéressante!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16399
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Petite journée intéressante!    Mar 1 Mar - 23:07

Je ne m'attendais pas à ça mais ce fut une journée comme je les aime. Pleine de surprises.
Hier soir le téléphone sonne. Pierre, tu pourrais prendre charge d'un groupe à conduire en taxi à Dryden demain matin 8 hr 30? C'est un groupe d'élèves de l'école anglaise. Il est possible que tu en aies pour la journée mais possible aussi que tu les reconduises, revienne et retourne les chercher en fin de journée. Je n'en sais pas plus pour le moment.
D'accord Lionel, je serai donc à la taverne pour prendre le taxi à 8 hr 10. Parfait, je te l'aurai déjà démarré, il t'attendra.
Ce qui fut fait. Puis je me rend à l'école anglaise où j'arrive à 8hr 15. Il fait un froid de canard alors je laisse tourner le taxi et j'entre à l'école. Deux minutes plus tard, voilà Lionel qui rapplique. Il s'informe à savoir si je devrai demeurer avec le groupe. Oui je dois car ils ont à se déplacer à plusieurs endroits. Aucun problème, j'ai tout mon temps. Puis je vois Lionel farfouiller dans le taxi un bout de temps, il referme la porte et part.
Voilà le groupe d'étudiants qui arrivent. Ils sont trop nombreux, je ne peux embarquer tout ce monde. Pas de problème me dit un prof, nous partons deux véhicules. 4 étudiants plus l'un des profs accompagnateurs prennent place dans le gros pick-up du prof, je prend le reste, 5 étudiants plus un autre prof.
OUPSSSSSSS! Impossible d'embarquer! Lionel est parti en me barrant les portes, clé sur le contact, moteur en marche! Ça va bien! Je cours au secrétariat et leur demande de rappeler Lionel, qu'il vienne avec sa seconde clé. Il lui faut pas loin de 20, 25 minutes à rappliquer. Les profs s'impatientent....je les comprend!
On part enfin avec une demi heure de retard.
Premier arrêt quelque peu dépassé Dryden......un très gros garage de réparation de véhicules lourds. Il a 11 portes, toutes remplies. Ça roule la mécanique à ce garage! Les élèves se rendent observer et discuter avec les mécaniciens. Ce doit être des élèves suivant un cours de métier j'imagine.....et mécanique ne m'étonnerais pas.
Ils passent 1 hr à ce garage puis nouveau départ....pour le bush (forêt) cette fois. En plein là où j'ai chassé le chevreuil cet automne. Mais là, on emprunte un petit chemin étroit sur plusieurs kilomètres et plus on avance et plus ça se rétréci. OK, c'est ici, entre dans le bois sur ta droite. Pffffffff! C'est pas un 4X4 ce taxi or, le mini chemin ressemble davantage à un chemin de garret (débusqueuse) qu'à une route. En plus, 7 gros gars on les fesses posées là-dedans! J'entre prudemment. Je ne fais pas long heureusement car la bagnole frotte du ventre sur la neige à tous moments. On arrive au milieu de nulle part à une virée. Un hangar en vieux bois, ouverte à tous vents y est construit depuis belle lurette. Près du hangar, une espèce de bizarre vieille machine à deux étage et 4 roues est montée sur vérins hydrauliques. Elle semble soudée au sol, ses deux pneus du côté gauche sont soulevés de terre afin de la mettre de niveau. Stationnée à côté, une garret (débusqueuse) semble vouloir y terminer ses vieux jours. Il n'y a pas un chat. Le prof fait sortir tous mes passagers et me demande de retourner stationner le taxi sur l'étroit chemin de notre arrivée.
Aussitôt ais-je fini de me stationner qu'un pick-up inconnu emprunte le chemin que je viens de quitter. Le proprio des machines forestières et son aide qui viennent rejoindre le groupe.
Ça se met aussitôt à l'action. Ils démarrent les deux machines. Chacun des étudiants passera aux commandes de chacune des machines à tour de rôle. Évidemment, la débusqueuse, son rôle est simple, elle se charge de se rendre en forêt récupérer les troncs d'arbres que les deux compères ont préalablement abattus. Ben j'ai vu des moussaillons saprément fiers de se voir aux commandes d'un pareil bétail! 9 élèves quand même, chacun son tour, 9 gros troncs sortis du bois et emmené près de la seconde curieuse machine à deux étages.
Au deuxième étage du bidule trône une cabine exigüe sur roulement à billes, c'est une espèce de pelle mécanique dont la pelle est remplacée par une mâchoire. C'est cette pelle mâchoire qui prend la suite des évènements. Elle agrippe le tronc qui vient de lui être apporté par la débusqueuse, le soulève et le présente à la mâchoire du premier étage. Cette mâchoire composée de deux grands crocs mobiles aux bords coupants se referme sur le tronc, puis cette mâchoire coulisse sur un guide, traînant l'ensemble de l'arbre avec elle jusqu'à ce qu'une partie du pied de l'arbre pénètre à l'intérieur d'un tunnel. Une nouvelle mâchoire à l'entrée du tunnel se referme alors sur le pied de l'arbre, le retenant ainsi bien en place. Les crocs/griffes en profitent alors pour recoulisser sur leur guide vers la partie branchue de l'arbre. En maintenant ces crocs suffisamment refermés sur le tronc, ils éliminent en s'éloignant de la machine la totalité des branches, puis en les resserrant solidement de nouveau, on reprend l'insertion du tronc dans le tunnel jusqu'à une butée précisément à 8 pieds (elle est mobile et peut tout aussi bien être à 12 ou à 16 pieds. Au choix alors........et c'est en fait la dimension du tronc qui permet de décider du choix, c'est soit une scie mécanique intégrée à la machine qui descend en faire la coupe, soit un couperet genre guillotine hydraulique d'une saprée puissance. Ça te coupe un tronc d'un pied et demi de diamètre comme une allumette! Un levier entre alors en fonction et repousse le nouveau rondin de 8 pieds hors du champ opératoire, le faisant tomber dans une sorte de boite à les empiler.

Aussitôt qu'un arbre entier est réduit en rondins de 8 pieds empilés dans leur boite, le second étage redémarre. La grue vient s'emparer d'un coup du tas empilé, le soulève et s'en va le corder plus loin. Aussitôt la pile lâchée, elle se dirige vers le nouvel arbre que lui a laissé la débusqueuse et c'est une chaîne sans fin.

Il faut donc toujours 3 opérateurs en même temps......débusqueuse, grue second étage et coupe premier étage.

Une fois que chaque élève soit passé aux commandes de chacun des 3 postes de travail, nous avons encore dû nous déplacer. Cette fois, direction la scierie portative du même individu que les machines que nous venons de voir. Une archaïque débusqueuse munie d'une grande mâchoire s'occupe de nous emmener les troncs de 8 pieds à la scierie. Elle nous lâche son chargement tout près. Deux bras hydrauliques sont tendus vers le premier tronc, une petite poussée de pied suffit à faire rouler le tronc entre ces bras accueillants. Un levier à pousser, les bras soulèvent le tronc et le déposent sur le support. On le tourne afin de lui faire sa première coupe au mieux selon sa forme. Des mâchoires hydrauliques immobilisent le tronc bien en place. On ajuste la hauteur de la première coupe afin de minimiser la perte.....même si perte il n'y a pas vraiment car tous les résidus vont en bois de chauffage, puis on enclenche la coupe. La scie se met à tourner et toute la machine se met automatiquement à avancer lentement. BZZZZZZZZZZZZZZ.....la première coupe est faite. On tourne le billot afin d'appuyer la partie maintenant plate contre le support de côté et on coince le tronc à la mâchoire hydraulique. On ajuste la seconde coupe puis c'est repartie pour un long trait de scie. Deux côtés de faits, reste deux aussi faciles. Lorsqu'on a 4 faces planes, on n'a plus qu'à faire de belles petites planches toutes mignonnes. Un pouce d'épais chacune....par la largeur que permet le tronc équarri. Pis ça sent bon la sciure! Mmmmmmmmmmmmmmmmm!

Pis les élèves qui n'avaient jamais touché un truc pareil ont tous faits de très belles planches. C'est d'une facilité déconcertante.

Bon........vous voyez je pense que j'ai aimé ma journée. ange

En passant.....les élèves ne changeront bien jamais! Ils savaient tous qu'ils s'en allaient travailler dans le bois. Ils sont tous une assez bonne idée que nous sommes en hiver. Les trois quarts étaient soit têtes nues, soit avec l'éternelle calotte de baseball des flos, oreilles battant au vent et la moitié étaient en espadrilles (souliers de course). Un ou deux pas de gants. Pis là, ce ne sont plus des bébés à bichonner, 11 ième et 12 ième année sacrebleu! Heureusement que je chauffais le taxi de temps en temps! Pfffffffff!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Lapin extatique (de savane)


Nombre de messages : 6883
Age : 64
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: Petite journée intéressante!    Mer 2 Mar - 2:25

poucebleu

Une journée bien occupée, du taxi, du tourisme
Quoi demander de mieux !
Revenir en haut Aller en bas
jean-mi
7e dan de hen-do


Nombre de messages : 16525
Age : 64
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Petite journée intéressante!    Mer 2 Mar - 3:52

Merci pour ce récit , et oui les jeunes sont part tout les même .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite journée intéressante!    Aujourd'hui à 16:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite journée intéressante!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une association intéressante : buis & prêle
» Petite journée a grand var avec ma chérie
» Présentation Intéressante !!!
» Une "pub" intéressante, à méditer...
» Quel est pour vous la marque qui possède l'histoire la plus intéressante ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: Vingt Milles Lieux sur la Terre-
Sauter vers: