La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bio ou pas

Aller en bas 
AuteurMessage
bourdon febrile
Joyeux Luron
avatar

Nombre de messages : 2157
Age : 59
Localisation : st-didace et manawan
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Bio ou pas   Mer 8 Jan - 22:37

Juste pour jaser, manger vous bio ?
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre
avatar

Nombre de messages : 17705
Age : 69
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Mer 8 Jan - 23:01

Pantoute, de toute façon j'ai jamais rien vu qui s'affiche bio à Ignace!
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 0:25

Oui pour tout ce qu'on peut et on peut pas encore grand chose mais ça s'améliore avec le temps car de plus en plus de choix sur les tablettes.

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 9:30

Moi aussi, bio le plus possible, ou local, ou sauvage, ou poussé chez moi, mais je n'en fais pas une religion. Chez moi c'est plutôt bio, mais chez ma belle mère je suis poli, comme on dit. Personnellement, c'est plutôt pour des raisons agroenvironnementales, quoiqu'il y ait matière à amélioration encore. Pour ma blonde, c'est davantage des questions de santé environnementale et d'exposition.

Il est certain que le panier d'épicerie est plus dispendieux mais on est assez austères côté alimentaire pour compenser (aucun plats préparés et très peu de produits transformés). Pour alléger la facture, j'achète un "panier" fruits et légumes une semaine sur deux en formule club depuis 10 ans. Ce n'est pas un panier ASC, c'est un groupe d'achat. Plusieurs produits ne sont pas nécessairement locaux, mais ensuite, je complète sur les tablettes avec mes propres critères. C'est un compromis. Je compense un peu aussi en achetant directement des producteurs locaux en saison, pommes, petits fruits, tomates, courges, carottes, pour l'essentiel. Et je fais pousser ce que je peux. Durant l'hiver, il y a des germinations à tous les jours dans l'assiette, parfois même au déjeuner en smoothies.

Le récent reportage de Radio-Canada peut sembler faire très mal à la filière. En fait, ce n'est pas une première et ça ne peut qu'outrer les gens peu au fait et les nouveaux adhérents qui s'imaginent que "qui dit bio dit innocuité alimentaire" et c'est archifaux. Les consommateurs de bio ne sont pas forcément pus intelligents et mieux informés que les autres.

De plus, concernant la qualité de la nouvelle, beaucoup d'informations sont manquantes : quel est le degré de contamination considéré ? De quel type de pesticide s'agit-il ? etc. Mais bon, la nouvelle possède ces propres exigences éditoriales.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ceci dit, à ceux qui déchirent leurs chemises en criant à la fraude, il faut répondre qu'ils étaient mal informés au départ et qu'il leur faut ajuster leurs attentes. Il y a de l'éducation à faire. Faut comparer et voir ce qui ce fait dans le conventionnel, ce n'est pas vraiment drôle non plus.


Dernière édition par Agricurb le Jeu 9 Jan - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 9:44

Dans la mesure du possible, oui. Personnellement, parce que les conditions d'élevage quand on consent à aller voir ce qui se passe, sont monstrueuses. Comment peut on cautionner ça ! des animaux enfermés à vie dans des cages étroites, agonisant à 25 ou 30 % sous la dureté des conditions, manipulés avec une brutalité déshumanisante, à la place de beaux morceaux je finis par ne voir que de la souffrance étalée dans les rayons des supermarchés...


Ce qui veut dire que j'ai commencé par le bio pour la viande, pour que les conditions d'élevage de "ma viande" soit un peu humaines (enfin, moins humaines ? zut !! on sait plus !!)

Par contre, mes coqs en cocotte ne sont pas bios, je n'ai pas encore trouvé de fournisseur en blé localement.



Secondairement, par pure méchanceté envers Monsanto et Cies, auxquelles je tiens rancune d'avoir mis des millions à faire des recherches tordues, quand cela aurait pu créer autre chose, du mais ayant besoin de moins d'eau, etc. ogm pour ogm. Entre ne pas être purement philanthrope, et créer les choses les plus malsaines possible, il y a quand même de la marge. Bricoler des plantes pour qu'elles résistent au poison qu'on vend au lieu de tlous les possibles "miraculeux" qui auraient pu voir le jour !


on a les moyens de faire une autre agriculture (par exemple des champs sans labour), productive, sans retrouver l'espérance de vie et de santé du XIX è siecle (qui mangeaient bio...) et sans continuer dans les méthodes anciennes devenues inadaptées à notre nombre : le labour détruit le sol en l'empêchant de se reconstituer et en le mettant trop souvent à nu.Cela rapporté à notre pression démographique galopante...

Sans parler des autres organismes indispensables, comme les vers de terre ou les abeilles, qui font les frais de nos traitements (et qui nous le feraient payer au dessus de nos moyens en disparaissant).


Enfin, il semblerait que c'est plus sain.

Ah, puis vraiment, les pommes ont bien plus de goût, le chou ne sent pas, les citrons se conservent des semaines...etc !


Dernière édition par Keskékoz ! le Jeu 9 Jan - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
verobou
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3197
Age : 38
Localisation : Dans un rang près de Drummondville
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 9:56

Le plus possible, mais surtout local. Tant qu'à acheter des pommes bio d'un autre pays, je préfère acheter des pommes locales.
L'été on a les paniers de légumes bio, le programme de Fermier de famille d'Equiterre. Ca ne peut pas être plus local, je passe devant la ferme tous les jours! On en profite pour faire des provisions pour l'hiver. Pour le reste, j'achète de la farine milanaise, de la laitue Boston vivante, des tomates de serres d'ici, ce genre de produits là. Ils ne sont pas toujours bio, mais il ont fait moins de route, ça commence la pollution. J'achète les céréales Nature's Path, elles viennent de loin mais elle sont TELLEMENT bonnes!!!!
Pour la viande, on n'achète pas grand chose, juste un peu de porc. Le reste, ce sont nos canards, nos poissons de l'été, et notre chevreuil qu'on chasse.
J'ai nourrit mes poules deux ans aux bio, soit à la moulée Homestead ou à la Biorard faite ici. Mais il n'y avait pas de point de vente près d'ici, et les coûts étaient cher à la longue... Pour mon nouveau perroquet, j'essaie de lui trouver le plus de bio possible, c'est assez facile dans la moulée à perroquet.

Véro  ;bisou; 
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 10:02

oui,tu as raison de souligner ça : manger des mangues bio ou pas bio, ça fait toujours lourd l'empreinte carbone, mais en local, j'évite les pommes d'argentine, ou les fraises d'espagne, ou les salades niçoises par exemple.


Euh, non, pas les salades niçoises.
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 10:38

haha!
Revenir en haut Aller en bas
shetann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4142
Localisation : Laurentides,Qué.
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 11:44

C'est pareil pour moi, le bio le plus possible surtout les bananes quand on pense à la quantité phénoménales de couches de produits toxiques que les bananes "ordinaires" ont recues...Quand je fais l'épicerie, j'achète le plus possible des produits du Québec et si j'ai la chance d'aller chez les producteurs du coin,j'en profite pour faire des réserves.
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 12:10

@Kes
salade niçoise. Elle est bonne, je la ris encore tout seul devant mon écran comme un débile.

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 15:03

Voici une réponse plus nuancée à l'article précédent:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le journal Le Soleil de Québec publiait ce matin un article assez critique par rapport à la nouvelle de Radio-Canada d'hier.

D'ailleurs, hier soir, Radio-Canada a senti bon interviewer Sylvain Charlebois "spécialiste en sécurité alimentaire" (Collège en management et études économiques de l’Université de Guelph ...Il nous avait déjà sorti un bel article d'opinion libre-échangiste : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) qui cette fois-ci n'a pas dit trop de conneries et vient jouer en notre faveur. Le reportage a été mis sur la page de l'article initial : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On trouve en ligne sur réseau bio un rapport de 2011 de l'ACIA portant les pesticides dans le légume frais. Ça doit être le même manège qui roule encore. La méthodologie de l'étude y est décrite pour ceux qui veulent fouiller.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Aussi, voici ce qu'on lit dans les limites de la méthodologie:

Un certain nombre de produits visés par l’étude ont été désignés comme étant des produits biologiques d’après l’information accompagnant l’échantillon ou figurant sur l’étiquette du produit. Ces produits peuvent comprendre des produits biologiques certifiés ou non certifiés.Les produits biologiques sont certifiés en vertu du RPB par un organisme de certification reconnu par l’ACIA. Les produits biologiques non certifiés, qui peuvent avoir été cultivés selon les pratiques et les principes de l’agriculture biologique, ne sont pas certifiés en vertu du RPB. L’organisme de certification n’est pas identifié pour les produits biologiques visés par la présente étude. Les échantillons analysés ne représentent qu’une infime partie des produits offerts aux consommateurs. Il faut donc que les résultats soient interprétés et extrapolés avec prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Dave_Rex
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 957
Localisation : Granby
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 16:27

Le bio, c'est rendu une "marque". C'est juste un argument de vente à la mode.

Moi, j'essaie d'acheter le plus local possible chez des gens que je connais. C'est ça l'important pour moi. Et pas certain que le blé dit bio ait une meilleure emprunte écologique. Le bio est bien souvent une affaire de gens de ville ou de nouveaux arrivants dans le monde agricole et de la campagne rurale. Bien des produits dit bio sont maintenant produits par des industriels, et qui dit industriels dit pas très écolo et encore moins "équitable". Par exemple, dans certain pays, il est plus économique de faire piocher à la main les champs de soya par des "esclaves" sous payés que d'utiliser des tracteurs ou même des pesticides. Je ne crois pas que "bien mangé" sur le dos de pauvres gens sur-exploité à l'étrangé soit une bonne idée.

Je connais bien Sylvain Charlesbois pour avoir étudé à la même école que lui et pour avoir déjà travaillé avec sa mère. C'est un extrémiste capitaliste ou "néo-libéraliste" comme on dit dans le jargon. Dans cette idéologie, il faut laisser le marché le plus libre possible, ainsi les plus forts deviennent de plus en plus forts et moins nombreux alors que les plus faibles n'ont qu'à crever.

Ça me fait penser à une conférence organisée dans le cadre du Salon de l'agriculture il y a quelques années. Le PDG des produits laitiers "Liberté" donnait la conférence. Il parlait comment sa compagnie était écologique. Il expliquait toutes les mesures prises pour être plus écologique. Mais à force de l'écouter, je me suis vite rendu compte que toutes les mesures dites "écologiques" étaient d'abord et avant tout économiques. Bien oui, toutes les mesures donnaient aussi des économies dans la production. Il ne nous a naturellement pas parlé de toutes les autres mesures que son entreprise pourraient prendre pour être plus écologique, mais plus coûteuses.

Comme quoi il faut faire bien attention avec la pub et l' "information" diffusées. On nous présente ce qu'on veut bien nous présenter sous un angle bien calculé. La réalité est bien souvent tout autre.

Dave
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 16:48

je crois que c'est à cette nuance que beaucoup ont modulé leur réponse par "le plus possible"... et il ne faut pas oublier, parce que c'est la marche du monde, qu'une grande partie des nouveaux consommateurs de "bio" qui ont fait naitre les rayons bio dans les supermarchés (en France c'est une poignée d'années) ou les nouveaux magasins bio récents, n'ont pas de démarche écologique, ne considèrent que leur santé et leur confort.
D'ailleurs, sans surprise, la clientèle est différente de celle des bio coopératives qui ont une démarche fort différente et de plus longue date. Certes il y a une partie de bo-bos dans la clientèle, et aussi de gens en recherche d'élixirs magiques, pas que...

mais ...

mais il y a quand même du positif, cela fait avancer l'idée. Même l'idée de manger local est diffusée à présent dans le grand public. C'est toujours une ouverture dans la forteresse des idées reçues qui pendant des dizaines d'années n'avait laissé aucune brèche apparente, c'est un grain semé.


Dernière édition par Keskékoz ! le Jeu 9 Jan - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
un jour à la fois
Langue pendue


Nombre de messages : 1067
Localisation : dans le vent!
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 16:51

pour "LA" nouvelle de Radio-Can, je vous invite à écouter l'émission de radio du midi; Benoît Girard, président de l'Union paysanne, a été interpellé et a très bien remis les pendules à l'heure.

Juste dommage ke les nouvelles du soir n'aient pas eu la même obligeance pour l'"objectivité" de la nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Jeu 9 Jan - 23:38

Boarf!

L'un de mes profs d'histoire-géo quand j'étais petit m'avait servi une leçon qu'à l'époque je n'avais pas comprise. Je donnais des petites présentations sur l'impact du développement du nucléaire en France dans les écoles de ma région. Ça le faisait sourire de me voir militer si activement et si jeune pour un environnement moins polluant et plus responsable. On parle de la fin des années 60, début 70. C'est lui qui m'avait ouvert les portes de ces écoles, peut-être plus par sympatie qu'autre chose mais qu'importe, il l'avait fait.
Il m'avait dit : tant que vous, les écolos, n’aurez pas compris que écologie rime avec économie, rien ne changera. Disons que ça m'avait glissé dessus comme de l'eau sur le dos d'un canard et ce n'est que beaucoup plus tard que j'ai vraiment compris ce qu'il disait.


Le plus kafkaïen mais d'une certaine manière le plus rassurant dans tout ça c'est de voir le troupeau de bobos végétariens à temps partiels s'avaler des tonnes de tofu fait de soja argentin loadé de roundup grâce aux efforts de mutation génétique de Mosanto. Rassurant car ce sont eux qui apprennent à conjuguer écologie et économie sans lesquels rien ne changera  Ce sont eux qui battissent la demande et donc le marché. Ce sont eux qui constituent la force économique qui, se construisant et se développant, finissent par constituer la force de marché et la force publique pour faire reculer les monstres de l'agro-alimentaire.

Après ça de voir que l'ACIA trouve des traces de pesticides dans des produits dits bio au Canada, parce qu’un producteur de cochonneries a fini par polluer la nappe phréatique de son voisin producteur bio, à part me faire brailler, quocéque ça change à ma vie...Tout ce qui est à espérer c'est que ce genre de reportages produisent un resserrement des critères bio, plus de vigilances des consommateurs de bio et un durcissement du marché.

Moi, seul, je ne suis rien.
Mais je vais continuer à acheter le plus possible bio et local (anyway) de toutes façons en espérant que nos bobos constructeurs de marché bio finissent par être assez nombreux pour faire trembler Mosanto et cette industrie d'abominations. Heureusement c'est déjà commencé.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
S'il peuvent leur botter le c....


A+

Cyril


Dernière édition par CRSTB le Ven 10 Jan - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Ven 10 Jan - 9:34

@ Dave Rex.

C'est exactement Sylvain Charlebois tel qu'on le connaît. Pas trop ma tasse de thé non plus.

C'est certain que la recherche de l'équité sociale dans la production est un élément à regarder attentivement. C'est aussi l'angle avec lequel Murray Bookchin et l'institut d'écologie sociale nous invitent à développer l'argumentaire écologique (http://www.social-ecology.org/).

Ceci dit, je ne sais pas trop quoi penser de tous ces travailleurs saisonniers de l'UPA qui viennent accomplir du travail que nos propres travailleurs rechignent de faire. Ce n'est pas tellement que les conditions soient dégradantes, ce n'est pas tellement une cause ou source d'iniquités, ce serait plutôt un symptôme. Plusieurs entreprises maraichères de chez nous, biologiques ou conventionnelles, ne pourraient pas survivre sans cette main d'œuvre hyper bon marché qui leur permettent d'abaisser leur coûts de production.

Je connais aussi de bien belles initiatives de chez nous, bio et locales grandement vantées dans la récente littérature et promue par les média aux quatre coins du pays, et même à l'étranger (je tairais les noms, car ce sont malgré tout aussi des amis) qui ne pourraient par survivre sans le système de woofing (http://www.wwoof.ca/fr/bienvenue). Or le woofing, ça à l'air bien gentil sur le plan de l'équité sociale (j'ai passablement d'expérience comme wwoofer et comme producteur), mais ça devient discutable lorsqu'on capitalise là dessus et que ça devient un facteur de production qui représente l'essentiel de la main d'œuvre sur une entreprise. Ça demande une analyse plus nuancée.

Enfin, on est pas sortis du bois, mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras. S'il n'y avait pas de place pour l'amélioration dans tout, ce serait ben dole comme l'a mis en exemple Aldous Huxley(http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Meilleur_des_mondes)


Dernière édition par Agricurb le Ven 10 Jan - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Ven 10 Jan - 9:44

C'est exactement ce que je voulais dire !

sauf, vire moi ce anyway si tu veux bien, après tes diatribes tu peux pas moins !! :hé!:  (sais-tu, vlà qu'on commence à l'entendre en France au lieu d'un bon vieux "t'façon"...)

Citation :
Le plus kafkaïen mais d'une certaine manière le plus rassurant dans tout ça c'est de voir le troupeau de bobos végétariens à temps partiels s'avaler des tonnes de tofu fait de soja argentin loadé de roundup grâce aux efforts de mutation génétique de Mosanto

      
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Ven 10 Jan - 9:50

@ Keskekoz!
OK promis je ne le mettrais plus :-). J'ai même corrigé :-)

@ Agricurb.
Le woofing, penses-tu réellement qu'il puisse y avoir une alternative un bon matin ?
Le compagnonnage peut-être ?

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Ven 10 Jan - 10:07

En fait, je ne dis pas que le wwoofing est un problème en soi. C'est très intéressant. seulement, il faut voir que certaines entreprises l'on systématisé comme facteur de production principal pour abaisser leur coûts de production. À un certain point ça peut friser l'exploitation.

Quelles alternatives? Je ne sais pas. Ce n'est pas une alternative au Wwoofing qu'il faut trouver, c'est une façon d'éviter qu'une entreprise abuse de ce système avec un encadrement des conditions de travail pour les non salariés.
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Ven 10 Jan - 10:17

@ Agricurb

Je te comprend bien et je partage tes interrogations. Mettre en place un système d'encadrement conduira presque inévitablement à une formule de type compagnonnage. Reste à savoir comment et qui le fera...Des initiatives locales peut-être en y espérant un effet d'entrainement ?
C'est dans mes tablettes pour un avenir que j'espère pas trop éloigné.

A+

Cyril
Revenir en haut Aller en bas
Audinette
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1528
Age : 50
Localisation : région d'Orléans 45
Date d'inscription : 07/02/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Ven 10 Jan - 11:36

le bio, oui, surtout pour les produits laitiers et produits de base tel sucre et farine, après le reste ça dépend aussi du prix et de la provenance.
je préfèrerais plus local, mais pas toujours facile de courrir partout.
je vais une fois par mois quand je peux au magasin bio, mais depuis l'automne, ils ont agrandi, et on trouve de plus en plus d'emballage et de produits préparés ou sophistiqués et de partout dans le monde, alors ça me déçoit quand même.
je vais dés que je peux sur le marché pour prendre du local mais je fais quand même 15 km ....alors je n'y vais pas l'hiver.
et je fais pousser aussi, mais j'évite F1 et ce qui ressemble de près ou de loin à Mossanto ....
Pour les animaux ce n'est pas bio, le blé vient d'une ferme et j'achète le reste en graineterie.
Pour la viande nous avons beaucoup réduit notre consommation, je trouve la viande bio trop chère, trop maketting et de toute façon industrielle (donc pour le wellfare c'est mieux mais bon ..) quand on ne l'achète pas chez les petits producteurs locaux.
Je ne désespère pas pourtant de continuer à changer au fur et à mesure ma façon de m'approvisionner. Si je pouvais me passer des supermarchés, ce serait une grande victoire !
Revenir en haut Aller en bas
sierra
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3886
Age : 51
Localisation : Laurentides
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Ven 10 Jan - 15:23

Bio, local ou sauvage. Si ça pousse sur mon terrain, c'est encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Mer 15 Jan - 15:57

Bon alors mon beau Bombus impatiens, bio ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
CRSTB
Langue pendue


Nombre de messages : 246
Localisation : québec
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Bio ou pas   Mer 15 Jan - 20:28

Il attend de voir les résultats de son sondage pour se commettre :-)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bio ou pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bio ou pas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Du pré à l'assiette :: Les Recettes-
Sauter vers: