La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La vie sous différents climats.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
AuteurMessage
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 10:49

Merci Karine, on se croise les doigts et on espère pour le mieux hein?  :roll: 
Revenir en haut Aller en bas
Karine70
Langue pendue


Nombre de messages : 105
Age : 46
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 11:27

Bien sûr qu'on espère pour le mieux :)
Entouré d'amour et plein d'affection c'est le meilleur remède pour quoi que ce soit :)
On t'en envoie en masse
 ;smaak; 
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Lapin extatique (de savane)


Nombre de messages : 6879
Age : 64
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 14:50

Bon courage Pierre, nous pensons à toi !

Revenir en haut Aller en bas
bourdon febrile
Joyeux Luron


Nombre de messages : 2157
Age : 57
Localisation : st-didace et manawan
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 15:37

une pensée pour toi a 9hr am, j'ai placé ma montre. je vais t'envoyer des ondes positives.
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 15:47

Merci les amis! Je pense que j'ai plus peur de la maudite aiguille qui va aller chercher ça que de la nouvelle qui risque de tomber ensuite! Ils ne me parlent pas d'anesthésie souvent je trouve. Vont-ils chercher ça à froid? Me semble que ça ne me tente pas vraiment!
Pis n'allez pas croire que j'ai peur des aiguilles, pas du tout, mais celle-là m'énerve!
Revenir en haut Aller en bas
un jour à la fois
Langue pendue


Nombre de messages : 1061
Localisation : dans le vent!
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 16:52

bin oui, bin oui, pas peur des aiguilles.... mais c'est sûr ke ça dépend de la place où ils vont te "l'introduire" ZE aiguille. il y a des places où c'est plus douillet ke d'autres... mais t'inkiète; ils te gèlent avec de rentrer l'aiguille. Comment ils te gèlent? c'est tivident: avec une aiguille!!!

demain 9:00, Bourdon aura du monde avec lui dans ses pensées.  ;smaak; 
Revenir en haut Aller en bas
Allton
Langue pendue


Nombre de messages : 1331
Age : 72
Localisation : Ste-Marie de Beauce, Québec
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 18:32

Bon bin... on pense aussi à toi Pierre !
   garde le sourire et donne des nouvelles !

Allton
Revenir en haut Aller en bas
Audinette
Langue pendue


Nombre de messages : 1528
Age : 48
Localisation : région d'Orléans 45
Date d'inscription : 07/02/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Jeu 12 Déc - 5:56

Une grande pensée bien chaleureuse pour toi Pierre et reviens nous vite avec de bonnes nouvelles  ;smaak; 
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue


Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Jeu 12 Déc - 9:51

Houlà, plus que 10 minutes, serre les dents on est avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
sierra
Langue pendue


Nombre de messages : 3715
Age : 49
Localisation : Laurentides
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Jeu 12 Déc - 12:06

Je t’ envois des ondes positives.
Revenir en haut Aller en bas
Canotte
Langue pendue


Nombre de messages : 394
Age : 66
Localisation : Lot et Garonne - Sud ouest France
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Jeu 12 Déc - 14:01

Gros bisous pour toi Pierre, positive, tout se passera bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://Canotte.blogspot.com
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Jeu 12 Déc - 22:36

Bon ben...finalement, pas mort encore! J'ai bien cru que ça y était pourtant!
Quel qualificatif donner à ça? Déplaisant serait-il un euphémisme? Oui msieurs dames que c'en est un d'euphémisme pis pas qu'un peu d'ailleurs.
Couché au Super 8 de Thunder Bay hier (le seul hôtel qui accepte encore les chiens, pis j'allais pas partir sans ma toutoune hein!). Éveil à 7 hr pour la ptite douche et le déjeuner de Fabi et Gabriel, moi j'ai pas droit. Ils me veulent à jeun!
8 hr 15 départ pour l'hôpital, 8 hr 30 j'enfile la jaquette d'hôpital et on me fout sur la civière située dans l'isoloir no 12 au 3 ième étage. Prise de la tension artérielle puis c'est l'attente. Pas longue comme d'habitude ici dans ce nord Ontarien. Une infirmière agrippe ma civière et en route pour le second étage, section radiographies et ultra-sons. On m'introduit dans une des salles d'ultra-sons. Une technicienne reprend ma pression, mais je m'étais presque endormi pendant mon parkage dans le couloir avant d'être introduit dans la salle, alors la pression doit être belle. Elle me graisse ensuite généreusement le cou, sous le côté droit de la mâchoire puis me promène le bidule ultra-sondeur dans le cou. Ce qui pose problème en fait, c'est ma glande salivaire. Elle prend plusieurs clichés de la masse puis, arrive un individu patibulaire en train de revêtir une chasuble. Bon stie......vla l'extrême-onction sacrement, c'est icitte et maintenant que j'y passe!
Le vla qui se promène tout autour de la salle, teste son matériel hétéroclite, pis tout d'un coup, le vla qui sort un espèce de bidule proche du pistolet. Il charge ça au moyen d'un ressort de suspension d'automobile, un peu comme on charge les vieux fusils à plomb. C'est quand il active la gâchette pis que j'entend le BOING du ressort qui vient frapper le percuteur que je me dis...stie, chu vraiment mort bonne sainte viarge! Je ne sais trop pourquoi mais j'éprouve instantanément une profonde aversion pour son bidule assassin! L'avenir me dira que j'avais vachement raison!
Le chasublé s'approche de moi sournoisement, agrippe l'ultra-sondeur, me le plaque sur le cou et annonce....comme si nous étions 500 dans la salle ou que c'était dans l'oreille que j'ai la glande salivaire: I DO AN ULTRA-SOUND! Stie, chu pas sourd! Il prend lui aussi quelques clichés puis disparait à ma vue et revient muni de petites serviettes dégoulinantes qu'il me passe partout dans le cou! DÉSINFECTION! Je le soupçonne de vouloir me saouler si j'en juge par l'odeur d'alcool qui me monte alors au nez! Il redisparaît de mon champ réduit de vision et refait surface avec une poignée de guenilles vertes qu'il me distribue tout le tour du cou. Ah! Monsieur se fait son petit champ opératoire! CHAMP OPÉRATOIRE ME CONFIRME-T-IL de sa douce voix TONITRUANTE! Il redisparaît pour revenir cette fois armé d'une aiguille. Bofff, quelque chose de correct, 1 pouce et demi, 2 pouces de long maxi et me relance, toujours comme si j'avais l'âge de Bobonhomme, ''JE PIQUE''. Ben oui, j'ai ben vu ça qu'il piquait stie! ANESTHÉSIE LOCALE, COMME CHEZ LE DENTISTE! OUFFFFFFFF! Vous dire le soulagement que j'ai éprouvé alors! J'avais vraiment une peur bleue qu'il m'arrache les morceaux comme ça, avec ses dents!
Sauf.....que ça ne se passe pas du tout du tout du tout comme chez le dentiste, où je ne sens à toutes fins pratiques presque jamais rien. Jamais de quoi fouetter un chat en tous cas!
C'est une fois piqué que le plaisir commence! Tout d'abord, comme un prestidigitateur, il sort d'on ne sait où......L'AIGUILLE! Astieeeeeeee....c'est pas une aiguille petit jésus de plâtre, c'est une canule à faire des lavements intestinaux bonne sainte mère! Sauf que celle-là est tout bon acier rigide et pas enduite de vaseline pour 5 cents! Cependant, par la longueur et l'épaisseur, en l'introduisant par l'orifice fait pour, tu atteints l'estomac sans devoir y mettre de rallonges. Là........j'ai comme une petite chienne (avoir la chienne=avoir la frousse) qui me fait des papillons dans l'estomac! Cliss....y va pas me rentrer ÇA câlisse! À vue de nez, j'ai l'impression qu'il pourrait me siphonner le petit doigt, à l'intérieur de sa maudite aiguille, s'il voulait bien s'en contenter! Mais encore là, je me trompais largement.
Oui, sa grosse vache d'aiguille, elle était bien là pour qu'il me l'enfonce dans le cou, bien profond! Mais en plus, comme il ne savait pas trop où il allait, c'est à l'ultra-son qu'il se guidait et de ce que j'ai senti, c'est un très mauvais guide. Ahhhhh car faut aussi vous dire que le dentiste lui, il les réussi ses piquouses, PAS le radiologiste (car c'était bien de lui qu'il s'agissait en chasuble et pas du curé). Sa piqûre ne m'a fait ni chaud ni froid, aucune efficacité anesthésiante. Une fois l'aiguille enfoncée, le vla qui se met a me farfouiller dans le cou tout partout avec cette saleté pointue qui me pique en sacrebleu. Avec son autre main, il me pousse sur la glande salivaire à me la faire péter. Jésus Marie Joseph que ça fait mal! Pis je ne bronche pas d'un milliardième de millimètre, ben trop peur de le déconcentrer pis de l'obliger à se reprendre! Pis je ne dis pas un estie de mot sur l'efficacité de sa piqûre anesthésiante, ben trop peur qu'il s'interrompe pour me réanesthésier inefficacement et devoir tout recommencer.
Ben bonguieu, j'avais pas tout vu. Lorsqu'à la douleur, après avoir tant cherché, je constate qu'il est pile sur la glande salivaire, vla ce malade qui se met à taper sur l'aiguille avec la paume de sa main. Heille......textuel la gang! Le fou se sert de sa main comme d'un marteau sur l'aiguille qui serait un clou! TOC TOC TOC TOC!Je peux-tu vous dire qu'il est en train de mes les enfoncer pis profonds les clous de mon cercueil l'animal? Les sueurs m'envahissent! Après son martelage, oupssssss...le vla qui installe son esti de pistolet à ressort sur l'aiguille. Je sens mon inquiétude franchir un nouveau seuil, jamais atteint auparavant! BANGGGGGGG câlisse! Le chien sale a appuyé sur la gâchette bordel! Je viens de te faire un jump INTÉRIEUR de 20, 25 pieds en l'air pis de retomber mort sur la table! Oh! Oh! Oh! Laissez-moi reprendre mon souffle! Ptit péché que ça décoiffe ça msieurs dames! Oui, intérieur le saut en l'air car je n'ai toujours pas bougé d'un poil de cul! Pas si fou, je sais que j'ai toujours son bataclan d'acier inoxydable de planté dans le cou! Ahhhhhhhh! Le voilà qui retire tout le machin....deux secondes, pour mieux me le replanter ailleurs. Ahhhhhh........NONNNNNNNNNN! Pas vrai!
Et on remet ça, tout le truc y passe, aiguille, fourrage de chien pour trouver la bonne position, coups de marteaux sur l'aiguille, installation du pistolet maudit, BANG, saut au plafond sans broncher de pépère. Douleur à ne plus savoir qu'en faire!
Ben....tient, tant qu'à être là, pourquoi ne pas en profiter pour faire la fête? Deux fois, c'est pas zassez, encore un petit tour juste pour moi! Et c'est reparti pour le troisième tour!
Faut vous dire aussi que chaque fois qu'il retirait tout son attirail de dans mon cou, il vérifiait au bout du bidule arracheur si le morceau qu'il m'avait extirpé lui convenait. Les deux premières fois, il n'avait pas dit un mot, après le troisième coup, j'entends: OUI! Il se lève et s'éloigne.
J'étais à ce moment, tendu psychologiquement comme une barre d'acier trempé. Prêt à tout supporter sans la moindre grimace, pas même une minuscule crispation de douleur, rien. Son OUI suivi de son départ m'a fait baisser ma garde! Je me suis détendu tout en constatant qu'il était vraiment temps, j'en pouvais plus!
C'est pile cet instant qu'il choisi pour revenir à son siège, reprendre ses instruments de Gestapo et me dire: ''ENCORE UNE I AM SORRY!'' OHHHHHH SHIT! Celle-là, je l'ai pris dure, très dure, très très dure! J'avais réussi à me tenir les yeux secs....ça na pas tenu plus longtemps! Je pense que ça lui a donné une idée du plaisir que je prenais à sa compagnie! I AM VERY SORRY me répète-t-il en continuant de parler à un sourd! Ouais.....YOU ARE!
ET un autre tour de manège pour l'heureux gagnant! La 4 ième était bonne semble-t-il!  
C'est alors  que la plus grande série de sensations bizarres et étranges qui me soient jamais arrivées se suivent à la queue leu leu, s'entremêlent, s'entrecroises, se superposent, se chevauchent dans mon petit corps à une allure vertigineuse. Ça commence par un surprenant échauffement. Je brûle soudain intérieurement. Une véritable sensation de brûlure intérieure, du gros orteil au dernier cheveu. Comme la brûlure que peut provoquer une énorme rasade d'alcool fort. Mais là, faudrait le 40 onces au complet d'une shot. Je leur dit que ma carcasse ne se sent pas bien du tout mais ils sont à l'autre bout de la salle, soit à mes pieds et ne semblent pas m'entendre. Les sensations s'additionnent soudain, à la brûlure intérieure, voilà que mes intestins me donnent des soucis sérieux. Ils se comportent comme si la bouteille entière d'alcool venait d'y être versée et qu'elle s'était transformée en laxatif. Là, je panique! Pas vrai que je vais me vider l'intestin n'importe où! Bon, l'envie de pipi maintenant par dessus tout ça! Là, je prend le ton de voix que me réserve mon arracher de glande salivaire: HEYYYYYY, BATHROOM PLEASE, AND RUSH, IT'S A BIGGGG EMERGENCY HERE! Ah, il se souviennent que j'existe. Non, non, attendez, vous ne pouvez vous lever maintenant! Pis de me pousser dessus pour m'obliger à me rallonger. Mais moi, j'ai le truc qui urge qui ne l'entend pas de cette oreille! Je me resoulève sur un bras. BATHROOM PLEASE! Le radiologiste s'approche de mon côté gauche alors que la technicienne en radiologie m'aide à m'assoir par mon côté droit. Je vais enfin pouvoir me lever et courir à la toilette mais ça me bardasse dans le corps, pas d'allure. Je perd la vue à tous bouts de champs, étourdi comme pas possible. C'est pas la pleine forme, mais go pépère, ça presse. Je m'avance sur le bord du matelas.
Le radiologiste et la technicienne se dévisagent, la face longue comme ça. Curieux, ils sont au-dessus de moi! J'ai le bidule preneur de tension sanguine branché au bras et il se gonfle, dégonfle, regonfle, redégonfle sans arrêt??????????????????? Ohhhhhhhhhhh.....je fais pipi dans mes bobettes BORDEL DE MERDEEEEEE! Ohhhhhhhhhh! Parlant de ce dernier élément.....comment ça que je sens que...ça sent? Ben c'est le boutte de la marde stie! Vla qu'il me faut des couches asteure!
Mais....mais....c'est que c'est pas fini les embrouilles! Ça continue de mal aller mon affaire. Toutes les merveilleuses sensations de tout à l'heure n'ont pas changé d'un poil, malgré ma nette impression que quelque chose de curieux s'est passé dont je n'ai pas eu connaissance. Lorsqu'on expérimente ainsi, pourquoi ne pas ajouter une nouvelle affaire tant qu'à y être? C'est ainsi que tout à coup, me voilà privé de la capacité de respirer. Hé oui, envolée dieu sait ou cette fonction que j'avais. Mes poumons ne servent plus à rien, je ne suis simplement plus capable d'y faire entrer de l'air! Ouille.....fatiguant ça! Je tête à m'en sucer les poumons par l'intérieur, tout ce que j'entends, c'est un minuscule sifflement de souriceaux nouveau-né. Il m'entre sans doute exactement la même quantité d'air que pour le souriceau. Ben on vient les yeux ronds je vous jure! Pis vous dire qu'on cherche avec ardeur ou l'air qui nous a échappé est passé, c'est rien de le dire! J'ai mes deux zouaves retournés à mes pieds qui me conseillent encore de ne pas me lever, et de prendre ça calmement! Je voudrais bien vous y voir mes vous autres! Pffffff!
Finalement, j'ai appris qu'en tentant de me lever, j'ai carrément tourné de l'œil et que les deux, pas très gros ni l'un ni l'autre m'avaient trouvé un poids lourd! Y front des poids et haltère sacrebleu!
J'ai pété tous les records de haute tension artérielle, puis ramené en salle ''de réveil'' j'ai pété à l'inverse, tous les records de basse tension. Elle est belle la vieillesse!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Lapin extatique (de savane)


Nombre de messages : 6879
Age : 64
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Jeu 12 Déc - 22:53

Voilà c'est passé !!!!

Rien qu'à te lire j'ai la chair de poule ! Mais je vois qu'ils ne t'ont pas enlevé le sens de la narration, ni celui de l'humour.

Repose-toi, c'est du mérité.


Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue


Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 10:32

Aouch! Prend ça relax aujourd'hui. Est-ce utile de le dire? Tu aura ton diagnostique dans combien de temps mon brave?
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 10:42

Aucune idée Agricurb, pis je t'avoue qu'après avoir vécu l'expérience de la biopsie, la seule chose à laquelle j'ai songé en salle de réveil, ce fut de me sauver de là au plus coupant. J'ai jamais pensé à leur demander!  ange 
Revenir en haut Aller en bas
Karine70
Langue pendue


Nombre de messages : 105
Age : 46
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 10:50

Wow !!!! il y a de quoi se trouver mal. Trois fois avant d'y arriver ...  ;quoi?; 
Repose toi bien Lacstjean
Tiens une photo de part chez toi, tu le reconnais ???



Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 10:54

Quatre fois avant d'y arriver à la quatrième Karine.
Sleeping giant à Thunder Bay, non? Mais c'est pris d'un angle que je ne vois pas souvent!
Merci pour la photo Karine, je ne connais rien de mieux qu'un beau plan d'eau pour m'apporter la paix de l'esprit et me stabiliser la tension artérielle!     
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue


Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 11:07

Vraiment très joli géant. Oui, ça relaxe.
Revenir en haut Aller en bas
Karine70
Langue pendue


Nombre de messages : 105
Age : 46
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 11:45

Yes c'est çà en plein !!! si mes souvenirs sont bon,j'ai du la prendre du parc provincial.
Quel bel endroit  :jadore: 





Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 12:41

Hé! Tu étais dans le coin des mines d'améthystes! Tu les as visitées? Il y en a deux dans le coin, c'est assez intéressant à visiter. Tu peux même y prospecter toi-même et y trouver de belles pierres qu'ils te laissent emporter en te chargeant tant de la livre.
Revenir en haut Aller en bas
Karine70
Langue pendue


Nombre de messages : 105
Age : 46
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 13:44

Oui on l'a visité !
On s'en est ramené quelques unes en souvenir  :super: 
Il y avait même de l'améthyste sur la maison d'un dépanneur  ;quoi?;
Revenir en haut Aller en bas
bourdon febrile
Joyeux Luron


Nombre de messages : 2157
Age : 57
Localisation : st-didace et manawan
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 16:51

Je me suis pris a 3 fois pour lire, j'ai tombé dans un état second, j'ai mal au coeur, certain que je vais rever a ton monstre.  
avant d'écrire des pareils affaires, écris quelque chose comme
"le texte qui suit comporte des scènes de violences, la supervision des parents est conseillée" Il y a des petits poulets (moi) sur le forum.  
Revenir en haut Aller en bas
Agricurb
Langue pendue


Nombre de messages : 1149
Localisation : Québec
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Ven 13 Déc - 22:09

Sous sa pelisse, c'est un tendre notre Bourdon. Je dois avouer que l'aventure m'a également bouleversé, mais pour au moins la moitié, grâce au talent de conteur de lacstjean, l'autre moitié au chasublé.
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Sam 14 Déc - 1:07

       
Bourdon....fais moi pas rire, ça m'étire la peau du cou pis elle n'en peut plus!    
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16396
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Sam 14 Déc - 1:11

Ça se pourrait ty que j'aie scrappé mon post de pollution verbale moi là? Rhooooo le vilain! Où il est panpancul là que je me l'autoadministre? Ah le vla! panpancul; 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Aujourd'hui à 3:42

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie sous différents climats.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les différents genres de "souris" (par abus de langage)
» mélange sable+pouzzolane ou différents sables
» yoga : les différents yogas
» groupe de corydoras différents
» Rappel des différents fauteuils EAMES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: Vingt Milles Lieux sur la Terre-
Sauter vers: