La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Valeur agronomique de la fiente de poule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 28 Jan - 10:44

Je suis tombé là dessus. Je n'en ai pas fait la lecture encore. Je vous le soumets pour évaluation.

http://www.mvad-reunion.org/FCKeditorFiles/File/fiches/fiente_poule_pond.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Marieve
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 34
Localisation : Portneuf,Québec
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 28 Jan - 17:15

Salut Agricurb,

Je te suggère plutôt ces documents de référence québécois. Sur chaque document, il y a des exemples de calcul pour le volume et les valeures fertilisantes. Ce sont les données que les agronomes utilisent lorsque les données à la ferme ne sont pas disponibles. Ces valeurs correspondent à des élevages intensifs mais c'est mieux que rien! Vous trouverez les info pour des poules pondeuses, des poulet à griller et les dindons.

http://www.craaq.qc.ca/documents/files/Effluents_elevage/Oeufs.pdf
http://www.craaq.qc.ca/documents/files/Effluents_elevage/7-Volaille.pdf

Bonne fertilisation!
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 28 Jan - 17:33

Hééé. La différence est importante entre les valeurs, presque du simple au double. Bien sûr, tu as raison, ce sont des élevages intensif et on est surement loin de ces valeurs, mais c'est aussi ce que l'autre doc proposait alors sur ce point c'est kif kif.

Je fonctionne encore avec la 1er édition du guide de référence (2003), faudrait bien que je me graye d'un plus récent.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Marieve
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 34
Localisation : Portneuf,Québec
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 28 Jan - 18:59

De rien!
Si ce n'est pas trop indiscret travaille-tu dans le domaine agricole????
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 28 Jan - 19:43

Intéressant. Si je peux glisser une tête curieuse dans votre sujet pointu, je pourrais faire office de "candide".
Je suis étonnée, Ph 8 ou 9, je croyais que c'étaient des excrétats très acides.
Le résultat est le même, ça "brûle", par contre la question est comment obtenir un fumier plus équilibré.

Le problème principal est dans le doc initial, que ce sont des poules sur caillebottis, quand la plupart des élevages domestiques (mais ce n'est peut être pas ton sujet) sont sur litière.

Et une litière de paille ou une litière de copeaux telle qu'on peut récupérer en scierie (souvent des résineux et des arbres à tanins, pour ce que j'ai) ce n'est vraiment pas la même donne. Les résineux étant acidifiants je pensais que ça empirait ma litière comme compost, mais par le fait, est-ce que ça corrigerait, le rendrait intéressant au potager ?

Je fais un essai de fumier en tas avec litière de cartons bruns (et pas assez de carton je présume) parce que mon charpentier préféré était à court. Ca apporte, en tout cas, beaucoup de cellulose.

Mais pour les salmonelles et autres bintz, j'attends 18 mois de compostage.. entre lessivage et minéralisation, je ne sais pas trop si ça a un intérêt (?). Les fientes de poules très riches en urates sont apparemment aussi vite dispersées que des urines, donc plu^tot à utilisation rapide ?
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mer 29 Jan - 9:32

Keskékoz ! a écrit:
Les résineux étant acidifiants je pensais que ça empirait ma litière comme compost, mais par le fait, est-ce que ça corrigerait, le rendrait intéressant au potager ?

C'est aussi ma compréhension. Je vais peut-être me payer une petite analyses ou deux au printemps et je vous donnerai les résultats. Ensuite avec ces valeurs, on essaiera de trouver une recette de compostage qui est valable. Ce qui est sûr, c'est que le rapport carbone/azote de la fiente de volaille, (entre 9-12 pour la dinde) est trop bas pour le compostage, il faut remonter ça à environ 30. Or pour les planures de bois, le sapin est à 300. Ça donne un peu de marge de manœuvre mais, intuitivement, ça me donne l'idée qu'on utilise peut-être trop de planures en général pour le compostage tel que dicté par la nécessité d'avoir des installations décentes pour les animaux. Je vais faire des calculs théorique pour une formule simple C/N balancée avec ces 2 ingrédients (crottes et sapin), je te reviens avec ça. Après, on vérifiera la recette, toujours théoriquement, pour le pH. Ça va peut-être nous donner un indice du genre de compromis qu'on doit faire

Keskékoz ! a écrit:
j'attends 18 mois de compostage.. entre lessivage et minéralisation, je ne sais pas trop si ça a un intérêt (?). Les fientes de poules très riches en urates sont apparemment aussi vite dispersées que des urines, donc plu^tot à utilisation rapide ?

Ouais, il y a une perte nette, c'est certain. Il faut protéger le tas de compost le plus possible de la pluie (mais il faut aussi le maintenir humide pour permettre l'activité biologique) et il faut éviter les surchauffes qui volatilisent l'azote. Il y a aussi possibilité de l'utiliser plus rapidement mais alors il faut le valoriser hors du potager (verger par exemple).

@Marieve: Je suis spécialisé en biologie aquatique et en gestion intégrée des ressources en milieu agricole. Je bosse pour des OBV depuis plus de 10 ans. J'ai environ 30 crédits de premier cycle en en agronomie. J'ai une maitrise en agroforesterie. Dès 12 ans j'ai commencé à travailler sur de nombreuses fermes et dans des zoo. J'ai eu une entreprise de maraîchage bio de 2004 à 2007, puis j'ai revendu mes parts pour une histoire de cœur (touchant non?). La fertilisation, c'est pas spécialement mon fort, mais j'adore le compostage qui est un écosystème en soit. J'ai des million de choses à apprendre. J'habite tellement en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 4 Fév - 17:06

Je n'ai pas sous la main ce qu'il faut pour intégrer le pH ni le taux d'humidité. Ce qui simplifie drôlement la formule puisque je ne peux alors qu'utiliser le rapport C/N. J'ai réalisé que, pour la démonstration, ça ne posait pas de problème.

Si on pose un taux d'humidité égal entre la fiente et la sciure, ce qui est improbable, on doit mélanger 10-11 parts de crottes pour une part de sciure afin d'obtenir le bon ratio en prenant un C/N de 5,4 pour les fientes de pondeuses et de 300 pour les sciures de résineux. (Au fait, depuis notre discussion précédente, j'ai perdu la source exacte pour la sciure mais c'est vraiment plausible compte tenue des valeurs pour le bois en général. J'ai simplement prêté un bouquin qui n'est pas revenu encore.)

Ce qui tend à confirmer que, considérant les quantités utilisées pour faire des litières décentes, on débalance le ratio C/N pour le compostage; on utilise trop de litière pour que ça fonctionne vraiment de façon optimale.

Ce qui ne veut nullement dire qu'on ne peut pas composter avec ce mélange, le processus sera plus long, c'est tout, et le résultat peut-être pas aussi stérile parce que la phase thermophile sera très certainement réduite, voir absente.
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle comme du miel!
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2080
Age : 46
Localisation : Montmagny
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 4 Fév - 18:06

Si ta litière c'est de la paille, feuille...le ratio est alors différent non? SI moins acide ça devrait donc composter plus rapidement car j,en ai besoin de moins dans mon ratio? Mais sérieusement, je suis nulle en chimie alors j'ai peut-être rien compris  :siffle: 
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mer 5 Fév - 9:11

Oui, le ratio est différent. Intuitivement, je crois que c'est plus balancé. Je vais refaire un essai avec une paille de céréale au lie des copeaux.

Ça ne composte pas nécessairement plus vite avec toute diminution de l'acidité (c'est à dire une augmentation du pH). Trop alcalin, ce n'est guère mieux que trop acide. Il y a une fourchette de valeurs propices, sans plus.

Naturellement, la plupart des végétaux qui se décomposent présentent des valeurs plutôt acides, tout ce qui est fruits en particulier. D'ailleurs plusieurs semences ont besoin de cette acidité pour lever les inhibiteurs de croissance et activer leur système enzymatique nécessaire à la germination et la croissance de la plantule. Ceci s'observe en aérobie et à plus forte raison en anaérobie, pour des causes différentes toutefois, c'est que le milieux devient réducteur par manque d'oxygène (même chose dans un sol mal drainé).

Je n'ai pas les valeurs cibles sous la main, mais les pH idéaux pour le compostage sont situés plutôt du côté acide pour cette raison, de mémoire. Éventuellement je pourrais faire la vérification. Ce qui n'indique pas nécessairement que le pH du produit fini soit propice aux cultures ciblées. Le pH durant le compostage et durant l'utilisation du compost, c'est 2 choses.
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle comme du miel!
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2080
Age : 46
Localisation : Montmagny
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mer 5 Fév - 10:01

En fait ma question pas mal basic était:..la paille c'est mieux?   

Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mer 5 Fév - 10:59

Sympathique jasette sur un sujet hivernal ;-)

Je fais ma litière avec de la planure d'érable à sucre que je me fais à l'atelier. Je devrais être légèrement alcalin en théorie selon ce que j'ai lu à l'époque ou je me suis questionnée sur le sujet. Pas de chance, petit test l'automne dernier et je suis légèrement acide (6,2). Donc, probable que mon ratio C/N ne soit pas correct sur mon compost

D’où question :
Avez-vous quelque part un document dans vos bibliothèques qui ferait état des ratios C/N à respecter en fonction des types de litières ?

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mer 5 Fév - 12:21

Isa, ça dépend de ce que tu composte, en particulier le contenu en eau des constituantes dans le mélange. Pour les fientes sèches, déjà avec la paille le ratio c/n est meilleur qu'avec les planures.

Tu déduis que ton c/n est débalancé parce qu'il ne correspond pas à celui que tu croyais obtenir avec une recette donnée et que, conséquemment, tu as du te tromper dans les proportions, ce qui affecte le c/n de ton mélange. C'est ça? Sinon, comment arrives-tu à cette conclusion?

Je dois revoir un peu ma littérature à propos des valeurs cibles pour le pH dans le compost.

Commence avec ceci.

http://coop-la-basse-cour.forumactif.com/t12914-apport-en-elements-nutritif-des-principaux-engrais-naturels?highlight=compost

Et ceci, en particulier la page 3.

http://coop-la-basse-cour.forumactif.com/t12865-question-compost?highlight=compost

Et pour terminer, peut-être ceci:

http://coop-la-basse-cour.forumactif.com/t15255-demande-de-rensignements-sur-le-fumier

S'il te manque encore des valeurs fait le savoir. On va s'y mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mer 5 Fév - 12:45

La paille d'avoine est à 60 et la paille de blé à 127 pour le c/n. Je n'ai rien sous la main pour la paille d'orge qui est sans doute la petite céréale la plus cultivée au Québec. Je pose une valeur moyenne de 93.5. Ça donne un rapport final d'environ 2.5 unités de crotte de poule pour 1 unité de paille. C'est mieux qu'avec le copeau de bois pour le compostage, c'est sur, mais c'est encore assez irréaliste comme proportion pour faire une bonne litière.
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle comme du miel!
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2080
Age : 46
Localisation : Montmagny
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mer 5 Fév - 13:11

Moi j'ai peat moss...feuilles, paille probablement d'avoine? OU mélangé? les fientes, les reste de tables: épluchures, restes d"assiettes, fruits, légumes même de la viande...ça il ne doit pas en rester beaucoup dans le poulailler car elles le mange dès qu'il y en a ...du cèdre, du sapin....etc...Un mixte intéressant...

Isa
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Jeu 6 Fév - 12:31

@ Toutes et tous
Y a un truc qui me chicotte dans un document du Craaq. Celui qui s'appelle ''Caractéristiques des effluents d’élevage...'' section poules pondeuses. Le tableau fait état de la même dose de N dans les fientes dites sèches et celles qui sont humides. Le N est à 58,3 alors que la MS varie de 67,9 à 29,4 respectivement.
Dans la section Poulettes, on ne retrouve pas cette similitude de résultats mais un écart qui semble plus ''normal''.
Ça ressemble à une erreur mais pas certain. Selon vous ?

Comme pour mal faire, c'est sur cette variable là (taux de N) sur laquelle je comptais faire mes calculs pour organiser mon compost de printemps.
Je travaillerais bien avec le seul ratio C/N mais si les données en N contiennent une erreur, le ratio C/N est probablement source d'erreur lui aussi et je ne suis pas plus avancé.
Par ailleurs, si je compare les deux études, celle d’Agricurb et celles de Marieve, les écarts de valeur de N et les écarts-type sont tels que j'ai bien de la misère à les utiliser pour mes propres calculs. C'est sûr qu'il n'y a pas d'urgence mais il va falloir que je me prépare pour le printemps. Mon fumier de poulet est actuellement bien gelé dans le poulailler et les poulets bien gelés dans le congélateur.  Donc, je ne me frise pas le poil des jambes avec ça mais c’est une belle tâche d'hiver de me planifier là-dessus en prévision du printemps.

Je n’aime pas composter en continu en jetant les déchets sur un tas au fur et à mesure de l’année. Je préfère composter en construisant une recette une fois par année. Je trouve que ça me donne plus de contrôle sur le résultat et permet plus facilement l'amélioration de la dite recette l'année d'après. C’est sans doute mon coté un peu obsessif-compulsif-contrôlant et je rêve peut-être mais je me soigne
Je mets de coté le contenu qui va y aller et je fais mon mélange au printemps mais les résultats que j’ai obtenus à date ne sont pas encore à mon gout. D’où mon grattage actuel…

L'an dernier, j'ai ajusté l'azote avec de la drêche de brasserie de bière 50/50 blé/orge (C/N 8).  J'ai bien aimé. Je n'ai pas de paille mais j'ai de la planure de feuillus et des feuilles mortes pour les fins pis les fous. Donc carbone, facile pour moi. Ma difficulté ici, c'est la source d'azote et la drêche, c'est pas mal du tout à ce sujet. Par contre, Mes calculs étaient approximatifs du fait que je ne connaissais pas le taux d’azote dans mon fumier de poulet et je me retrouve avec un léger surplus d’acidité dans le final à l’automne dernier. Voilà donc ce que j’aimerais améliorer pour le compost de ce printemps.
De ce qui m’apparait le plus simple ce serait de faire analyser le taux de N dans mon fumier et de là, recalculer mes proportions. par contre je ne sais pas ou faire faire ça ni le coût. Probable que ce soit prohibitif et contre productif en bout de ligne pour une petit  compost comme le mien..

Donc, vos idées, commentaires, délires… sont les bienvenus

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Ven 7 Fév - 1:31

Salut Cyril. Je ne suis pas exactement certain de bien comprendre le problème posé, mais je tente quelque chose, on verra où ça nous mènera.

Premièrement, je te cite "Dans la section Poulettes, on ne retrouve pas cette similitude de résultats mais un écart qui semble plus ''normal''"

Quelle similitude chez les poulettes? Quel écart normal? Tu veux dire obtenir la même teneur de N pour les fientes sèches vs les fientes humides? Selon moi, tu confonds, pour les poulettes, deux lignes qui ne devraient pas être comparées ensemble puisqu'au bas du tableau on retrouve la note suivante "dans le cas des fientes de poulettes, le nombre insuffisant de données ne permettait pas de constituer des groupes distincts selon le niveau de matière sèche des effluents".

Gêné? Non, ce n'est pas grave.

Deuxièmement, chez les pondeuses, tu sembles surpris de ne pas voir de différence dans la teneur de N entre les deux groupes. Intuitivement, en effet, on pourrait croire que plus c'est humide, plus il y a d'eau, et donc il y a en quelque sorte dilution du N. Sans doute, mais en contrepartie, il y a moins de pertes par volatilisation, c'est pourquoi la fraction NH4 est plus importante que dans les fientes sèches.

Heu, je peux me tromper dans l'interprétation, je dois dire.

Pour quelle raison assumes-tu qu'un pH acide indique un débalancement C/N dans ta recette de compostage? Est-ce que c'est parce que, le pH que tu as obtenu s'éloigne tellement de la valeur ciblée que tu suppose une erreur en suivant ta recette? Et si c'est le cas, de quelle façon as tu déterminé la valeur de pH cible en fonction des éléments de ta recette? J'aimerais bien pouvoir le faire.
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Ven 7 Fév - 12:24

Salut Agricurb,

Ma comparaison entre poulettes et pondeuses, j'ai trouvé mon erreur.
J'ai étudié en premier la section pondeuses et lorsque j'ai voulu comparer les 2 résultats de fientes pondeuses avec ceux de poulettes, j'ai en fait comparé  les deux premières lignes  soit les 2 résultats de fientes pondeuses avec les résultats de fientes et fumier de poulettes car ce sont les 2 premières lignes de chaque tableau... Mea culpa... Désolé de t'avoir fait perdre ton temps avec ça.

Par contre pour ce qui est de l'analyse de fientes pondeuses, comme une image vaut milles mots y parait, voilà mon interrogation :



Désolé pour la grosseur des caractères,  :zut:  ça ne me tentait pas de tout recommencer.   :zut:mais ça reste lisible je crois...
N'en demeure pas moins que je ne comprends pas autrement que par une erreur les résultats comparatifs de fientes pondeuse tel qu'expliqué dans mon petit dessin... A moins que tu n'aies une autre piste ?

Pour ce qui est de la concentration des éléments, en fait je me serais attendu raisonnablement à une plus forte densité des éléments dans des fientes plus sèches.
Pour ce qui est du NH4, je te cite : ‘’ Sans doute, mais en contrepartie, il y a moins de pertes par volatilisation, c'est pourquoi la fraction NH4 est plus importante que dans les fientes sèches.’’.
Non, c’est l’inverse dans le tableau (NH4 plus haut avec une MS plus basse). Si les données en NH4 dans cette partie du tableau sont bonnes, j’y vais de mon explication. Une fraction du N se transforme probablement en NH4 sous l'action des premières fermentations en milieu humide. Donc, si je ne me trompe pas, en milieu plus humide, il y aurait perte de N par transformation en NH4 qui se volatilise. Quant ça commence à sentir l'ammoniac dans le poulailler, il est plus que temps de sortir le fumier car ça me dit que le N est en train de se transformer en NH4, ce qui va appauvrir mon N par la perte de NH4 envolé.

Si j'oublie le tableau litigieux des pondeuses et que je m'attarde à l'analyse de fientes vs fumier de celui des poulettes. On y retrouve aussi cette baisse de NH4 en milieu plus sec comme le fumier vs les fientes. Moins d’eau, moins de fermentation, moins de NH4, ce serait ça mon idée. Ce qui n’expliquerait pas tout puisque les autres éléments (P2O5, K2O, CaO, MgO) connaissent aussi une baisse de densité en kg/t en milieu plus sec (fumier) pourtant il ne me semble pas qu’il y ait de substances volatiles qui puissent être produites par un début de fermentation à partir de P, K, Ca et Mg. D’où le fait que mon hypothèse n’est peut être pas bonne.


Quoiqu’il en soit, Il me semble que le mieux serait de récolter les fientes en les séchant le plus vite possible afin de limiter le plus possible les pertes en éléments par transformation en substances volatiles.
C’est l’un des facteurs pour lequel je veux mieux m’organiser afin d’obtenir un compost plus riche avec les matériaux dont je dispose. Probablement par une récolte des fientes sans litière d’abord et séchées ensuite pour réduire les pertes de N. Un grillage sous les perchoirs probablement pour permettre une ventilation rapide des fientes et un grattage de celles-ci plus fréquent

Quant à savoir combien de N contient mon fumier, j’ai comme l’impression que le mieux sera une petite analyse au printemps pour doser comme il faut mes apports en drèche. Connais-tu un labo qui fait ça pour un prix raisonnable ?

Pour ce qui est de tes questions, je te cite :
‘’ Pour quelle raison assume-tu qu'un pH acide indique un débalancement C/N dans ta recette de compostage? Est-ce que c'est parce que, le pH que tu as obtenu s'éloigne tellement de la valeur ciblée que tu suppose une erreur en suivant ta recette? Et si c'est le cas, de quelle façon as tu déterminé la valeur de pH cible en fonction des éléments de ta recette? J'aimerais bien pouvoir le faire.’’

De ce que j’en avais lu l’an dernier, il fallait que j’obtienne un résultat légèrement alcalin en utilisant de la planure d’érable à sucre. J’aurais dû prendre en note l’endroit ou j’avais trouvé ça. Je vais le rechercher et si je le trouve je le posterais ici.

Pour finir ma longue tirade, je tiens à te remercier pour tes commentaires. D’abord, ça permet de trouver mes erreurs  . Ça me force aussi à articuler mon analyse et réfléchir aux solutions.

Merci encore et A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Ven 7 Fév - 14:15

Salut Cyril.

C'est très intéressant.

Je te cite me citant (c'est amusant):
"Pour ce qui est du NH4, je te cite : ‘’ Sans doute, mais en contrepartie, il y a moins de pertes par volatilisation, c'est pourquoi la fraction NH4 est plus importante que dans les fientes sèches.’’.
Non, c’est l’inverse"

Oui oui, effectivement c'est l'inverse, le clavier m'a fourché, et tu as presque tout bon à un détail près (mais, qui suis-je? un petit con?). La fraction NH4 est plus importante dans les fientes humides. Le NH4 est le précurseur du NH3, l'ammoniaque.

Tu apportes une nuance importante concernant la production de NH4 qui est plus prononcée en situation humide. Le milieu devient anoxique et donc réducteur, l'azote évolue vers le NH4, alors qu'en situation sèche et oxygénée, l'azote évolue naturellement vers les nitrites et nitrates. Ceci dit, l'étude fractionne deux groupes >= 50% et <= 50%, en quoi ceci signifie t'il que, dans le groupe des <= 50%, le milieu ne soit pas réducteur? C'était seulement une division pratique statistiquement pour faire deux échantillons selon moi. Ça se vérifie aisément à l'odeur quand on récure les litières profondes.

Bon, une fois que le NH4 est produit, la volatilisation, elle, pour une même quantité de NH4, est potentiellement moins importante dans les fientes humides à cause de la phase liquide. Tout est une balance entre la production de NH4 et sa volatilisation, principalement contrôlée par le pH du milieu dont la valeur critique est de 9.2. En haut de 9.2, on passe en production d'ammoniaque vitesse grand "V". Ceci s'applique pour les "sèches" comme pour les "humides". Par contre, le fait que NH4 soit labile alors que NH3 soit gazeux influence la conservation de l'azote selon que le milieu soit sec ou humide. Par exemple, si tu balance du NH4 dans un milieu humide et frais, une prairie sous la pluie, tu as une meilleure conservation de ton NH4 alors que si tu balance la même quantité de NH4 sur une prairie sèche et ensoleillée, pfiut, tout ton NH4 se transforme en NH3 (ammoniaque) et se volatilise.

Concernant ta note: "Même combat que N...". Je ne me l'explique pas non plus, mais ce n'est surement pas le même combat que N puisque tu l'a dis toi même: "Pourtant il ne me semble pas qu’il y ait de substances volatiles qui puissent être produites par un début de fermentation à partir de P, K, Ca et Mg." Je vais y repenser.

Concernant l'analyse de fientes vs fumier de celui des poulettes c'est normal d'observer une baisse de presque toutes les concentration en nutriments puisque voici ce qu'est un fumier dans le cadre de l'étude: "Fientes mélangées à de la litière (bran de scie). Dans les élevages sur parquet, l’épaisseur de litière varie de 5 à 8 cm pour les poulettes et de 10 à 20 cm pour les poules pondeuses." Tu dilues considérablement la charge de nutriments avec beaucoup beaucoup de matériel carboné à faible teneur en nutriments NPK.

Je te recite: "Quoiqu’il en soit, Il me semble que le mieux serait de récolter les fientes en les séchant le plus vite possible afin de limiter le plus possible les pertes en éléments par transformation en substances volatiles". Oui, si tu peux les sécher très très rapidement et bien en bas de 50% de ms, un peu comme le bat guano qui est littéralement pulvérisé par la suite. Si tu y vas à peu près, selon moi tu vas volatiliser de l'azote. J'opterais pour un séchoir solaire, pas seulement une circulation d'air.

C'est une des raisons pour laquelle la gestion liquide des engrais organique est si populaire; outre qu'elle soit pratique pour l'agriculture industrielle, elle débalance moins la fertilisation, valorise mieux l'azote (et incidemment tous les autres nutriments qui ne sont pas des facteurs limitants, autrement ils sont perdus dans l'environnement) ce qui se traduit en coûts évités d'achat de fertilisants de synthèse. Par contre, elle nourrit davantage les plantes et moins le sol.

Je n'ai pas recontacté de labo pour des analyses de sol depuis 2005. Les labos sont faciles à trouver, mais je n'ai pas de référence en matière de prix. Quelqu'un d'autre que moi devra t'aiguiller. Si tu es pour faire une série de tests de recettes, achète toi un petit kit d'analyse de sol, genre Lamothe (http://www.lamotte.com/en/education/soil-testing/3-5880.html) Tu vas rentrer rapidement dans tes frais. Prends gaffe, si tu veux les différentes formes de nutriments, car certains tests ne donnent que les valeurs totales des macronutiments et non pas leurs espèces. Lorsque tu aura stabilisé ton processus, paies toi une vraie analyse en labo.

Donc, à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Ven 7 Fév - 14:36

Ha oui. Finalement, c'est facile! Concernant ta note: "Même combat que N...".

Ben non, justement. Les résultats sont exprimés sur une base sèche. Le taux d'humidité affecte la spéciation du N mais pas les autres nutriments. C'est donc normal qu'une fois tout le monde ramené sur une base sèche, les teneurs soient pratiquement identiques entre les fientes humide et les fientes sèches.
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Lun 10 Fév - 1:03

Salut Agricurb

C'est très intéressant.
Tes réponses aussi et merci pour leur densité

Je te cite me citant (c'est amusant):
On va garder ce coté amusant pour entre nous : si je répète autour de moi que je bidonne à discuter de la manière dont le NH4 se transforme en NH3 dans la marde de poulet, j'ai comme l'impression que je risque de me faire poser des questions sur ma santé mentale rapidement  :mdr:  :mdr:  :mdr: 

Pour ce qui est des subtilités du cycle de l'azote, tu m'as perdu un peu. Je te cite :

  • ...en situation humide. Le milieu devient anoxique et donc réducteur, l'azote évolue vers le NH4, alors qu'en situation sèche et oxygénée, l'azote évolue naturellement vers les nitrites et nitrates...
    OK, milieu sec avec oxygène => N fait des nitrates. C'est ce que je veux
  • ...Par exemple, si tu balances du NH4 dans un milieu humide et frais, une prairie sous la pluie, tu as une meilleure conservation de ton NH4 alors que si tu balance la même quantité de NH4 sur une prairie sèche et ensoleillée, pfiut, tout ton NH4 se transforme en NH3 (ammoniaque) et se volatilise...
    OK milieu sec avec oxygène => NH4 devient NH3 et se volatilise, Adieu les nitrates...

Là je suis perdu. En milieu sec et oxygéné. Je fais du NH3 ou des nitrates ?

Bon, une fois que le NH4 est produit, la volatilisation, elle, pour une même quantité de NH4, est potentiellement moins importante dans les fientes humides à cause de la phase liquide. Tout est une balance entre la production de NH4 et sa volatilisation, principalement contrôlée par le pH du milieu dont la valeur critique est de 9.2. En haut de 9.2, on passe en production d'ammoniaque vitesse grand "V". Ceci s'applique pour les "sèches" comme pour les "humides". Par contre, le fait que NH4 soit labile alors que NH3 soit gazeux influence la conservation de l'azote selon que le milieu soit sec ou humide.
Ce que je retiens, milieu trop alcalin, (> à 9,2) NH4 => NH3 et se volatilise. (adieu NO3) et si en plus le milieu est humide, c’est accéléré. Suis-je dans le champ ou ça s’accélère si le milieu est sec ??

Concernant l'analyse de fientes vs fumier de celui des poulettes c'est normal d'observer une baisse de presque toutes les concentration en nutriments puisque voici ce qu'est un fumier dans le cadre de l'étude: "Fientes mélangées à de la litière (bran de scie). Dans les élevages sur parquet, l’épaisseur de litière varie de 5 à 8 cm pour les poulettes et de 10 à 20 cm pour les poules pondeuses." Tu dilues considérablement la charge de nutriments avec beaucoup beaucoup de matériel carboné à faible teneur en nutriments NPK.
OK. Là autant pour moi, ça m'apprendra à ne pas vérifier...donc normal

Je te recite: "Quoiqu’il en soit, Il me semble que le mieux serait de récolter les fientes en les séchant le plus vite possible afin de limiter le plus possible les pertes en éléments par transformation en substances volatiles". Oui, si tu peux les sécher très très rapidement et bien en bas ( au-dessus, non ? ) de 50% de ms, un peu comme le bat guano qui est littéralement pulvérisé par la suite. Si tu y vas à peu près, selon moi tu vas volatiliser de l'azote. J'opterais pour un séchoir solaire, pas seulement une circulation d'air.
Tu penses que le séchage par simple ventilation risque d'être trop lent et provoquer une perte importante par volatilisation de N ?

C'est une des raisons pour laquelle la gestion liquide des engrais organique est si populaire; outre qu'elle soit pratique pour l'agriculture industrielle, elle débalance moins la fertilisation, valorise mieux l'azote (et incidemment tous les autres nutriments qui ne sont pas des facteurs limitants, autrement ils sont perdus dans l'environnement) ce qui se traduit en coûts évités d'achat de fertilisants de synthèse. Par contre, elle nourrit davantage les plantes et moins le sol.
Boarf, la fertilisation de synthèse, c'est pas trop ma tasse de thé de toutes manières et je vise plus de nourrir ma terre avant de nourrir mes plantes, mais je retiens la leçon, c'est sur !
OK, donc pour limiter les pertes de N, milieu humide, c’est mieux.


Je n'ai pas recontacté de labo pour des analyses de sol depuis 2005. Les labos sont faciles à trouver, mais je n'ai pas de référence en matière de prix. Quelqu'un d'autre que moi devra t'aiguiller. Si tu es pour faire une série de tests de recettes, achète toi un petit kit d'analyse de sol, genre Lamothe (http://www.lamotte.com/en/education/soil-testing/3-5880.html) Tu vas rentrer rapidement dans tes frais. Prends gaffe, si tu veux les différentes formes de nutriments, car certains tests ne donnent que les valeurs totales des macronutiments et non pas leurs espèces. Lorsque tu aura stabilisé ton processus, paies toi une vraie analyse en labo.
En fait, coté analyse, à bien y repenser, si j'ai pH + NPK, pour le moment, je suis gras dur. Je suis allé voir ton lien et c'est très raisonnable comme prix. Avec ton lien, je suis aussi allé sur Ebay et j'ai trouvé un appareil qui fait pH + NPK :
http://www.ebay.ca/itm/RAPITEST-PREMIUM-SOIL-PLANT-FLOWER-LAWN-GARDEN-TESTER-LUSTER-LEAF-TEST-pH-NPK-60-/161215568503?pt=US_Garden_Tools&hash=item2589325a77
Ça a l'air de fonctionner par conductivité. C'est la première fois que je vois qu'on peut mesurer NPK sur une telle base. As-tu déjà travaillé avec ce genre de gugusse et si oui qu'est-ce que ça vaut ?



A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Lun 10 Fév - 1:05

Agricurb a écrit:
Ha oui. Finalement, c'est facile! Concernant ta note: "Même combat que N...".

Ben non, justement. Les résultats sont exprimés sur une base sèche. Le taux d'humidité affecte la spéciation du N mais pas les autres nutriments. C'est donc normal qu'une fois tout le monde ramené sur une base sèche, les teneurs soient pratiquement identiques entre les fientes humide et les fientes sèches.

OK là aussi autant pour moi, Ça m'apprendra à pas lire les bases des analyses. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Lun 10 Fév - 16:27

Là je suis perdu. En milieu sec et oxygéné. Je fais du NH3 ou des nitrates ? T'as raison, c'est subtil: tu fais des nitrates (en admettant qu'il y ait activité des bactéries nitrifiantes), mais si tu as du NH4/NH3 au départ (fonction du pH), il est perdu.

Suis-je dans le champ ou ça s’accélère si le milieu est sec ??
Oui, ça s'accélère, car même si tu ne produit pas de NH4/NH3, celui qui est présent part dans l'atmosphère.

C'est pour ça que je disais qu'il y a une balance entre, d'une part la production à une extrême et d'autre part, la volatilisation à l'autre extrême.

As-tu déjà travaillé avec ce genre de gugusse et si oui qu'est-ce que ça vaut
?
Non, je n'ai jamais travaillé avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 11 Fév - 12:24

OK! Alors si je veux optimiser mon N dans le futur compost, le mieux serait donc :

1- de récolter et faire sécher les fientes le plus vite possible et les stocker sèches en attendant que je démarre mon compostage. Ceci devrait limiter le plus possible la formation de NH4 et conserver la meilleure qualité azotée au tout.
2- Ré humidifier généreusement le tout au démarrage du compost en vue de limiter la formation de NH3 tout en limitant l'alcalinisation sous les 9,2.

Ai-je bien compris ce coup là ?

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 11 Fév - 12:29

Wow! Quel esprit de synthèse. Je ne pourrais faire mieux.
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   Mar 11 Fév - 12:50

Bon alors un énorme merci pour ta collaboration...
J'ai aussi fait une petite recherche l'autre jour sur ton idée de séchage solaire des fientes et j'y ai trouvé des pistes pas trop compliquées à mettre en œuvre. Merci aussi pour ça  

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Valeur agronomique de la fiente de poule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Valeur agronomique de la fiente de poule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Valeur agronomique de la fiente de poule
» Vilaine fiente et poule prostrée - Urgent svp
» Poule soie malade
» Ma poule fait des fientes liquides verdâtres et puantes ?!
» Rêve du 16/02/2015 - Responsabilité/Fiente de poules

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Du pré à l'assiette :: Le Potager-
Sauter vers: