La Basse-Cour
Ici nous formons un arc-en-ciel d'horizons divers et d'enrichissements mutuels.

La Basse-Cour

Forum de Partage d'Expériences, Conseils et Informations sur le Petit-Elevage, poules, canards, oies, cailles, dindes, lapins.... Poules en villes, Poulailler urbain.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Savant Lake.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16392
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Savant Lake.   Dim 25 Mar - 0:17

Aujourd'hui, c'est presque l'été. Fait beau, mais beau. Or comme on est samedi, que j'ai passé presque toute la semaine de relâche au boulot, que Mme la direction a fait une petite erreur qu'elle me demande de corriger ce week end, que j'ai une envie folle de lui soulever mon doigt central, nous décidons, plutôt, de demeurer très polis et de passer chercher l'appareil photo de l'école avant de foutre le camp. Direction, Savant Lake. C'est un village autochtone à 124 kilomêtres d'Ignace. La route d'accès démarre juste à l'entrée du village, perpendiculaire parfaite à la Trans Canadienne qui est la route du coeur du village d'Ignace. Direction, franc nord. Tant qu'à y être n'est-ce-pas? La route est super belle, asphaltée tout au long, aucune courbe vicieuse. Ça roule comme sur l'autoroute neuve. Je spécifie, neuve, parce qu'au Québec, même les autoroutes arrivent à être inconfortables assez rapidement. Ben l'Ontario faut leur donner ça......y soignent leurs communautés de 3 ou 4 personnes perdues au fin fond du plus lointain nulle part comme des coqs en pâtes! Pas une foutue bosse sur cette route là. J'ai vu, sur les 124 kilomêtres, deux affiches prévenant de l'arrivée de bosses.....pffffffff......jles ai jamais ni vues, ni senties! Pourtant, la route n'est pas neuve du tout. Plutôt ancienne même. Regardez la photo, on voit plein de craquelures dans l'asphalte, mais, n'en manque jamais un morceau! ( SHITTTTTTT!!!!!! Je viens de faire prévisualisation! Pour me rendre compte que j'ai précisément choisi le seul endroit ou il manque un bout d'asphalte sur les 124 kilomêtres pour prendre la photo qui vous démontre qu'il en manque jamais un bout! C'est ben moi ça! Pfffffff! Stie!)Y a du monde qui s'enlève les doigts du nez par ici me fait l'impression, ou ils disposent d'ingénieurs ingénieux qu'on a pas!



Pour le paysage, c'est typiquement celui de tout le nord Ontarien. En plein Bouclier Canadien, paysage de montagnes complètement érodées par la dernière glaciation. Sol très pauvre, sable, gravier et mince, très mince couche de sol superficiel. Royaume du résineux et d'une quantité infinie de lacs, généralement de faibles profondeurs. En fait, plutôt ennuyeux au possible le paysage après 1000 kilomêtres de comme ça!
Je vous reviens pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
bastidien
Langue pendue


Nombre de messages : 330
Age : 73
Localisation : la bastide l'évèque - 12200
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Savant Lake.   Dim 25 Mar - 3:12

tout en etant fissurée, c'est vrai que la route est belle, et justement elle ne justifie pas de rouler comme ça sur la ligne jaune...
en france si tu fait ça devant un flic, c'est et une amande !!!
Revenir en haut Aller en bas
Tranquille
Langue pendue


Nombre de messages : 2507
Age : 53
Localisation : Aveyron - France
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Savant Lake.   Dim 25 Mar - 8:55

j'adore : j'ai une envie folle de lui soulever mon doigt central ;finger;

et puis, sur cette route, t'es pas emmerdé par les panneaux routiers !
Vrai que par chez nous, ya trop !
Revenir en haut Aller en bas
http://yvespuech.spaces.live.com/default.aspx
isa
Langue pendue


Nombre de messages : 2241
Age : 51
Localisation : AVEYRON
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Savant Lake.   Dim 25 Mar - 9:15

leurs routes, c'est une carte IGN de notre causse en plein été!
A la crevasse près!
Revenir en haut Aller en bas
http://zounetterecettes.canalblog.com/
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16392
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Savant Lake.   Dim 25 Mar - 15:22

Donc, pourquoi ce trou perdu qu'est Savant Lake? D'abord, simplement parce que je ne connaissais pas, ensuite parce que c'est l'un des plus proches villages d'Ignace et que c'est un endroit typiquement autochtone. Mais surtout, parce que je viens de recevoir un e-mail de mon ami amérindien de la nation Wendaké (huron de Québec) me demandant mon aide. Cet ami est membre du Conseil des sages de sa nation et sa communauté sera étroitement liée aux fêtes entourant le 400ième anniversaire de Stadaconé (Québec) l'an prochain. Le conseil autochtone, dans la pure tradition amérindienne, espère pouvoir remettre une griffe d'ours accompagnée d'une plume d'aigles aux dignitaires lors des cérémonies rituelles. C'est mon copain qui a hérité du boulot de dégotter ces articles. Or....les griffes d'ours ainsi que les plumes d'aigles, ça court pas les rues. Sachant ou je me trouve et mes contacts avec la communauté amérindienne d'ici, , il a aussitôt pensé à moi. À la réception de son message, sachant la difficulté de dénicher ces ingrédients de potion magique, j'avais aussitôt élaboré une stratégie et un plan de communication pour diffuser le plus largement possible la demande. Je prévoyais un article dans le journal local, des messages écrits affichés sur tous les babillards des commerces d'Ignace. Je prévoyais me diriger vers les réserves autochtones environnantes, afin de rencontrer les autorités locales pour présenter cette demande des Hurons.
Mais, ayant certains de mes élèves amérindiens, je me suis dit que le plus simple était de commencer par là. Je connais fort bien leurs parents.
Or, l'une des figures dominantes de la communauté Ojibway est la mère d'une élève. Elle est originaire de Savant Lake et y a toujours un coin à elle, là-bas, qui lui sert de lieu de retraite lorsqu'elle a soif. Mon étudiante m'a avisé vendredi qu'elle couchait chez une copine parce que sa maman passait le fin de semaine à Savant.
Ben tiens! Je vais peut-être faire d'une pierre deux coups. Voir ce coin perdu et pouvoir m'informer des griffes et plumes.
Donc, en route.
La route est belle, s'enfonçant au plus profond de cette immense forêt. Malheureusement, les forestières sont partout présentes et ont creusé de très profondes cicatrices dans le couvert végétal. Je constate néanmoins que de considérables efforts ont été faits pour le reboisement et sans doute depuis longtemps car par endroits, la forêt reconstituée approche la maturité. Mais d'autres coins de coupe plus récentes ne laissent que des paysages lunaires pas trop jolis. Enfin......
Tout au long, la présence des lacs ne se dément jamais. On en voit beaucoup, souvent immenses. La plupart présentent une surface glacée recouverte de l'eau de fonte. Par contre, beaucoup des rivières qu'enjambe la route sont à l'eau claire. Ici, Sturgeon River, décharge du lac du même nom. Sturgeon étant esturgeon en français. La rivière, prise du côté gauche du pont d'abord.



Sous le pont.


Côté droit.


Côté droit encore.


Sur le côté gauche, un pourvoyeur de chasse et pêche est installé, donnant accès au lac Sturgeon comme à tous les lacs des alentours. J'ai stationné ma bagnole dans son entrée pour les photos.
Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16392
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Savant Lake.   Dim 25 Mar - 23:59

Puis, les 124 kilomêtres avalés, voilà la ptite affiche. Savant Lake, à gauche. Je bifurque sur un ptit chmin de gravier. Pas l'air gros le trou perdu! Pas long à faire pour arriver sur un minuscule bout de rue sur lequel il y a quelques maisons. Ho la la....plutôt délabrée la bourgade! La première maison est carrément dépourvue de toit. Restent les murs de blocs de ciment et des tas de grafittis. On passe les deux suivantes sans oser trop regarder car elles sont habitées et on veut pas avoir l'air trop ahuris de voir qu'on peut habiter des endroits aussi....peu propices! Des ruines, entourées de monticules d'objets forts originaux. Des trucs vraiment différents comme décorations de jardins. Des originaux de grand âge, c'est le moins qu'on puisse dire pis qui aiment la couleur rouille! Doit y en avoir pour une fortune, minimum! D'après moi, on est collectionneur depuis de nombreuses générations dans le coin! Les amerloques ont pas dû découvrir l'endroit encore car les antiquaires auraient fait un grand ménage villageois depuis des sciècles! Bien que......je peux pas voir quelles sculptures ils auraient pu créer avec les restes! Mais, c'est des inventifs ces gugus là! Donc, on préfère éviter la photographie qui ferait voyeurisme ou tentative de vol d'originalité! Par contre, la troisième demeure s'y prète mieux. Je laisse Fabi opérer tout en conservant moi, un pied sur l'accélérateur! Au cas ou nous ferions mauvaise impression!


Une maison pièces sur pièces, c'est ça! Celle-ci manque peut-être un peu de peinture, mais franchement, elle a beaucoup de gueule comparée aux autres. Il y a peut-être le pot de fleurs de ciment devant la maison qui est légèrement encombrant, mais...chacun ses goûts, non?
On passe encore deux maisons maximum et c'est le fond de route, bout extrême du village. Mais vla ty pas que ça nous hurle après, pile ici. Je tourne la tête à gauche. Sheila!!!!! Ben tiens! On est tombé pile, tu parles d'un incroyable hasard. Avec la quantité de résidents, on pouvait, en faisant un effort, la manquer. Ben non, la vla! En t-shirt moulant, en pleine session de bronzage (pis ça, textuel!) au centre de sa cour dans la neige. Une tite bière à la main, en compagnie de trois autres personnes. Elle nous fait de grands signes d'invite. On obtempère!
Elle fait les présentations, un de ses neveux, un ami autochtone et une....une, jsais pas trop. Plus bizarre que cette dame, tu meurs. Les vêtements d'une amérindienne d'antan! Jupe longue brune/beige à motifs amérindiens jusqu'au sol très mouilleux sur laquelle elle s'essuie les doigts depuis des sciècles lorsque graisseux, veste d'hiver jaune serin criard noircie par l'usage, bonnet de laine enfoncé jusqu'aux yeux et sac à dos très rebondi. L'étrange sont les traits de blanche 100% que laisse entrevoir le bonnet bien attaché au cou. Parce que pour le reste, tout milite en faveur de l'autre culture. La présentation de Sheila oblige le shake end.......BRRRRRRRRRRR.....my God, suis pas certain que j'aurais pas choisi les trippes! Pas croyable ce que des décennies peuvent faire à des mains peu ou prou entretenues! Je me promet de ne plus approcher les miennes de mon visage avant une sérieuse désinfection!
Le summum, c'est lorsqu'elle se révèle enjouée! Là, y a vraiment un comble qui s'atteint que je n'aurais jamais envisagé possible de rencontrer dans une vie aussi courte que la mienne! Car l'enjouement oblige habituellement le sourire. Ben là, là, c'est Frankenstein! Seigneurrr! C'est ty dieu possible? Pourtant, elle n'est même pas vieille! Trente cinq.....quarante gros max. Elle a dû passer sa vie à macher des peaux de caribous, jpeux pas croire! Zont déteintes su ses dents, c'est pas croyable. En ouvrant la bouche, elle fait tout disparaître. On ne voit plus que ça, d'immenses et splendides dents jaunes comme personne n'en a jamais vu à ma connaissance! Elle donne le frisson la dame lorsqu'on s'imagine qu'elle enlève peut-être un bout de tissus pour se coucher. Je souhaite de tout mon coeur à mes frères humains que ce soit seule qu'elle le fasse! Lorsqu'elle parle......pfiouuuuuuu...c'est en anglais, ça me rassure! J'avais peur que ce soit l'inventrice des produits nettoyants argileux d'Isa!
Lorsque Carabosse quitte, je demande à Sheila et aux deux gars l'autorisation de les prendre en photo avec le chalet de Sheila pour vous en faire profiter. Ils s'y prêtent de bonne grâce, Sheila vous saluant de sa ptite bière!

Revenir en haut Aller en bas
lacstjean
Poule semi-sauvage dure à convaincre


Nombre de messages : 16392
Age : 67
Localisation : Québec, Lac St-Jean et Ignace, Ontario
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Savant Lake.   Lun 26 Mar - 1:21

Maintenant....pour faire une histoire courte, comme à l'habitude, j'abordai ensuite le sujet des griffes et plumes. Ben en effet, c'est rare. Rarissime même. En obtenir est un truc extrêmement compliqué parce que TOTALEMENT ILLÉGAL que d'essayer! La vache alors! Moi qui m'apprêtait à publier dans le Ignace Driftwood journal!
Sheila me sort sa propre plume d'aigle pour me montrer de quoi ça a l'air et elle m'explique que dans leur culture, on ne tue pas un aigle pour s'emparer de ses plumes. On le suit, inlassablement, en priant pour qu'il vous accorde le privilège d'en déposer une volontairement à vos pieds. Le copain plus amérindien que l'autre s'anime d'un feu intérieur qui illumine son regard pour me raconter que lui a eu la sienne d'une incroyable façon. L'aigle qui l'a honoré de ce cadeau n'a pas fait les choses à moitié. En le survolant, il a laissé tomber l'une de ses plumes, calculant la trajectoire avec tant de précision que le receveur n'a pu avoir le moindre doute sur le fait qu'il était bien l'élu et personne d'autre. C'est pile entre ses pieds que la plume a atterri!
Le gars avait vraiment une flamme dans les yeux en me racontant. Il a fallu qu'il me montre précisément l'endroit, entre ses pieds, à 3 reprises pour être certain que je visualisais bien l'honneur. J'ai alors saisi tout de suite que ce ne sont pas des choses dont on se débarrasse comme de sa première chemise chez les autochtones du coin. Je l'ai félicité et lui ai fait remarquer que ce n'était certainement pas un honneur courant. Il a rosi de plaisir et du coup, s'est approché de moi pour me glisser qu'il savait peut-être ou trouver quelques griffes.
OUFFFF LA LA! Me vla dans mes petits souliers moi là! Je ne sais que dire, ni que faire. Car je me rend bien compte que c'est un honneur qu'il me fait. Il me signifie qu'il a confiance en moi et se montre prêt à aider une nation soeur dont je suis ami. Mais....je n'ai pas le moins du monde l'intention de me foutre dans le pétrin avec des trucs illégaux dont j'ignore même l'importance symbolique. Pfffffff...Y rigolent pas avec les amendes côté protection de la faune en Ontario. La moindre incartade se chiffre en plusieurs milliers de dollars! Non merci!
Finalement, je réussi à contourner en invoquant l'absence d'urgence et mon besoin de recontacter mon ami Wendaké. Oufffff, pas d'insultes, j'ai pas refusé son offre!
Mais....je vais brasser la cage de mon copain du Conseil des Sages sacrebleu! Aurait pas pu me prévenir le sacripant?
Par contre, je me demande si les autochtones Québecois sont assujettis aux mêmes lois que leurs homologues Ontariens. Je sais pertinemment que le gouvernement du Parti Québecois (nationaliste) a accordé beaucoup plus de reconnaissance aux autochtones que nulle part ailleurs au Canada. C'est tout a fait possible que ce qui est illégal pour les amérindiens d'ici soit tout a fait légal au Québec.
Revenir en haut Aller en bas
isa
Langue pendue


Nombre de messages : 2241
Age : 51
Localisation : AVEYRON
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Savant Lake.   Lun 26 Mar - 3:35

bon ben j'reviendrai plus tard, hein?

Revenir en haut Aller en bas
http://zounetterecettes.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Savant Lake.   Aujourd'hui à 1:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Savant Lake.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John KIRK - "In the domain of the lake monsters "
» un chien savant
» Chilatherina Fasciata Lake Sentani
» Drosera x Lake Badgerup
» Trout lake 4, je l'ai !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Basse-Cour :: Pause Café :: Vingt Milles Lieux sur la Terre-
Sauter vers: