La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Femme sans caverne

Aller en bas 
AuteurMessage
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Femme sans caverne   Ven 28 Fév - 18:54

singulier ... Mais on ne pourra pas m'ôter de l'idée que la ville nous coupe trop des besoins fondamentaux.

Revenir en haut Aller en bas
sierra
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3875
Age : 50
Localisation : Laurentides
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Ven 28 Fév - 20:07

:super: 
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17500
Age : 68
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Ven 28 Fév - 20:27

Je ne suis pas certain du tout que j'apprécierais retourner vivre dans la préhistoire. Bon, un jour ou deux, pour le trip, je ne dis pas, mais les ptits bâtons à frotter comme alumettes......Pfffff! Les peaux de bêtes pour se tenir chaud, le feu de camp à s'étouffer dans la fumée. Les silex à se fabriquer des lames qui coupent....un peu pas longtemps. Bref.....je lui souhaite bien du plaisir! Je préfère retourner lire ''Les Enfants de la Terre'' avec Aïla et Jondalar, plus reposant!  ange 
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Sam 1 Mar - 5:24

  


je pense qu'elle a pesé les conforts et les inconforts d'une chose et de l'autre...

Ca me frappe comme des gens qui sont "en rupture" rattrapent ainsi parfois paradoxalement la société dont ils se sont distanciés.

Il y a en France le cas d'une femme qui vivait dans ( juste le mot m'échappe) un dôme de terre cuite sur place,entre tente et terrier, et surtout en communion avec la nature ; elle donnait quelques heures de cours de piano pour le très peu d'argent dont elle avait besoin. A l'époque j'aurais voulu revoir le documentaire sur elle, mais je ne l'ai jamais retrouvé.
Toujours est-il que sa singularité, le documentaire, ont éveillé l'intérêt de gens qu'elle n'imaginait sans doute pas rencontrer, et qui je suppose ressentaient plus confusément qu'elle les choses, mais voyaient uen réponse à un besoin longtemps étouffé.


Aujourd'hui, il y a tout un bizness et une effervescence autour de l'ancienne ermite qui enseigne à fabriquer ces abris au ventre de la terre, et qui après bien des péripéties douloureuses dans sa vie, et des sublimations, a trouvé une intégration qui l'épanouit aussi. Semble-t-il;

Le paradoxe étant que c'est la rupture sociale qui a fait sa réintégration sociale, sa fuite de la société qui l'a ramenée à la société, sa marginalité qui l'a réintégrée.


Comme paradoxalement, parfois le chemin du retour est d'aller de l'avant.
Et que pour aller de l'avant parfois il faut vraiment pouvoir revenir à ses bases, si incongru que ça puisse sembler a priori.
Revenir en haut Aller en bas
jean-mi
7e dan de hen-do
avatar

Nombre de messages : 16525
Age : 66
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Sam 1 Mar - 6:55

J 'ai adoré ce reportage , de toute beauté . :super: 
Revenir en haut Aller en bas
Lordsly
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1180
Age : 47
Localisation : Saint-Eugène,Centre Du Québec
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Sam 1 Mar - 7:44

Intéressant! Pour ma part,je crois qu'on peut-être en symbiose(si l'on peut dire) avec la nature sans retourner à la préhistoire.
Si l'on sait respecter la terre et tout les les êtres vivants qui y vivent,on a déjà un grand pas de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Sam 1 Mar - 17:48

Lordsly a écrit:
Si l'on sait respecter la terre et tous les les êtres vivants qui y vivent,on a déjà un grand pas de fait.

Oh oui...


chagrin chagrin  chagrin
Revenir en haut Aller en bas
Audinette
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1528
Age : 49
Localisation : région d'Orléans 45
Date d'inscription : 07/02/2012

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Lun 3 Mar - 5:58

La rupture sociale, la fuite, la renaissance .... grande question qui m'habite aussi (désolée, c'est lundi matin   )

Kes je me souviens très bien de cette femme et de son habitat. Si mes souvenirs sont bons, elle avait au final 2 huttes reliée ensemble, une pièce à vivre et une pièce cuisine etc ... J'étais baba de son courage et de son essai très bien transformé.
Je me demande si ce n'était une partie d'un reportage de la 1 sur les personnes qui choississent la rupture justement.
Je crois que c'était dans le même reportage, qu'il y avait une autre femme qui vivait sa passion du Moyen-âge, au fonds de la forêt près d'une rivière qui lui servait pour cuisiner mais aussi se laver été comme hiver ! et en habit d'époque s'il vous plait.
Perso, la préhistoire ne me fait pas triper mais le principe de symbiose avec la nature et de décroissance alors là, OUI !
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Lun 3 Mar - 8:58

Oui, d'ailleurs je pense que le côté taille de silex est plus pour le fun des "stagiaires", on voit bien sa yourte avec une bon poele à la fin du reportage et des équipements modernes. Comme toi je suisi plus sensible au fond qu'à la forme, mais en la voyant pieds-nus dans la neige on imagine quand même quelques brûlures... le goût du dépassement peut être, et certes des générations ont vécus avec ça pour ne pas user les chaussures (y compris Laura Ingalls) ... j'aime bien marcher nus-pieds dans la terre frainche au printemps, mais là ...je préfère garder de tendres petons roses !

Et déménager pour un écolonovillage ? bon, faut être très sociable.
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Femme sans caverne   Lun 3 Mar - 9:19

Sur la décroissance... je ne sais pas. La réflexion sur l'argent comme moteur de progrès... on est (l'humanité) face à un défi inédit :

jusqu'ici l'argent (et le troc) , donc le commerce, depuis la préhistoire, a été il ne faut pas l'oublier une alternative à la déprédation... quand Hercule et les autres copains grecs antiques vont fièrement "faire du butin", ça ne veut rien dire d'autre... prendre les biens de la tribu voisine, faire des morts, des blessés, des esclaves aussi.


Mais évidemment la déprédation revient dans l'argent, l'accaparemment de la terre, c'est comme pour tout... on invente une chose pour du bien, on en trouve des applications discutables.

La nouveauté c'est que l'humanité encercle à présent la planète, on s'est toujorus préoccupés de "croître et multiplier", mais il semble qu'on y est arrivé... et qu'il faudrait peut être se calmer.

Parfois je pense à la vie merveilleuse avec les moyens d'aujourd'hui et de demain si on redescendait tout doucement à un milliard d'humains. Si on arrivait à se retenir de travailler... ah, limiter le "travail autorisé" à 3 h par jour... parce qu'on produit (épuise) toujours plus.
D'autre fois je pense que nous sommes les dernières générations à habiter la Terre et non un jardin mourant d'être surpeuplé.


Le problème est d'équilibrer avec un commerce qui a lui aussi ses cercles vertueux... même si le progrès a ses travers.

comment trouver un juste milieu ...


C'est ça le défi : sortir d'un reflexe profond, le toujours plus. Avoir plus, être plus. Changer.
toute espèce veut croitre et multiplier, cafards, lapins, bactéries... On serait la seule espèce à l'anticiper.

Revenir à un nombre d'êtres humains plus réduit c'est aussi un sacrifice individuel...

d'un autre côté au rythme où l'on se multiplie, et car c'est exponentiel, on sera 30 milliard d'ici un siècle seulement, et pas de raison que ça s'arrête ensuite non plus, restant à la jouer Total Recall ou Soleil Vert.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Femme sans caverne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Femme sans caverne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» montre pour femme sans nickel < 500e
» [Article] la boucle ( d' oreille ) et la marque
» Pour femme et sans pile
» Une grossesse sans stress
» Vivre autrement, vivre sans argent (ou presque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: A coup de plumes-
Sauter vers: