La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 demande de rensignements sur le fumier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dan_La
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 515
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: demande de rensignements sur le fumier   Lun 13 Jan - 20:41

Appel à tous,

Au sujet du potager. qui est le ou la spécialiste des fumiers?

À ma disponibilité: fumier de litière de cheval à 90 % . Jimmy mon cheval ( vu dans "cheval nouvelle génération"  dans l'Album photos) est très zélé sur la production.  Le paillis que j'y mets au box: 50 % ripe et 50 % paille (d'orge--- malheureusement ma préférée es la paille d'avoine, mais maintenant c'est toute une rareté).

De plus, l'autre 10 % vient de mes poules ( 25 environ, chantecler et sussex (ma préférée)).

Problème: mes 2 voisins me volent mon fumier.C'est des bons amis, j'étais content qu'ils en veulent, car ils m'évitent d'avoir à transporter sur l'ancienne ferme de mes parents ( maintenant à mon frère, qui est médecin-gentleman-farmer, seulement des céréales maintenant) .... mais..... il ne me reste souvent que du fumier un peu trop vert , quand le temps de mon potager.

Ma question: quelle est la méthode rapide pour composter ce fumier?

Merci à tous,

Daniel
Revenir en haut Aller en bas
Marieve
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 34
Localisation : Portneuf,Québec
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Lun 13 Jan - 22:23

Salut Dan_La,

Pour bien composter, tu dois mettre ton fumier en tas pour qu'il chauffe (fermente!!). Au bout de quelques jours le dessus sera sec mais le centre du tas sera chaud. Il est temps de le retourner pour le mélanger. Là encore, tu dois le laisser travailler.  Et le retourner encore jusqu'à ce que ton tas soit devenu compost. Attention, il ne faut pas que le tas sèche complètement. Au besoin, l'arroser. Par contre, durant l'hiver, si le tas de fumier n'est pas gros, il aura tendance à geler. Je crois que ce printemps, tu auras le temps de faire composter le fumier avant de l'utiliser. Si tu cherche sur internet cet article (

Le compost en production biologique, votre « INFURMIÈRE »), tu auras une bonne base pour composter ton fumier. L'article traite de composter des feuilles, mais...

Bon compost!
Revenir en haut Aller en bas
Dan_La
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 515
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Mar 14 Jan - 12:11

Merci de tes conseils Marieve, j'apprécie beaucoup.

Mon tas de fumier sans être très gros, l'est assez pour "fumer" tout l'hiver. Cependant je préfère ne pas le retourner en hiver pour ne pas faire pénétrer le gel. Comme tu me dis que j'ai assez de temps au début du printemps. Je débuterai le retournement en avril.

Maintenant, autre question : comme j'ai du "bon" fumier de cheval, j'aimerais faire ce qui est appelé une couche chaude. Ma mère en faisait toujours lorsque j'étais jeune. mais comme elle est décédée depuis plusieurs années, je n'ai pas su profiter de ses conseils.

Peux-tu me conseiller ou à défaut me référer un site.

Merci et bonne journée
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
StephaneD
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 6456
Localisation : St-Georges-de-Windsor
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Mar 14 Jan - 18:42

Moi j'trouve que le fumier c'est d'la m....   
Revenir en haut Aller en bas
Marieve
Bavard
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 34
Localisation : Portneuf,Québec
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Mar 14 Jan - 21:19

SI ton tas fume tout l'hiver, je ne crois pas que le gel vas pénétrer dedans. Le but est de le retourner à moitié comme tu auras pu lire dans l'article. Pour être certaine que ton fumier auras le tas de composter, je diviserais le tas, comme ça tu pourras avoir différente phase de compost pour ton jardin. En passant, les courges poussent très bien si tu applique du fumier frais! Mes voisins quand j'étais petite, semais des citrouilles sur le tas de fumier de leur vaches... Les plants étaient immenses!

Pour les "couches chaudes", je ne connais pas! Le terme me dit de quoi, mais sans plus.... Je ne pourrai pas t'aider sur ce coup! Désolée!

Merci Stéphane, ton commentaire est très éclairant!  ;feu de camp;   

Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Mer 15 Jan - 9:59

Bonjour tous.

La chaleur dans le tas diminue de manière centripète. Autrement dit c'est plus chaud au centre normalement jusqu'à ce que l'activité biologique diminue par manque d'un facteur limitant; un nutriment, l'abaissement de la température (rétroaction positive) ou manque d'oxygène. En bordure c'est plus froid (je vais y revenir ça a de l'impact).

Le retournement permet effectivement de rendre disponible les éléments du crottin qui sont situés dans des secteurs du tas qui sont suboptimaux et ne permettent pas le bon compostage et permet aussi d'amener de l'oxygène dans tout ça si c'est un facteur limitant. Par contre, le retournement possède aussi des désavantages, ainsi, lors de la reprise il y a volatilisation d'une fraction de l'azote et une perte de chaleur (c'est comme ouvrir ton sleeping bag pour aller faire pipi la nuit lorsque tu fais du camping d'hiver).

La température dans un compost évolue, il y a une montée durant la phase thermophile, puis un pic, puis une redescente graduelle. La population de microorganismes évolue selon la température. C'Est durant la phase thermophile que le compost évolue le plus rapidement, donc il faut prolonger cette phase le plus longtemps possible si le temps est un enjeu. C'est ton cas si j'ai bien compris. La phase d'abaissement de température est plus importante pour la maturation et la finition du compost.

Donc, si tu ouvre trop ton sleeping bac, il y a possibilité de refroidir ton tas, ne le fait que si tu le crois nécessaire après avoir constaté une baisse de température. Aussi, ne fragmente pas ton tas pour rien, cela ralenti le processus, car tu as plus de marge et de déperdition de chaleur, c'est comme avoir froid aux cinq doigts de la main dans un gant versus avoir les doigts chauds dans une mitaine.

Je te reviendrai, j'ai un webinaire qui commence. J'ai de l'info sur les couches chaudes.

Ciao.
Revenir en haut Aller en bas
Dan_La
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 515
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Ven 17 Jan - 8:48

Merci beaucoup de vos renseignements. Finalement, les vieilles méthodes utilisées avec le fumier sur les anciennes fermes (avant les fosses pour fumiers secs, semi-secs ou liquides) semblent encore s'appliquer. En échelle plus réduites naturellement. Dans le temps, ça "parlait" de fumier "vert" ou de fumier "noir" ou "pourri". C'était un précieux apport pour amender le sol des potagers domestiques. Le reste allait en épandage sur les champs.
Maintenant pour les fermes ça ne s'applique plus ainsi, le volume des fumiers accumulés dépassent les besoins et ne sont pas tous aptes aux cultures spécialisées de céréales ou foin.
(Du moins c'est ma réflexion, un peu nostalgique et simpliste, j'en conviens).

Maintenant si quelqu'un a une méthode sur les couches chaudes, j'apprécierais beaucoup. Je me souviens vaguement que le fumier utilisé était celui du cheval, fumier vert ou semi-vert, je crois, qui produisait une chaleur (réaction de fermentation) dans cette min-serre (couche) basse. Chaleur à contrôler par les ouvertures, selon la météo en cours. Mais, je n'en ai pas plus en mémoire.
Agricurb, tu sembles être cette ressource.

Merci à l'avance et bonne journée.

Daniel
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Ven 17 Jan - 9:51

Je m'occupe de cette histoire de couche aujourd'hui.

En attendant j'ai numérisé des vieilles notes de cours sur le compost.







Je n'étais pas sur ces anciennes fermes alors je ne sais pas ce que ça vaut. Dans les fermes contemporaines, il y a de la cochonnerie, mais aussi de très bonnes choses qui se font et je ne voudrais pas m'épivarder.

Je te recommande ce post si tu ne l'a pas déjà lu. Ça éviterait un brin de me répéter, tu peux skipper la section sur les toilettes, pas que ce soit inintéressant, mais c'est plus loin des applications que tu recherche.

http://coop-la-basse-cour.forumactif.com/t12865-question-compost?highlight=compost

On a ça aussi, short and sweet:

http://coop-la-basse-cour.forumactif.com/t12914-apport-en-elements-nutritif-des-principaux-engrais-naturels?highlight=compost

Je te reviens avec du nouveau stock.
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Ven 17 Jan - 10:31

Bon, c'est encore moi.

Premièrement, mon premier coup de cœur avec l'extension des saisons de cultures, je le dois à Elliot Coleman il y a 15 ans. Depuis, j'ai élargis mes sources mais je demeure fidèle au bonhomme dont tu peux visiter le site. http://www.fourseasonfarm.com/index.html

Je recommande ses bouquins pour ceux qui se débrouillent dans la langue de Molière et en particulier "Four season harvest". Le livre de Jean-Martin est pas mal aussi mais l'échelle fait en sorte que le choix des techniques est vraiment différent. Coleman, c'est encore adapté pour les jardiniers amateurs, pas le "Jardinier maraîcher", qui demeure un bon bouquin en passant mais, pratiquement rien sur les couches chaudes sauf les techniques de germinations.

Dans le même ordre d'idée, et aussi dans la même langue de Molière, désolé (d'ailleurs s'était l'un des objectifs de JM Fortier de produire un ouvrage francophone, merci à lui), un autre bouquin de Bill Thorness. Pas édifiant, mais ça va. http://billthorness.com/

Voici des extraits du livre en question. Je me propose de traduire le contenu sur demande des lecteurs. Si vous vous débrouillez avec l'anglais je vais quand même pas me taper la traduction pour vos beaux yeux (que je ne vois même pas d'ici d'ailleurs, mais j'ajouterais que j'ai vu les yeux de "Isabelle comme du miel" hier et ils valent une traduction, je dois dire).

Après on pourra discuter de la pertinence des installations, dont je doute, permettez moi de le dire, mais c'est peut-être seulement du à un manque de créativité de ma part. C'est bien possible.









Désolé, les livres dans le scan, ça donne souvent une qualité douteuse à cause d'un coin embrouillé. Pour bien faire, il faudrait découper la page. J'aime quand même assez mon bouquin pour ne pas le faire.

Bon. On s'en rejase.
Revenir en haut Aller en bas
Dan_La
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 515
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Ven 17 Jan - 12:45

Merci beaucoup Agricurb, super ce que tu as mis. Les pages du livres sont peu déformées et très lisibles. Alors conserve intact ce précieux livre. Convaincu, je prépare ma couche chaude pour ce printemps.

Compost de végétaux: J'ai un tas (sans contenant) de 2 par 3 mètres, actif depuis 23 ans. Je n'ose pas le déplacer.Tous les résidus du potager, compris les mauvaises herbes y passent. Tiges de maïs, vignes de citrouilles et courges, feuilles de base de choux, etc... Attenant au potager, quelques coups de fourche de jardin pour l'aération de temps en temps, un arrosage occasionnel lorsque c'est aride et sec l'été , c'est tout. Sous le tas: compost sans résidus de végétaux, tout composté. 7-8 bonnes pelletées à retourner sur le potager au printemps. Pas plus compliqué. Je sais bien que je pourrais l'intégrer au tas de fumier, mais comme il travaille merveilleusement bien depuis 23 ans, je lui conserve son droit "d'ancienneté".

Merci encore de tous tes renseignements. Très appréciés. Salutations.

Daniel
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Ven 17 Jan - 14:04

Bon ben, à la revoyure.
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   Sam 19 Avr - 10:47

Hééé, Dan_La, ça avance tes projets?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: demande de rensignements sur le fumier   

Revenir en haut Aller en bas
 
demande de rensignements sur le fumier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réglementation stockage fumier
» PROCEDURE A SUIVRE POUR DEMANDE D'INSPECTION avant le 11/02
» Amendement d'automne: fumier de mouton
» Chat qui demande beaucoup d'attention
» chevrerie et fumier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Du pré à l'assiette :: Le Potager-
Sauter vers: