La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Coryza, encore...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rondu-Pondu
Langue pendue


Nombre de messages : 56
Localisation : Comté de Portneuf
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Coryza, encore...   Jeu 6 Mar - 22:41

Il y a 10 jours, j'ai remarqué que mon coq avait des ''bulles'' dans son oeil gauche. Suivit une ribambelle d'émotions : incrédulité, acceptation, colère, prise de décision, et maintenant je traite tout le monde, c'est à dire mon coq et 3 poules...

J'aimerais demander quelques éclaircissements à propos du coryza. Mais avant, une mise en situation s'impose. J'ai acheté mes poules et mon coq à environ 3 mois d'âge, il y a de celà environ 11 mois. Tout le monde allait bien, sauf un épisode de poux l'été passé qui a été résolu rapidement et efficacement. Mes volailles sont nourries à la moulée de ponte en grande partie, avec, une ou deux fois par semaine, du pain humide (lait chaud) ou un restant de table. Je nettoie mon poulailler matin et soir, tous les jours. C'est un petit poulailler avec un petit accès extérieur (beaucoup plus grand dans la belle saison) et il y a une lampe infrarouge 250w comme seul chauffage. Sauf une engelure bénigne (maintenant guérie) sur la crête de mon coq qui profitait du soleil dehors, par une journée où il faisait tout de même -30c, tout le monde semble très bien supporter l'hiver jusqu'à maintenant. L'espace extérieur lui, n'est pas nettoyé, il est sur de la paille, et j'en rajoute à l'occasion par dessus la vieille.

Je comprend que les changements importants de température facilitent l'apparition du coryza, ainsi qu'une hygiène déficiente... Pour la température, je n'y peux pas grand chose, j'ajouterai une autre lampe (ou chauffage) comme mesure préventive, et je croyais honnêtement que l'hygiène de mon poulailler, sans être impeccable, était tout à fait correcte. Il n'y a pas d'odeurs et les fientes n'y restent jamais longtemps... J'ai tout de même l'impression que je dois faire quelque chose de mal, puisque qu'en 2 1/2 ans, j'ai réussi à avoir 2 épisodes de coryza, et ce, sur 2 groupes de volailles différents et sans rapports, dans 2 poulaillers différents... Mon père avait des poules, et mon grand-père avant lui, et jamais du souvenir de mon paternel, il n'y a eu de telle maladie dans ses élevage. J'aimerais vraiment avoir vos impressions avant d'aller de l'avant dans l'aventure ''poules''; malchance, négligence, autre chose en ''ance''?
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Coryza, encore...   Ven 7 Mar - 8:32

Coryzas avec un s est la première chose : je te réponds d'abord et j'y reviens plus bas.
- - - - -

Proven...ance. (pour des raisons d'orthographe, je ne dirais pas : Insconsci..ence dans le lieu de provenance ? voire sil...ence ?, toutefois ce sont des pistes possibles).
Dorm...ance ?


Ou malchance. Négligence visiblement pas tel que tu le décris , peut être faut-il détailler ce que tu entends par nettoyer ? quoi, comment, fournitures, et nature des récurrages de fond ?

Malchance, c'est que le coryza est extrêmement contagieux, et peut avoir été véhiculé simplement par des vêtements ou des chaussures et apporté à des sujets sains.

L'autre malchance, c'est que le coryza est un virus, les sujets peuvent être porteurs sans que cela se voie et que ça ne se déclare qu'à l'occasion d'un stress ou d'un coup de mou.


Provenance, c'est que c'est malheureusement une tare des élevages amateurs : le coryza est pratiquement évincé des élevages pro, par la vertu du vide sanitaires et de 'l'abattage systématique des lots suspects... malheureusement certains quand ils s'en aperçoivent se mettent à vendre de la "poule réformée" pour gratter quelques pièces sur le dos de tous les acheteurs qu'ils vont contaminer, ... bien sûr, gagner 40 pièces au lieu de 8 ça fait réfléchir un Juda.

Côté amateur ce n'est pas mieux ,

Beaucoup de gens pensent que leurs poules "ont eu le coryza mais maintenant sont guéries " ...eh non, le coryza ne lâchera plus jamais.
Certaines de personnes m'ont répondu "Bah, tout le monde l'a... alors je donne mes poussins ou mieux je les vends, je ne vais quand même pas tuer mes poules... "
Autrement dit tu as pu en achetant chez un amateur avoir cette maladie "dans le kit" ; pourtant acheter chez un amateur fournit par ailleurs pas mal d'atouts, et les animaux d'ornement vendus par les "fermes de machin" et animaleries peuvent être pire...

Un sujet sain mis en contact avec un sujet porteur sain, est contaminé. Le contact n'a pas besoin d'être long. Les expositions sont un lieu idéal pour les échanges productifs... malheureusement ces échanges productifs ne sont pas toujours de la nature souhaitée.


Je ne sais conclure si tes animaux sont morts ou simlement restés malades un temps :

Coryzas avec un s je m'explique :

sous cette appellation il y a des choses aussi variées que l'équivalent d'une grippe pas trop méchante, et de la grosse grippe qui tue. Les deux mots sont aussi flous et imprécis. En réalité il n'y a pas une maladie, mais plusieurs possibles.

Aussi il est plus exact de parler d'un syndrôme de coryza. Un syndrôme c'est un ensemble de symptômes qui évoquent la même chose.

tu as le gros méchant coryza, qui est un coronavirus qui tue une partie de ton cheptel et rend presque tout le monde malade, et qui est désastreux sur les poussins (retard de croissance non récupérable pour les survivants, qui restent porteurs).

tu as aussi  des "coryzas" du a des bactéries, des allergies, des... Ca peut être aussi un autre virus qui va ne rien donner de plus méchant que l'effet d'un petit rhume chez nous (mais... oui, tant avancé qu'ait la science depuis la préhistoire, on n'a toujours pas vaincu le rhume... par contre au cours de miliers et milliers d'années nos organismes ont appris à ne pas en mourir... un argument pour mourir plutot que de se soigner ! c'est pour le bien de l'espèce !).


Citation :
J'aimerais vraiment avoir vos impressions avant d'aller de l'avant dans l'aventure ''poules''

La question est : de quoi pars-tu ?

- ton cheptel est mort, dans ce cas vide sanitaire, traitement des lieux au virucide sans rien négliger, l'idéal étant comme la fois précédente un poulailler différent et aillers mais évidemment ce n'est guère réaliste.

- tes animaux sont vivants et ont guéris spontanément, tous n'ont pas été malades, tu ne veux pas faire de l'élevage à part pour toi, ce n'est pas un gros méchant coryza, tu peux reproduire, par contre n'oublie pas que tu risques avec tes chaussures, tes vêtements, tes mains, voire ta voiture, d'essaimer le virus à d'autres qui ont la chance de ne pas l'avoir. Et là ça prend une discipline vraiment de fer, le virus utilise la plus légère faille, vraiment très contagieux.


- tes animaux sont comme ci-dessus mais tu veux en finir avec cette contrainte, tu manges du poulet, traites les lieux et le matériel comme en 1, et tu repars avec des oeufs fumigés et une couveuse pour les faire éclore, puis tu ne laisses personne entrer chez toi sans passer au pédiluve, comme font les élevages pro.


Beaucoup d'amateurs cela dit font des compromis et finissent par "laisser crever" ce qui doit... ça sélectionne il faut dire les suejts qui arrivent à être porteurs et sains, mais ils sont des poches de diffusion du virus.


quant à moi je me demande dans quelle mesure les formes "modérées" d'un coryza causé par un virus peuvent être, chez les porteurs, un barrage au gros méchant coryza. Évidemment je n'ai aucun moyen de répondre à cette idée qui est une agréable berceuse, ça peut en tranquiliser, des gens qui ont des animaux éternuant parfois mais jamais de morts, et qui en vendent. Pour ma part c'est mon cas (un salopiaud de vendeur de poules réformées qui a menti quand j'ai explicitement posé la question, et malgré pédiluve, vêtements différents etc, ça a fini par passer à mon autre poulailler), j'ai des éternuement de temps en temps, et seule une poule qui attrape tout ce qui passe a déclaré le coryza à mousse, je l'ai soignée au vicks et avec le collyre oculaire du chat. Quand je vends j''avertis : en effet beaucoup de gens répondent qu'ils l'ont déjà donc je ne perds guère de clients, par ailleurs je sais que j'ai donc une souche qui vit bien avec ça et j'ai donc tendance à penser que je ne suis pas trop mal lotie. Ce qui ne m'empêche pas de maudire le fermier véreux qui m'a vendu les rousses et malgré ma question directe, un beau fumier qui aurait plutôt dû faire jouer son assurance et tuer tout son lot, qui de toute façon devait être changé j'imagine au max quelques mois plus tard (vu l'évolution de la ponte desdites poules).

Quant à ceux qui ont le gros méchant coryza et le diffusent pour se dispenser de pertes, en contaminant les autres, sans avertir, eh bien il y en a, et évidemment ils sauvent quelques pièces, mais font beaucoup de mal à autrui en toute lâcheté.


Bref le fin mot, c'est qu'il y a, peut être ? chance : si tu as eu le syndrôme et que ce n'est pas le coronavirus... Enfin il y a des vendeurs honnêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Rondu-Pondu
Langue pendue


Nombre de messages : 56
Localisation : Comté de Portneuf
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Coryza, encore...   Ven 7 Mar - 9:09

Merci de ta réponse si bien étayée (comme toujours). Pour le récurage à fond du poulailler, l'hiver je ne le fais pas ou qu'une ou deux fois (dans les périodes de températures beaucoup plus douces). Je nettoie simplement les articles amovibles, comme l'abreuvoir et la mangeoire... Je serais prêt à jurer que ce n'est pas ce que tu appelles le ''gros méchant coryza'' puisque les symptômes sont apparus il y a environ 10 jours, et à part quelques éternuements, il n'y a que mon coq qui a des ''bulles'' dans son oeil gauche. Je traite avec tétracycline dans l'eau de boisson (tout le monde bois et ce régulièrement), vicks comme tu l'as suggéré dans un autre post, et onguent antibiotique pour les yeux pour le coq. Je traite, mais honnêtement, je ne le fais que pour allèger les symptômes de mes volailles. Je sais qu'une fois ''guéries'' elles seront toujours porteuses et à partir de là, je ne sais vraiment pas si je veux continuer ou repartir à neuf... Et repartir à neuf pour ramasser un autre lot malade? Je commence à croire que si je me procure d'autres volailles, j'achêterai des ''machines à pondre'' et/ou des ''machines à viande'' à la coopérative agricole. Bref, je lis vos avis, et je tâcherai de me positionner.
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Coryza, encore...   Ven 7 Mar - 16:49

Moi c'est avec des "machines à pondre" que j'ai entré cette saleté là, alors...

Pour avoir donné le médicament par l'eau de boisson, avec en plus si peu de poules, je te prie de te flageller  ;meuhhhhh; ces indications sont données pour les élevages industriels qui se foutent des pertes si elles coutent moins cher que le temps de travail, et qui se contrefoutent du dommage fait à la santé publique par ces pratiques "économiques" (la facture sera pour leurs enfants).

C'est peut être bien d'avoir traité le lot (je n'ai pas pris cette option de façon à repérer les plus résistants), mais pour ne pas créer de résistance aux antibios, peser les sujets et administrer la dose calculée en fonction du poids, sur une boulette de pain trempé aurait été très préférable.
T'en remettre à la soif qui plus est d'un animal malade est le meilleru moyen d'avoir des surdosages et ou des sous dosages. Les deux sont créateurs d'antibiorésistance.

Tu me donnes l'occasion d'y aller de mon petit couplet explicatif, ce n'est pas pour sermonner, mais l'information je crois doit être diffusée : l'antibiorésistance est actuellement un problème de santé publique croissant, malheureusement peu connu hors des milieux de la santé, pourtant nos façons d'employer les médicaments sont décisives pour garder des traitements efficaces ou au contraire.
De plus en plus de maladies ont trouvé comment contrer les traitements dont nous disposions, alors que nous n'arrivons pas toujours à en trouver de nouveaux.
Bref... l'antibio pour du coryza c'est discutable, l'antibio par l'eau de boisson c'est néfaste, laissons ça aux élevages industriels ou aux sélectionneurs qui ont 200 volailles toutes au même endroit.



Isoler un animal est toujours la première mesure à prendre quand on a une volaille malade ou juste suspecte.




Je comprends que le climat impose des contraintes poru nettoyer, je crois que si j'étais dans ce cas, et dans la mesure de mes moyens, j'aurais deux poulaillers et je transfèrerais toutes les semaines ou tous les 15 jours.

Cela dit il existe des "désinfectants et asséchants litière", qui semblent un pis aller pas si pire que la collection de fientes seule, dans les fournitures pour élevage pro.




si tu optes pour repartir à neuf, comme indiqué plus haut, tu peux aussi partir de poussins que tu fais éclore ; il existe, et il est autorisé en France - à voir chez vous- des vaccins contre le gros méchant coryza : si tu joins l'achat d'adultes vaccinés à un traitement amont virucide des équipements, ça peut aider. Le coryza n'est pas une fatalité.

L'humidité ambiante due au confinement et aux fientes, combiné aux ammoniacs dégagés par celles-ci, sont très pathogènes pour le système respiratoire, verifie si la ventilation est suffisante : si toi m^mee tu trouves désagréable l'air du poulailler à respirer, rappelle-toi bien que le système respiratoire d'une poule est bien plus vulnérable (sacs aériens, pas de filtres...etc) que le nôtre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coryza, encore...   Aujourd'hui à 9:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Coryza, encore...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coryza
» Le coryza ??
» besoin de conseil, coryza ?
» Le coryza
» Le coryza

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: La Basse-cour :: Les Poules-
Sauter vers: