La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Belle leçon de Français.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
roussette
La fouine du forum


Nombre de messages : 1060
Age : 63
Localisation : loir et cher
Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Belle leçon de Français.   Mer 9 Juil - 13:52








Belle leçon de Français !

Mais comment pourrait-on écrire cette phrase: en avez-vous la réponse ?...
> > > Dans une main, j'ai un VER de terre et dans l'autre, un VERRE d'eau.

J'ouvre les deux mains et... les deux VER.... (?!) tombent.
> > > Comment faudrait-il écrire: "VER...................", à votre avis ?...
> > >
> > > Curieux notre français, n'est-il pas ?...
> > > On appelle ceci des "Homographes non homophones"
> > > Car ces mots s'écrivent de la même façon mais se prononcent autrement suivant le sens....
> > > Pauvres Flamands (ou Suisses) qui apprennent le français !...
> > >
> > > En français : deux mots composés des mêmes lettres se prononcent toujours de la même façon !..

En êtes vous bien sûr ?...
> > >
> > > Voici quelques exemples d’homographes de prononciations différentes !..
> > > (Homographes non homophones)
> > > Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis.
> > > Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils.
> > > Je suis content qu’ils vous content cette histoire.
> > > Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier.
> > > ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses.
> > > Leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent.
> > > Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent.
> > > Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent.
> > > Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon expédient.
> > > Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.
> > >
> > > Voyons aussi aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation
> > > (Homographes homophones)
> > > Cette dame qui dame le sol.
> > > Je vais d'abord te dire qu'elle est d'abord agréable.
> > > A Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque.
> > > Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue.
> > > On ne badine pas avec une badine en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs.
> > > En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché.
> > > Je ne pense pas qu'il faille relever la faille de mon raisonnement.
> > >
> > > Voici l'exemple le plus extraordinaire de la langue française : mot de sens différent mais de prononciation identique)
> > > le ver allait vers le verre vert et non vers la chaussure de vair gris argenté.
> > > Pour les amateurs de langue française, un vrai petit bijou.
> > > Loin des vieux livres de grammaire,
> > > Écoutez comment un beau soir,
> > > Ma mère m'enseigna les mystères
> > > Du verbe être et du verbe avoir.
> > > Parmi mes meilleurs auxiliaires,
> > > Il est deux verbes originaux.
> > > Avoir et Être étaient deux frères
> > > Que j'ai connus dès le berceau.
> > > Bien qu'opposés de caractère,
> > > On pouvait les croire jumeaux,
> > > Tant leur histoire est singulière.
> > > Mais ces deux frères étaient rivaux.
> > > Ce qu'Avoir aurait voulu être
> > > Être voulait toujours l'avoir.
> > > À ne vouloir ni dieu ni maitre,
> > > Le verbe Être s'est fait avoir.
> > > Son frère Avoir était en banque
> > > Et faisait un grand numéro,
> > > Alors qu'Être, toujours en manque.
> > > Souffrait beaucoup dans son égo.
> > >
> > > Pendant qu'Être apprenait à lire
> > > Et faisait ses humanités,
> > > De son côté sans rien lui dire
> > > Avoir apprenait à compter.
> > >
> > > Et il amassait des fortunes
> > > En avoirs, en liquidités,
> > > Pendant qu'Être, un peu dans la lune
> > > S'était laissé déposséder.
> > >
> > > Avoir était ostentatoire
> > > Lorsqu'il se montrait généreux,
> > > Être en revanche, et c'est notoire,
> > > Est bien souvent présomptueux.
> > >
> > > Avoir voyagé en classe Affaires.
> > > Il met tous ses titres à l'abri.
> > > Alors qu'Être est plus débonnaire,
> > > Il ne gardera rien pour lui.
> > >
> > > Sa richesse est tout intérieure,
> > > Ce sont les choses de l'esprit.
> > > Le verbe Être est tout en pudeur,
> > > Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour à force de chimères
> > >
> > > Pour parvenir à un accord,
> > > Entre verbes ça peut se faire,
> > > Ils conjuguèrent leurs efforts.
> > >
> > > Et pour ne pas perdre la face
> > > Au milieu des mots rassemblés,
> > > Ils se sont répartis les tâches
> > > Pour enfin se réconcilier.
> > >
> > > Le verbe Avoir a besoin d'Être
> > > Parce qu'être, c'est exister.
> > > Le verbe Être a besoin d'avoirs
> > > Pour enrichir ses bons côtés.
> > >
> > > Et de palabres interminables
> > > En arguties alambiquées,
> > > Nos deux frères inséparables
> > > Ont pu être et avoir été.
> > >
> > > Exceptionnellement ce texte mérite d'être transféré largement.
> > >
> > > Oublie ton passé, qu'il soit simple ou composé,

participe à ton présent pour que ton futur soit plus que parfait...
> > >
> > > Que vive la langue française !...


Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16398
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Belle leçon de Français.   Mer 9 Juil - 16:18

Quelle formidable et si incroyablement difficile à vraiment maîtriser langue nous avons! Le texte qui précède m'enchante!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Lapin extatique (de savane)


Nombre de messages : 6881
Age : 64
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: Belle leçon de Français.   Mer 9 Juil - 16:20

Ca c'est du français bien manié    

Quand je lis des choses comme ça, immédiatement je pense à Raymond Devos qui avait vraiment l'art de manier les mots jusqu'à l'absurde.


        
Revenir en haut Aller en bas
France Dé.
Langue pendue


Nombre de messages : 1619
Age : 61
Localisation : Coaticook, Estrie
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Belle leçon de Français.   Jeu 10 Juil - 9:26

Mais où vas-tu chercher tout ça? C'est fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Tranquille
Langue pendue


Nombre de messages : 2508
Age : 53
Localisation : Aveyron - France
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Belle leçon de Français.   Jeu 10 Juil - 12:13

Un sot avait pour mission de faire parvenir le sceau d'un seigneur à son roi.

Il le mit dans un seau et partit à cheval.

Le cheval fit un saut et les trois ( le sot + le sceau + le seau) tombèrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://yvespuech.spaces.live.com/default.aspx
France Dé.
Langue pendue


Nombre de messages : 1619
Age : 61
Localisation : Coaticook, Estrie
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Belle leçon de Français.   Jeu 10 Juil - 12:47

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Belle leçon de Français.   Aujourd'hui à 19:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Belle leçon de Français.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Belle leçon de Français.
» Elle est pas belle la vie.
» Une montre française: le premier garde-temps de Jean-Baptiste Viot
» Van Bedford...et belle peinture...,
» Il a perdu sa belle grande queue!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: Vingt Milles Lieux sur la Terre-
Sauter vers: