La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La vie sous différents climats.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
AuteurMessage
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16390
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: La vie sous différents climats.    Sam 7 Déc - 17:57

Pourquoi pas Jean-Marie? Bon.....comment débuter ça? Peut-être par un truc proche de la raison d'être du forum, l'agriculture et l'élevage?
On comprend aisément que dans notre climat nordique, il faut adapter certaines choses. Par exemple, la saison végétative étant assez courte, les plantes doivent être en mesure de pousser rapidement. Pas pour nous les bananiers, citronniers, manguiers et autres fruitiers du sud. Néanmoins, l'avoine, le blé, le maïs, le foin des pâturages poussent très bien car notre climat estival est excellent pour eux. Nous avons beaucoup de pluie l'été alors les plants ne manquent pas d'eau et la chaleur est bonne donc ça pousse vite et bien. Les récoltes se feront donc plus tôt que chez-vous et seront entreposées dans de très grands bâtiments, les granges. De même les animaux seront entrés dans les étables à l'arrivée de l'hiver et y passeront tout l'hiver enfermés à l'intérieur, sans en sortir. L'agriculteur à donc la charge de transporter et distribuer toute cette nourriture à chacun de ses animaux pendant toute la période hivernale. Les étables au plancher de béton, ont toutes un genre de petit fossé (caniveau?) dans le plancher sur toute la longueur juste derrière les stalles des vaches. Les déjections y tombent pour la plupart, le reste y est gratté et dirigé dans ce caniveau par le producteur lors de chaque traite. Au fond de ce caniveau, une chaine sans fin motorisée entraîne toutes les saletés à l'extérieur où un convoyeur, un tapis roulant les grimpe au sommet du monticule de fumier et les y laisse tomber. Disons donc que la vie du producteur, hormis la vie de labeur estivale, se passe à l'intérieur la plupart du temps, soit à l'étable/grange (les deux bâtiments étant ensemble), soit à sa résidence peu éloignée.
Si on songe maintenant aux travailleurs de la construction. Généralement, hormis urgences comme un viaduc qui menace de s'effondrer, spécialité du gouvernement québécois, tous les grands travaux de construction (routes, résidences, trucs du genre) se font l'été (enfin, lorsque plus de neige quoi). L'hiver, ces travailleurs sont sur l'assurance-chômage, à 50% de leur salaire estival. On les trouve souvent en balades sur leurs motoneiges alors!  Il est également fréquent en hiver de voir ces travailleurs faire du noir. Travailler en se faisant payer comptant, sous la couverture afin de continuer à bénéficier de l'assurance-chômage. Ils arrondissent ainsi substantiellement leurs fins de mois de montants sur lesquels ils ne paient pas d'impôt sur le revenu. Ils sont alors employés par des particuliers pour rénover les intérieurs des résidences, y faire des réparations diverses, les peindre etc. Ils travaillent alors, bien sur, au chaud.
En fait, relativement peu d'emplois exigent un travail extérieur l'hiver. Lorsque c'est le cas, le temps passé à l'extérieur est plutôt court. Je songes à mon jeune temps ici ou pour payer mon Université, je travaillais pour Pepsi Cola Ltée sur les camions de livraison. Ils m'avaient demandé d'entrer pour la période des fêtes de Noël. C'est à la chaleur de la cabine du camion de livraison que nous étions la plupart du temps. Il n'y avait que lorsque nous devions entrer une grosse commande d'une grande épicerie que nous nous gelions copieusement les fesses! Mais comme par la suite, c'était le boulot de monter le présentoir et de disposer le stock sur les étagères, ça nous donnait le temps de nous réchauffer.
Là ou j'ai vraiment gelé jusqu'à la moelle, c'était un autre boulot d'étudiant, j'avais été embauché et j'avais travaillé tout l'été comme homme de ligne (lineman) par la ville d'Alma. Je grimpais au moyen d'éperons dans les poteaux électriques afin de faire la transformation du réseau électrique municipal qui était en 4000 volts pour le passer à 26,000 volts. Tout devait donc être changé, des fils électriques aux transformateurs et souvent aux poteaux eux-mêmes. J'ai adoré ce boulot tout l'été, mais.......lorsqu'ils m'ont rappelé pour entrer travailler toute la période des fêtes et que nous avons eu un 48 hrs à faire d'une traite, là, j'ai su ce que CONGELÉ voulait dire! Immobilisé sur des éperons au sommet d'un poteau électrique en pleine nuit alors qu'un vent glacial vient te procurer des frissons de jouissance, c'est pas la joie! D'autant que ton rythme biologique lui, ne suit pas le mouvement et te procure une période en cours de nuit où tu es tout particulièrement frileux! Je n'ai plus jamais retremblé comme ça dans ma vie! J'ai bien cru ne jamais arriver à redescendre de ce maudit poteau!
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16390
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Sam 7 Déc - 18:06

Pour la vie de tous les jours, il est fréquent de voir les gens démarrer leur voiture 15 minutes avant d'avoir à y prendre place afin de se rendre au travail, car tenir le volant à main nues par moins 30, c'est l'enfer!
J'espère que d'autre ajouteront leur grain de sel!
Revenir en haut Aller en bas
Allton
Langue pendue


Nombre de messages : 1328
Age : 72
Localisation : Ste-Marie de Beauce, Québec
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Sam 7 Déc - 19:10

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii ! pas chaud ! pas chaud ! les pieds gelé et oteilles blanches dans le chevy 54... de mon père on avait hâte d'aller se coucher.

Pierre.. c'était le temps que tu descendes de ton pôteau tu étais en début d'hypothermi. ;neige18 ;neige18 ;neige18 

En attendant je chauffe mon poêle à bois.
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16390
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Sam 7 Déc - 23:07

M'aurait fallu un bon coup d'électrocution pour me refaire une santé cette fois là Allton! ange
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Lapin extatique (de savane)


Nombre de messages : 6865
Age : 64
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Sam 7 Déc - 23:33

Merci Pierre ! C'est super sympa d'ouvrir ce post !

Pour la vie quotidienne, par exemple quand tu va faire tes courses, même si c'est sur des moments courts, tu te prends des écarts de température énormes. Chez nous, en ce moment par exemple, quand je vais défricher mon terrain, je passe de 18° à -3° (voir -5°), cet écart doit vous faire sourire.

Il me faut un bon quart d'heure de travail pour commencer à me sentir bien, s'il y a du soleil au bout d'une heure je peux enlever ma polaire et travailler en pull. Mais pendant ce temps d'adaptation, j'ai froid aux mains et aux pieds. Est-ce qu'avec l'habitude le froid est plus supportable ?

Dans un autre domaine, pour la culture et le maraîchage, cela veut dire que sur l'année nous ne vivons pas au même rythme. Pour vous la période de culture étant courte vous travaillez de manière intensive au printemps et en été; par contre en automne et hiver vous avez peu d'occupation ?

Le maraîchage en serre est-il développé ?

Je t'avais prévenu, j'ai plein de questions  
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16390
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 1:18

J'espère que tu as quelques questions. Ça m'intéresse de te donner des réponses alors je me vois mal parler tout seul! Bon, je connais quelques mauvaises langues qui diront: Pourtant, t'es le meilleur pour radoter. Je sais, mais ça c'est lorsque je me sens trop seul!  ange ange

'' Pour la vie quotidienne  tu te prends des écarts de température énormes.'' Ça ne pose aucun problème Jean-Marie. Oui le corps s'habitue au froid mais je crois aussi que toute notre vie s'est habituée à ça. Par exemple, sans même que nous nous en rendions encore compte, notre alimentation est modifiée selon l'hiver et l'été. Nous mangeons beaucoup plus gras en hiver que nous ne le faisons en été. Habituellement, dans ma nourriture, les pâtés à la viande, les tourtières sont des mets hivernaux, je n'en mange pas l'été. J'imagine que nous allons ainsi nous mettre une certaine couche de gras sous la peau. Bon, là encore, j'entend la langue sale de Michel dire qu'en ce qui me concerne, il n'y a plus de place à en ajouter de ces couches de gras, m'enfin.......il fut un temps disons! ange 
De plus, tu parles de ton polaire, mais qu'est-ce qu'un polaire pour toi? Un chandail ou une veste matelassée de duvet de canard? Car ici, bien sûr, nos vêtements sont adaptés au climat. Par contre, là-dessus, il faut bien admettre que cette facette de la vie au froid nous coûte une fortune. Lorsque je me rend au Brésil, leur garde-robe n'est guère compliqué. Shorts et t-shirts, plus un bikini soie dentaire et quelques robes pour ces dames, shorts et t-shirts, plus un speedo et un vêtement plus classe pour ces messieurs et le tour est joué. Pour nous, c'est carrément trois sets de kits différents qu'il nous faut. La série de vêtements d'été, la série de vêtements d'automne/printemps, et enfin, la série de vêtements d'hiver, sans oublier la tenue de motoneige, celle-là, à toute épreuve. Pareil pour les chaussures. Donc, peu importe la température hivernale, les vêtements nous en isolent. Ce que j'ai pu constater,  il est infiniment plus facile de s'accommoder du froid que de la chaleur. On gèle, on s'habille, on congèle, on ajoute une couche et l'affaire est ketchup! Par contre, au Brésil, je passais la journée tout nu et je coulais comme une fontaine. Je n'avais plus rien à enlever pour me soulager de cette fournaise! Fallait subir. Je ne subi pas le froid, je vis avec. Il fini par m'emmerder sérieusement à la fin de l'hiver, mais simplement parce que trop long.
''j'ai froid aux mains et aux pieds'' Jusqu'à mes 63 ans, je n'avais pas froid aux mains ni aux pieds. Depuis 2 ans, je suis plus mémère là-dessus. Mais je me suis simplement acheté de meilleurs gants et de meilleures bottes. Il n'y a pratiquement plus de limite à ce que nous sommes capables d'obtenir en terme d'efficacité d'isolation au froid de nos vêtements, suffit d'en profiter. Naturellement, comme le mentionnait Allton, il n'en fut pas toujours ainsi, loin de là, et mes souvenirs d'engelures sont nombreux. J'ai un copain d'enfance qui, né avec dix doigts comme tout le monde n'a plus que deux pouces, ayant abandonné les 8 autres vers l'âge de dix ans à notre bel hiver. Enfant, pour nous le choix des vêtements d'hiver était limité et plutôt peu performants. Je me souviens bien de mes bottes d'hiver, de simples bottes de caoutchouc dans lesquelles j'insérais mes souliers et qui attachaient dans le haut au moyen d'une courroie. Combien de fois ma mère a-t-elle dû me dégeler les pieds en m'assoyant sur le comptoir de la cuisine, les pieds dans l'évier en me faisant couler l'eau froide sur les pieds et en augmentant graduellement la température de l'eau? Ajoutons qu'à l'adolescence, vers les 16 ans, j'étais un véritable maniaque de nature et de chasse/trappe. Tous les week end en compagnie de mon grand ami, quelle que soit la température, nous chaussions les raquettes aussitôt le déjeuner avalé et partions visiter nos pièges. Nous avions des kilomètres de marche dans la neige folle, au travers champs, à s'enfiler derrière la cravate avant d'atteindre notre territoire de chasse. Puis, d'autres nombreux kilomètres à faire pour visiter ces pièges. Or, à l'époque, mes pantalons d'hiver sports étaient de foutus machins moulants de nylon noirs munis d'un élastique sous le pied. J'enfilais un sous vêtement d'hiver long en dessous de ce pantalon. Mais ce n'était pas chaud, pas chaud du tout et surtout, ça ne valait pas 5 sous contre le vent. Nous partons donc un bon matin ainsi équipés par une journée particulièrement froide mais surtout particulièrement venteuse. Au retour, lors de la LONGUE traversée de l'espace vide des champs en succession, nous avions le vent en plein visage. Dieu que c'était froid, mais pas le choix, faut bouger si on veut finir par arriver. Une fois à la maison, en enlevant tous ces vêtements, je me heurte la main à un nouvel os. Veux-tu ben me dire ce que c'est que ce nouveau truc là qui s'est ajouté à mon ptit corps? Je baisse les yeux.......AAAAAAAAHHHH! Non, non, je ne suis pas du tout en érection, mais j'ai le pénis gelé de bord en bord! MAMANNNNNNNNNNNNN!
Heureusement.....et Fabi en rend grâce à dieu tous les jours, contrairement à mon copain plus de doigts, j'ai conservé le mien! OUFFFFFFFFF! Mais par la suite, je veillais mieux sur lui je t'assure. ange 

''automne et hiver vous avez peu d'occupation ?'' Ce que tu dis est exact pour les producteurs agricoles Jean-Marie. Ils travaillent comme des fous, printemps, été et une bonne partie de l'automne car ils font généralement une dernière coupe de foin l'automne et ensuite ils labourent habituellement l'automne également. L'hiver, il y a les deux traites par jour, le soin des animaux mais effectivement, c'est la saison morte pour eux. Souvent, ils profitent de ce temps mort pour participer à des tas de réunions d'informations ou carrément de formations.

''Le maraîchage en serre est-il développé ?'' Il y a des serres dans toutes les régions. Je dirais presque dans toutes les villes et villages.  Certaines assez petites, d'autres gigantesques. Il est bien certain que l'un des principaux facteurs contraignant à leur développement plus large est le coût faramineux de leur chauffage. C'est ainsi que la plupart des très grandes serres ont pu naître grâce à un partenariat avec des industries friandes de vapeur. Ces industries n'ayant d'autre choix pour leur propre production que de générer de la vapeur qui se perdait après usage ne voyaient pas d'inconvénients majeurs à prolonger la tuyauterie au frais du proprio de la serre afin d'y diriger la chaleur résiduelle. Ces serres avantagée sur le plan du chauffage ont ainsi pu se développer en de gigantesques organisations. Je songe ici au complexe de serres situées sur l'autoroute 40 entre Trois-Rivières et Québec. C'est ÉNORME!
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 9:38

yeeeh... !
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 9:40

L'a qu' c'te-Pierre a écrit:
alors je me vois mal parler tout seul!
bohhh... me semble que tu t'défends pas si pire.... :siffle: 


  
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 9:42

Juste un truc (je sais, je fais mon enquiquineuse...voudrais tu pas sauter des lignes entres les paragraphes ? siteplaiii... mes yeux ne savent plus où donner de la tête... s'tu 'ois c'que j' ' dire...)
Revenir en haut Aller en bas
shetann
Langue pendue


Nombre de messages : 3622
Localisation : Laurentides,Qué.
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 10:13

Je me souviens de l'hiver 1971 où nous avons recu une quantité phénoménale de neige, les voitures étaient carrément enterrées sous la neige, aucun véhicule ne pouvait se déplacer bref, la ville était carrément immobilisée par la neige! On a dû partir en moto-neige pour se rendre à l'épicerie pour acheter de la nourriture, partout on voyait que des moto-neige ou des gens en raquette qui se déplacaient! Pour des enfants, c'était magique et vraiment spécial mais pour les adultes c'était moins drôle. Personne ne pouvait aller au travail, on recommendait aux gens de rester chez eux pour donner une chance aux déneigeurs de tenter de dégager les artères principales pour commencer. Mon père avait ouvert la porte du garage par l'intérieur de la maison, on ne voyait qu'un mur de neige! Il a fallu pelleter, pelleter avant de penser seulement à se servir de la souffleuse, la souffleuse n'arrivait pas à souffler suffisament haut et loin pour dégager pour la peine...Ca duré une journée et demie avant de voir les déneigeurs dans notre rue et là on s'est retrouvé avec d'immenses murs de neige de chaque côté de la rue, on grimpait là-dessus et nous étions plus haut que les voitures, c'était spécial! Quand les déneigeurs sont arrivés dans notre rue, ils ont cogné aux portes pour demander aux gens de dégager leur voiture pour aider le gros souffleur à bien nettoyer la rue sans causer de dommage aux voitures, c'était drôle de voir tout le monde dehors à tenter de trouver leur voiture sous la neige et par la suite on a dû pelleter énormément pour nettoyer l'auto et il a fallu mettre des crampons pour la sortir de son trou. Tout le monde s'entraidait, on a jamais vu autant de gens dehors en même temps! Un souvenir inoubliable!
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 10:28

"comme homme de ligne (lineman) "
...t'inquiètes on comprendra directement sans la traduction. ;smaak;  

[LE SUJET VU DE LA FRANCE]
Citation :
L'agriculteur à donc la charge de transporter et distribuer toute cette nourriture à chacun de ses animaux pendant toute la période hivernale.
Ici aussi : même sans neige la végétation est au repos et ne pousse pas d'environ octobre (au nord) ou décembre (900 km plus au sud) jusqu'à mars/avril : les bêtes ne sont pas confinées, mais il faut leur porter dans...chaque pré... du foin, de l'ensilage ou autre. En général du foin, le reste est donné par moments.

Certains animaux sont confinés dans des paddocks, mais à cuase de l'humidité et de ses effets sur un terrain laissé exposé au piétinement des sabots : et un terrian défoncé a du mal à se remettre en herbe, snas compter que ça te suce les bottes et que c'est impraticable, et qu'en séchant... ça reste tout cabossé

Ca reste choquant de voir des animaux coincés les pieds dans 30 ou 40 cm de boue glacée, parfois sans pouvoir se réchauffer d'un petit galop... quand ça arrive de voir ça....grrr.

Même sans pousser jsuque là, ça engnedre aussi pas mal de problème de crevasses aux pieds des bêtes,

Le froid est léger comparé au vôtre, mais humide, et c'est surtout l'humidité dont on souffre (et qui le renforce... j'en profite pour dire à Jean-Marie, qu'à -25°C, l'air est sec, et s'il y a un peu de soleil, ça reste le bonheur, bien plus que 2° sous le gris...tant que tu n'as pas à ôter tes gants !!).

Ce qu'il me semble, en rapport avec vos questions à Florence qui se trouve, c'est que vous êtes dans des altitudes basses, donc peut être plus souvent sous les nuages. Froid + gris, pas drôle... pour ce que j'en connais (ça date). Bien plus agréable ma brève expérience des Alpes (quand tu as le loisir de monter aux alpages au dessus des nuages et de bénéficier de l'inversion thermique) que celle dans le Jura (on était à environ 1100 m / 1400 m d'altitude... le plus souvent sous les nuages)

@Flo : es-tu dans le Jura suisse ou dans les Alpes ?

Pierre a écrit:
Immobilisé sur des éperons au sommet d'un poteau électrique en pleine nuit alors qu'un vent glacial vient te procurer des frissons de jouissance, c'est pas la joie!
pour imaginer,j'ai expérience 6 h en haut d'une échelle au vent, par -2°... en plein courant d'air coulis du nord, poru réparer le toit du poulailler... évidemment sans gants pour clouer et marteauter.... sais-tu ? à ta place... j'aurais mourrru  (pis mes doigts n'auraient plus obéi... au fait comment étais tu ganté ?)


Citation :
Pour la vie de tous les jours, il est fréquent de voir les gens démarrer leur voiture 15 minutes avant d'avoir à y prendre place afin de se rendre au travail, car tenir le volant à main nues par moins 30, c'est l'enfer!
J'espère que d'autre ajouteront leur grain de sel!
je crois que c'est une des différences de réaction... on a un froid modéré, alors on s'en accommode, pas de réflexe de ce genre... je mets des gants, une écharpe à ras les yeux, je démarre ma vieille titine ( , et elle ne chauffe qu'après avoir roulé 5 minutes...) et je chauffe juste un peu pour ne pas avoir de condensation ou pas trop froid.

Désormais les bus sont chauffés, en ville... ça me fait bizarre (j'ai des souvenirs de ces fééries d'enfance qu'on peut se faire, dans le bus de l'école, à suivre le givre des fenêtres et les paysages imaginaires qu'il offre...

... me rends compte que je suis encore enfant... ou bien ce n'est pas un talent propre à l'enfance.

bref). Souvent ça m'incommode, ça fait autant de passages du chaud au froid. Pendant mes études, en ville, l'hiver je privilégiais le bus sur le métro (surchauffé) pour m'épargner les suées et habillages déshabillage... mais les autres gens gardent leurs manteaux... je ne sais pas s'ils préfèrent suer dans leur dignité, ou si leurs corps s'adaptent mieux aux variations).


Bref pour en revenir aux voitures préchauffage etc, ça me fait penser à ce qu'on disait sur le chauffage des maisons : ici la plupart des gens ont l'habitude de mettre un bon tricot en plus, sauf les plus frileux. Une de mes amies, martiniquaise, a besoin de 22° chez elle, mais ce n'est pas la norme.
Beaucoup de gens se tiennent à 18° celsius, 17° pour les chambres est le conseil admis et connu (et un certain nombre mettent le chauffage plus bas la nuit) ; les uns peu plus amateurs de leur petit confort vont se mettre à 20°. Et 22°, ce sont les frileux.

C'est vrai aussi que nos maisons sont souvent moins isolées, et que par ailleurs passer de 22° à 20 ° quand dehors il fait 3°, ou -5°, ça a sans doute plus d'effet sur la facture que quand dehors il fait -25°.

A ma connaissance, les montagnards sont plutôt moins frileux, (Alpes, Pyrénées, Jura... couramment des -10 à -20) mais aussi Auvergne et autres du massif central... ) tout comme les gens du nord, que la moyenne.

JMarie a écrit:
Est-ce qu'avec l'habitude le froid est plus supportable ?
oui : non seulement ton corps va s'adapter d'une année sur l’autre, mais il le fera de plus en plus vite. Mais comme tu reviens par 18° (surtout si tu chauffes la nuit) tu auras toujours ce froid au début. Moins longtemps... à partir de l'an prochain, et en proportion du temps passé dehors.

Citation :
Le maraîchage en serre est-il développé ?
tu n'as pas vu les posts de c't'éceurant d'Agricurb ? des poivrons, des figues... toutes choses que comme le melon je considère comme cultures pas adaptées à mon climat... du nord de la Loire. Mais je n'ai pas de serre.

Cette année, été fou de chaleur, je me suis lancée dans 3 pieds de poivrons (soyons fous...)... ah biiin ouich tiens... j'ai eu 3... poivrons (au moins, mieux que l'an passé, ils étaient de taille normale et pas comme un abricot)... j'en ai mangé ...0 car soit les limaces m'ont devancée, soit pour le dernier, cueilli vert avant le froid, il a pourri au lieu de mûrir (encore la faute aux limaces qui l'avaient un peu troué... ).

Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 11:20

Citation :
De plus, tu parles de ton polaire, mais qu'est-ce qu'un polaire pour toi?
nanin... ici c'est du polyester gratté, plus ou moins épais de 100 gr/m² pour des chandails, à 400 ou 500, parfois double de "moutonné" synthétique.

     



Actuellement et depuis que l'été est fini, je porte dedans comme dehors, et à l'abri des regards (!) un tricot de coton, un pull polaire fin, et une veste polaire de ce type. Pour sortit j'ajoute uen écharpe et des gants, parfois un chapeau. Si je chauffais ma maison normalement, j'aurais ressenti le besoin de mettre une veste plus fine, mais un manteau en supplément dehors.
(les plus fins pour les chandails n'arrêtent pas de mincir en supermarché et autres de grande distribution... grr... on dirait presquee de la flanelle, avant tu avais un bon 2mm d'épaisseur).

Le reste du temps, chemisier de coton, gilet tricoté, parfois un petit chandail fin intermédiaire, et manteau.

Les femmes se promènent en collants nylon transparents et jupe aux genoux... j'ai jamais pu !! il me faut le pantalon, et le collant (chaud !) celles qui me disent que ça leur tient chaud... j'ai toujours l'impression qu'elles se foutent du monde. Mais bon, je suis frileuse. Y a que l'été que ça tient chaud ces inventions là...


Dernière édition par Keskékoz ! le Dim 8 Déc - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 11:22

Citation :
''j'ai froid aux mains et aux pieds'' Jusqu'à mes 63 ans, je n'avais pas froid aux mains ni aux pieds. Depuis 2 ans, je suis plus mémère là-dessus
bin non mon gars assume... t'es plus pépère...
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 11:39

Citation :
Nous mangeons beaucoup plus gras en hiver que nous ne le faisons en été.
les tendances (c'set pas une loi !) :
plats d'hiver (pas interdit l'été tu me diras... mais là que l'envie vient !): soupe, soupe, soupes.... tourtes viandues, boeuf au chou, choucroute garnie, cassoulet, fondue savoyarde, raclette, potée au chou et au porc, divers plats en béchamel (des endives gratinées au jambon et au fromage, jusqu'aux blanquettes de veau ou de boeuf), d'une façon générale les plats en sauce.
(J'ai l'impression aussi que les spaghettis en sauce tomate font partie de vos basiques.)

Eté : crudités à tous les plats, steacks et salades, charcuteries en entrée/salade de pommes de terre et autres féculents, poulet rôti, moules, huitres, poissons grillés ...

Plus gras chez vous sans doute, mais on a donc aussi des variations de saison.

Me semble par contre que vous avez une alimentation nettement plus sucrée... plus américaine peut être  : (plus de choses vinaigrées et surtout) le goût est extrêmement sucré (les concombres bread&butter de cot-cot relèvent de la confiserie, dans mes échelles de repérage... je m'attendais au départ à un analogue des concombres polonais, dont en fait ils sont une variante très sucrée).
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 11:51

:affraid: 
Citation :
Veux-tu ben me dire ce que c'est que ce nouveau truc là qui s'est ajouté à mon ptit corps? Je baisse les yeux.......AAAAAAAAHHHH! Non, non, je ne suis pas du tout en érection, mais j'ai le pénis gelé de bord en bord! MAMANNNNNNNNNNNNN!
Heureusement.....et Fabi en rend grâce à dieu tous les jours, contrairement à mon copain plus de doigts, j'ai conservé le mien! OUFFFFFFFFF! Mais par la suite, je veillais mieux sur lui je t'assure.
tu me confirmes dans l'idée que c'est vraiment pas pratique d'avoir ses organes reproducteurs qui se brinquebalent dehors...  
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 12:00

Sur le chauffage, j'avoue me demander comment vous pouvez payer ça tous autant que vous êtes... c'est la principale râlerie des gens, ici, l'hiver, leur note de chauffage. (et pour mémoire... un degré de moins à la maison, c'est -7% sur la facture, les gensss :  )  )

Citation :
''Le maraîchage en serre est-il développé ?'' Il y a des serres dans toutes les régions. Je dirais presque dans toutes les villes et villages.  Certaines assez petites, d'autres gigantesques. Il est bien certain que l'un des principaux facteurs contraignant à leur développement plus large est le coût faramineux de leur chauffage. C'est ainsi que la plupart des très grandes serres ont pu naître grâce à un partenariat avec des industries friandes de vapeur. Ces industries n'ayant d'autre choix pour leur propre production que de générer de la vapeur qui se perdait après usage ne voyaient pas d'inconvénients majeurs à prolonger la tuyauterie au frais du proprio de la serre afin d'y diriger la chaleur résiduelle. Ces serres avantagée sur le plan du chauffage ont ainsi pu se développer en de gigantesques organisations. Je songe ici au complexe de serres situées sur l'autoroute 40 entre Trois-Rivières et Québec. C'est ÉNORME!
Là je crois tu mets le doigt sur une vraie différence d'approche générée par les différents climats : j'ai l'impression (je parle juste d'impression, subjective et peut être fausse) que le summum c'est de maitriser la culture sous serre, de repousser les limites. Ici, les gens disent "tu sais, c'est du légume de serre" sous entendu "forcé" : pis aller, n'a pas la qualité du plein sol (ici en tout cas) légume pleins de flotte et peu sapides : piètre estime des tomates de pétanque et des salades qu'on trouve sur les marchés en hiver, les gens avertis ne jurent que par les produits de saison (mais pas rare en ville que les gens ignorent les saisons des fruits sinon par les variations de prix, et ne sachent pas quand manger le gros des poires, du chou ou du poireau. Quant à la proportion de gens qui savent quand trouver de l'ail frais... cherche encore ... je crois que d'avantage savent quand manger les huîtres ;).

En clair, le summum, c'est de savoir (sauf pour les "pros") faire pousser raisonnablement les choses adaptées au terrain et au climat local, sous peine d'un résultat médiocre (d'où mon absence de figuier, quoique l'envie ne manque pas... mes déboires proivronnesques.... les kiwis par contre auront leur place un jour, de même qu'un plaqueminier). Mais je suis sûre qu'un jour agricurb aura un figuier donnant de bons fruits !


Assez keskékozé : si mes concitoyens se sentent de me contredire et ne se retrouvent pas dans mes propos précédents, je lirais leur prose avec un égal intérêt.


Bourdon serait bienvenu d'expliquer ici pour les abeilles en climat globalement froid et l'apiculture. Non ?   Sinon on peut retrouver ça dans le long post "abeilles" - ou était-ce en mp ??
Revenir en haut Aller en bas
sierra
Langue pendue


Nombre de messages : 3715
Age : 49
Localisation : Laurentides
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 12:30

En parlant d'organes gelés, il y a de nombreuses années maintenant, un oncle à mon mari a vu sa voiture tomber en panne dans un trou perdu. Il a dû marcher pendant un bon bout de temps par un froid sibérien avant de trouver refuge. Il s'est retrouvé pénis et testicules complètement gelés. Il a été très chanceux et n'a pas perdu de monceaux. Mais cela n'a pas été sans conséquences. Les médecins l'ont déclaré stérile après cette aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 12:52

foutu souvenir...
suis bein heureuse de tout avoir bien au chaud !
Revenir en haut Aller en bas
Keskékoz !
Langue pendue


Nombre de messages : 7379
Localisation : entre la chaise et le clavier !
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 12:57

ah oui, à propos de manger gras... j'oubliais les plateaux de fromage. J'aimais bien en prendre de 3 ou 4 sortes avant le dessert (aujourd'hui célibataire, donc pas plus de 3 à la fois ... dans le frigo... et plus raisonnable, sinon il sèche...puis depuis la vidéo de Joyeux, je le prends le matin, au lieu de la confiture, mais c'est pas très français). Non, après la fondue ou la raclette, on n'en mange pas. Toutefois l'usage exige qu'on en propose aux invités, pour la forme.... age.
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16390
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Dim 8 Déc - 17:55

Ouf, là je suis un peu débordé! Seigneur que t'as de la causette et du répondant Kes! Je pouvais bien m'ennuyer et me sentir un peu seul avec ton bris d'internet! ange ange 
Il y a eu une question concernant mes gants, dans le poteau électrique réfrigérant. Réponse: nous travaillons en hiver dans ces poteaux avec de gros gants de cuir beiges (ouais je sais, la couleur ne les chauffe pas  ange ) qui montent presque jusqu'aux coudes, mais....comme c'est sur l'électricité assez souvent vivante (branchée quoi) qu'on a à travailler, ces gants sont de plus doublés à l'intérieur d'un gros gant de caoutchouc. Conséquence, vas essayer de faire un travail un tant soit peu en finesse avec ces pattes d'ours aux mains toi! À l'usage, tu as vite fait de constater que leur taille a comme principal avantage de te donner beaucoup d'espace pour te débarrasser de la goutte qui te pend au bout du nez qu'autre chose. Tu finis par les conserver dans ta ceinture de monteur de lignes et travailler à mains nues. C'est ce que je faisais presque tout le temps. Au moins, l'été tu n'as que les gants de caoutchouc.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Lapin extatique (de savane)


Nombre de messages : 6865
Age : 64
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mar 10 Déc - 2:01

La polaire est un blouson à fermeture éclair que l'on trouve dans tous les modèles. Celui présenté par Kes en est une version "luxe".

La mienne, est prévue à l'origine pour servir de doublure de ma parka (Blouson de neige).

La particularité du tissu pour ce type de polaire, c'est d'être issu en grande partie du recyclage des bouteilles en plastique. Comment ? je n'en sais trop rien !

C'est chaud, relativement résistant au temps humide (ou plutôt très respirant), je pense que vous connaisez sous un autre nom.

Pour moi, un très gros avantage, c'est que ce tissu ne brûle pas, il ne fond pas comme le plastique, il ne se consume pas, au contact des braises ou d'une flamme, ça fait juste un trou. C'est très interressant lors des écobuages d'hiver quand on fait le bois ou le défrichage. Par contre, en trois saisons, même le plus pauvre des pauvres ne voudrait pas de ma polaire.

Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Lapin extatique (de savane)


Nombre de messages : 6865
Age : 64
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mar 10 Déc - 2:22

J'ai bien lu, relu et relu, vos messages pour comprendre comment s'adapter au froid.
Au passage, je suis presque content de voir que je ne suis pas le seul à devenir plus frileux avec l'âge.

Ce que j'ai retenu, c'est que vous faites avec le froid et non pas contre le froid.

Hier, il faisait -7°, ce qui est froid pour moi mais sûrement confortable pour vous. Je me suis habillé, non pas en mettant un vêtement chaud mais en superposant deux couches, idem pour les chaussettes.

J'ai fait chauffer un tout petit peu la voiture, et je suis sorti en mettant tout de suite gants et bonnet. Tout ça en me disant que si je ne me refroidissais pas immédiatement les pieds, les mains et la tête, ça irais mieux. C'est ce que j'ai cru lire entre vos lignes.

Effectivement, j'ai moins senti le froid.

Par contre, pour le régime alimentaire, ma Patronne, n'est pas d'accord, elle ne veux pas de couche de gras supplémentaire. Elle m'a dit " Au lieu de faire le malin à vouloir aller dehors, restes donc sous la couette"  
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16390
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mar 10 Déc - 13:58

restes donc sous la couette"
C'est même je dirais le MEILLEUR moyen de résister au froid!    
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16390
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mar 10 Déc - 23:33

La vie ou la mort sous différents climats, c'est bientôt qu'on va savoir ça! ange  Demain même heure, je devrais être en train de prendre ma chambre d'hôtel à Thunder Bay car c'est à 9 hr am après demain que je passe la petite biopsie qui dira si j'ai un tuvis ou un tumeur! Ce sera ce que ce sera mais on a quand même hâte d'être fixé dans ces trucs là!
L'hiver stoppe la croissance des tumeurs également ou si c'est bon que pour la végétation vous croyez?     
Revenir en haut Aller en bas
Karine70
Langue pendue


Nombre de messages : 105
Age : 46
Localisation : Mauricie, Qc
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Mer 11 Déc - 10:26

On est avec toi Lacstjean !!!
Amicalement Karine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie sous différents climats.    Aujourd'hui à 21:53

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie sous différents climats.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 19Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les différents genres de "souris" (par abus de langage)
» mélange sable+pouzzolane ou différents sables
» yoga : les différents yogas
» groupe de corydoras différents
» Rappel des différents fauteuils EAMES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: Vingt Milles Lieux sur la Terre-
Sauter vers: