La Basse-Cour


Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

L'Oeuf ou la Poule, du Poulailler à l'Assiette. Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, canards, oies, cailles, dindes, lapins....
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Elevage, incubation, éclosion, ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kelkune
Langue pendue


Nombre de messages: 1070
Localisation: Sud-Ouest de la France
Date d'inscription: 20/02/2005

MessageSujet: Elevage, incubation, éclosion, ....   Mer 23 Fév - 6:36

L'élevage
On commence par le commencement, on va s’géner, ……… l’OEUF


L’œuf de caille est trois fois plus petit que celui d’une poule.
Sa coquille est dite tigrée : beige, verdâtre, plus ou moins tachée de brun.
Son poids est d’environ 15 grammes.
Un œuf de caille pèse environ 10% du poids d’une caille adulte tandis que l’œuf de poule pèse 5- 6% du poids de l’adulte.
Une caille peut pondre deux œufs sur 24 heures. Une heure avant la ponte se produit l’ovulation suivante. La formation de l’œuf dure entre 22 et 24 h.
Donc, l’intervalle de ponte chez la caille peut être de 21 h alors qu’il est au min de 24 h chez la poule.
La caille pond dès l'âge de 6 semaines et peut produire 200 à 300 œufs par an.
Pour obtenir un tel rendement, la caille doit se trouver dans les conditions suivantes :
- La température de son habitat doit être de 15°C au minimum, 18 °C est l'idéal.
- Un éclairage de 18hr en continu.
- La nourriture doit être appropriée à la ponte.

Dans la nature, en période de reproduction, les oiseaux, mâles et femelles, consomment des invertébrés (vers de farine, fourmis et de nombreuses espèces de coléoptères). La proportion de graines consommées (rapport végétal/animal) chute alors de 90% à 30%. Une caille en bonne santé sans carence en vitamines et protéines donnera des œufs et ainsi des cailleteaux sains et forts si les conditions de température et d’humidité pendant l'incubation sont respectées. Il existe dans le commerce des aliments spéciaux pour cailles, mais un aliment pour dindonneaux ou pintadeaux convient également mélangez-y de l'aliment pour pondeuses. N'hésitez pas à leur donner de la verdure et quelques protéines comme les vers de farine.

Si vous voulez reproduire, il faudra utiliser une couveuse artificielle car la caille d'élevage a perdu beaucoup de son instinct.Vous verrez, elle a tendance à pondre n’importe où sans faire de nid.
.
Pour obtenir des œufs fécondés, l’idéal est de former des " tribus " de quatre ou cinq femelles pour un male. A chaque tribu sa cage. Pour cinq à six individus, la cage de reproduction aura au minimum une dimension de 60/100 cms.

Les œufs placés en incubateur n'auront pas plus de 10 jours.
La température de l'incubateur doit être réglée sur 38,5°C.
Les œufs sont retournés deux à trois fois sur 24 heures afin d’éviter que le jaune adhère à la coquille. Attention de vérifier le niveau d'eau pour maintenir une humidité suffisante (se référer à la notice de l'appareil).
A partir du quatorzième jour, les œufs ne doivent plus être retournés et l’humidité doit être augmentée. Vous pouvez les vaporiser d’eau à 38.5 °c. A partie de ce quatorzième jour, la température va augmenter dans la couveuse, (surtout le seizième jour) à cause de l’activité dans l’œuf.

L'incubation dure de 16 à 17 jours.

Avec une alimentation adaptée à la reproduction, vous obtiendrez un taux optimum d’œufs fertiles de 90 % et, si les conditions d’incubation sont respectées, vous obtiendrez un taux d’éclosion de 70 à 75 %. La consanguinité peut entraîner (selon études) un taux de malformation de 10 % des cailleteaux.

L’éclosion
Il vaut mieux ne pas ouvrir la couveuse pendant l’éclosion afin d’éviter tout refroidissement qui pourrait être fatal.
Mais si on pouvait, on observerait au début du brechage lorsqu’il n’y a encore qu’un petit trou de la grosseur d’une tête d’épingle les petits mouvements saccadés de la pointe du bec. Le cailleteau va « découper » la coquille en son diamètre le plus grand sur toute la circonférence de l’œuf.
Voici le travail…….


Cailleteaux justes sortis de l’œuf.
Les poussins doivent sécher dans la couveuse quelques heures puis ils seront placés dans une éleveuse : une petite boîte avec, fixée au-dessus, une simple ampoule électrique (15 watts) qui leur assure la température nécessaire. Pour concentrer la chaleur vous pouvez confectionner une cloche qui entoure l'ampoule et qui est située à environ 10 à 12 cm du sol.
Sous la lampe la température doit être de 37° C.
Les cailleteaux se placeront plus ou moins sous la lampe selon qu'ils rechercheront la chaleur.
Ils naissent couverts de duvet, leurs yeux sont ouverts, ils marchent et peuvent se nourrir seuls après quelques heures, cependant, évitez de leur donner de l’aliment avant 24hr, vous pouvez mettre de l’eau à leur disposition lorsqu’ils seront bien dressés sur leurs pattes et qu’ils marcheront sans hésiter. Faites attention que les cailleteaux ne puissent se noyer. Donnez de l’eau à température ambiante.
Ils sont très vifs et capables de sauter et voler assez haut. Il est indispensable de placer un couvercle au dessus de l’éleveuse.
L’œuf, des cailleteaux d’une semaine, une mère de 12 semaines.

Les cailleteaux sont beaucoup plus vite " indépendants " que les poussins.
A l'âge de 17 à 21 jours ils n'ont plus besoin de la chaleur de la lampe et ils sont entièrement plumés. On peut alors les placer dans des cages semblables à celles des parents.
Pour peu à peu les habituer à la température de 15 °C, il suffit de remonter la lampe de l'éleveuse d'un centimètre tous les 2 jours à peu près : la température au niveau des poussins diminue ainsi progressivement.
.
Selon la température extérieure, vous pourrez sortir la cage dans la journée.
Vers un mois et demi, les jeunes peuvent rester définitivement dehors ( peut être pas en février au Quebec même si les cailles ne craignent pas le froid. Un ancien traité vétérinaire (1930) fait état d'un élevage en Islande dans une pièce sans feu, exposée au nord.
Dans leur milieu naturel, dans leur première semaine d'existence, les oiseaux peuvent être quasi-insectivores (92% des aliments ingérés) .
A 4 semaines, le régime alimentaire des jeunes est comparable à celui des adultes hors période de reproduction.
L’alimentation des jeunes évolue avec l'âge mais les cailleteaux sont capables, dès l'âge de 3 jours, de consommer des graines.
Veiller à leur équilibre alimentaire est important pour leur croissance. Il existe dans le commerce des aliments « spécial dindonneaux, faisandeaux » qui conviennent aux cailleteaux.
Par curiosité, vérifiez et comparez le taux de protéines inscrites sur les paquets d'aliments des jeunes avec ceux des adultes, vous noterez l'importance de l'apport protéique pendant la croissance.
L'émancipation des jeunes se produit vers l'âge de 4 semaines.
A six semaines, la caille va commencer à pondre si les conditions de température et d’éclairage sont optimums)

_________________
Anne F.

Decouvrir, decouler, resulter, ensuivre
Curiosité, interet, agio, escompte
...........
Revenir en haut Aller en bas
 

Elevage, incubation, éclosion, ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L?élevage des blattes
» Élevage passion hérisson...
» DIAPORAMA CALENDRIER ELEVAGE
» D'où viennent nos poissons marins d'élevage ?
» PATEES D'ELEVAGE "DUDULE" 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Dossiers Documentation :: Cailles-